7/10

Battleborn - Born to be alive !

Battleborn n'est peut-être pas parfait mais il est fun ! Et pour un jeu, ça fait quand même toute la différence !

Quand 2K Games a annoncé un nouveau jeu, j'ai espéré un nouveau Borderlands. Cependant, c'est un FPS/MOBA qui est sorti. C'est très tendance en ce moment avec les Leagues of Legends, Smite et autres. Il faut dire que la composante e-sport est indéniable. De plus, le "skill" est important puisqu'à chaque partie, votre perso fétiche repart de zéro et doit devenir fort. Blizzard a bien flairé le filon, puisqu'à DOTA2, Heart of the storm et Overwatch, il se positionne comme un éditeur non négligeable de la scène MOBA. Gearbox Interactive est néophyte en la matière mais le studio a de l'expérience et sait créer des mondes délirants (cf.Borderlands). Battleborn tirera t-il son épingle du jeu ?


DR.

Après une séquence d'intro très péchue, vous êtes lancé dans un tuto qui donne la couleur : vous êtes le dernier rempart de l'univers contre les Varelsi, une race belliqueuse qui détruit les étoiles (rien que ça) ! Vous devez les arrêter avec les 25 battleborn venus des quatre coins de la galaxie. Bon, c'est le pitch et le mode histoire vous balancera dans des missions avec boss et autres vagues d'ennemis tout en gardant l'esprit MOBA : vous partez toujours du niveau 1 en début de mission. À partir de là, vous savez que vous ne serez pas désavantagé face aux autres joueurs car l'équipement bonus a un impact négligeable au final. Pas besoin de looter tel boss ou de chercher la quête de l'armure bidule pour être au niveau. Ici, on commence pareil et la différence se fait sur les capacités à utiliser ses perso (j'y reviendrai). On a également un mode pvp dans lequel vous devez capturer des zones, escorter des petits robots pour nourrir un gros, protéger votre robot sentinelle. Avec le mode histoire et ces trois modes, vous avez l'essence du jeu. Le mode pvp est classique mais il favorise comme tout MOBA, l'esprit d'équipe. Un joueur esseulé est un hors d'oeuvre pour les adversaires. Utiliser les capacités de ses personnages à bon escient est essentiel. Un défenseur sera un bouclier pour les attaquants et ce bouclier restera efficace longtemps grâce aux supports. Une trinité basique mais qui a fait ses preuves.


DR.

Côté casting, sans compter les perso bonus qui vont débarquer (gratuitement), nous avons 25 héros. On retrouve des elfes, des nains, des aliens, des robots, des humains qui ont tous une identité et un gameplay unique. Si Oscar Mike et Whisky Foxtrot sont proches, leur approche demandera un travail différent. Rath est un épéiste, Montana a une gatling pour faire le ménage, Bénécdict (mon chouchou) place avec son lance-roquettes tandis que Galilela est une chevalier de l'espace. Que vous aimiez cogner avec Attikus ou tirer de loin avec Marquis, vous aurez forcément chaussure à votre pied.

Techniquement, le jeu est coloré, rapide, nerveux mais il ne fait pas dans le détail. Là, où Borderlands était cartoon, il était aussi détaillé et plus fouillé. De même, l'action débridé est chouette mais globalement, il faudra jouer comme une brutasse. Tous les personnages doivent se jouer en envoyant la purée à chaque instant. C'est état de fait est bien relayé par le ton du jeu qui est délirant et où les personnages s'envoient des blagues à 100 à l'heure.


DR.

Battleborn est furieux, bourrin mais il est attachant. Malgré ses menus défauts, son côté PVE m'a énormément séduit. De plus, avec ses personnages dans tous les sens, je me suis senti à la maison en attendant un Borderlands 3 ou encore plus de missions à faire. Car il est vrai que, si le jeu est si plaisant, c'est parce que l'empreinte de Borderlands et son humour corrosif sont présents. Fun et furieux avec un mode PVE, ça me plaît bien. Et vous ?

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques