5/10

101 Games in 1 - Test

Avec la précision de n'importe quel chroniqueur, nous avons testé chacun des 101 mini-jeux dans un grand dossier que vous pouvez découvrir derrière ce l... Non, faut pas pousser.

Peut-on imaginer mieux pour un jeu de casual gaming ? 101 Games in 1 porte bien son nom, puisqu'il vous propose de vous adonner à une bonne centaine de mini-jeux utilisant les fonctionnalités tactiles de la DS, avec tout ce que cela réclame de simplicité et d'ergonomie.


Il ne faut donc pas s'étonner de constater que la plupart des mini-jeux sont d'une facilité désarmante, voire même d'une niaiserie alarmante, pour continuer dans les objectifs en -ante. L'idée n'était pas de proposer quelque chose d'évolué mais bien de bourrer la cartouche avec le maximum de concepts, ceux-ci nous ramenant des dizaines d'années en arrière au temps des fameuses Game&Watch, à ceci près que les présents jeux appartiennent à une époque technologique plus élevée. Il vous faudra donc lancer des œufs/ballons/machins indéterminés, construire des châteaux de cartes, conduire des voitures ou des hélicoptères, jouer à embrocher des morceaux de viande, faire du snake, etc etc. La diversité est ici de mise, même si, comme dit plus haut, tout se révèle assez simpliste.
Pour vous obliger à jouer un peu à tout, la plupart des mini-jeux seront bloqués dès le départ. Il vous faudra les acheter grâce aux récompenses récupérées dans les mini-jeux accessibles, chaque jeu étant plus cher que son prédécesseur. Ce qui ne sera pas forcément une entrave, puisque les récompenses suivent également une courbe fortement ascendante. Une fois la cartouche entièrement débloquée, au prix d'une longue session où il est difficile de poser sa console, nous entrons dans l'univers du très grand casual. Les parties seront très occasionnelles, certainement limitées aux longs voyages et aux files d'attentes, à l'image d'un 42 jeux indémodables.

Le concept vaut-il le coup ? Le prix s'inscrit dans la catégorie basse de la console, soit 30€ pour un gros tas de mini-jeux trouvables probablement sur internet, mais ici réunis en une seule cartouche et disponible sur console portable, donc transportable partout. C'est là son principal argument de vente, puisque la grosse majorité des jeux sont faits pour être abordés par le grand public et donc d'une simplicité enfantine, pour peu que l'on ne cherche pas à faire péter tous les high scores. Un point noir violent : le jeu accepte le multijoueur mais seulement en multi-cartouche. Faut pas pousser.

A découvrir

Banjo-Kazooie - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques