7/10

505 Tangram - Test

Avec son excellente durée de vie en intérêt et en temps, 505 Tangram est une production très honorable pour un jeu DSiWare de cinq malheureux euros et ne donne qu'une envie : une véritable production digne de ce nom sur console, avec un menu éditeur, un mode en ligne pour échanger via internet et encore plus de problèmes.

Krinein le disait il y a peu, le DSiWare est essentiellement un réservoir de petits jeux classiques pour joueur occasionnel, même si parfois on y trouve d'excellentes productions vidéo-ludiques dignes d'une production à plus grande échelle.

 

Un jeu casual typique...


7 pièces élémentaires
505 Tangram
est l'exemple parfait de jeu casual que l'on trouve dans le magasin en ligne de la DSi (et de la 3DS qui l'a intégralement repris). Pour autant, jeu casual ne signifiant pas jeu minable, il est de très bonne facture et pourra plaire à des joueurs chevronnés.

Rappelons-le, le tangram est un jeu de puzzle chinois, dont le nom se traduit "les sept planches de la ruse". On découpe un carré en sept pièces élémentaires : un petit carré, deux petits triangles, un moyen, deux grands - tous isocèles rectangles - et un parallélogramme (pour plus de clarté, voir l'image). Et ensuite, vient l'infini : avec ces sept morceaux - pas un de plus, pas un de moins -, on s'amuse (ou on s'arrache les cheveux) à créer de nouvelles formes, que l'on dénombre, non par centaines mais par milliers.

Edité sur DS de manière moyenne, le tangram est ici un peu mieux réussi sur ce support d'édition, mais ne va pas plus loin.

Pas plus loin car 505 Trangram a les défauts de trop de jeux occasionnels : un seul mode (le mode édition de la DS a ainsi disparu), une seule musique, peu d'éléments à débloquer.

... honorablement réalisé et d'excellente durée de vie


Univers graphique japonais
Néanmoins, par la seule nature propre de ce concept véritablement passionnant, on revient régulièrement sur le jeu, on a du mal à s'arrêter quand on a commencé et on enchaîne les puzzles. Rappelons qu'on a en prime plus de puzzles que sur l'édition DS qui n'en comportait que 400. Comme le nom l'indique on en a ici 505, classés en cinq thèmes : personnages, animaux, objets, formes, fonts. L'univers graphique choisi, japonais et plus adulte, est aussi très séduisant, ainsi que le thème musical (même s'il est unique). Ils entretiennent une ambiance propre à un tel jeu de réflexion. On a même la possibilité de changer l'apparence des pièces selon son goût (et évidemment, la version bois plaira sûrement aux puristes).

Quant aux problèmes proposés, ils seront pour certains de véritables casse-têtes (notamment les lettres de l'alphabet). La durée de vie du jeu, déjà bonne en intérêt, le sera donc aussi en temps. Avec une moyenne de deux minutes par puzzle, on arrive à 1010 minutes soit plus de 16H, ce qui est plus que certaines productions DS !

Quelques défis sont quand même présents, ainsi qu'un menu d'aide facultatif, et des statistiques. 505 Tangram est donc une production très honorable pour un jeu DSiWare de cinq malheureux euros et ne donne qu'une envie : une véritable production digne de ce nom sur console, avec un menu éditeur, un mode en ligne pour échanger via internet et encore plus de problèmes à la clé.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques