9/10

Dragon Quest XI : Les combattants de la destinée - Test

Dragon Quest = Top jeu ?

Si je n'avais pas la Switch, je pense que je l'aurais acheté juste pour Dragon Quest 11 ! J'ai fait ça à l'époque de la DS et de Dragon Quest 9… Je suis un fan de DQ comme j'aime à le nommer et je suis toujours prêt à me lancer à corps perdu dans cette saga. Cela ne veut pas dire que je suis aveuglé par l'aura de ce jeu. Cela ne veut pas dire que je mets une note de ouf malade. Il y a même des chances à ce que je sois sévère car j'attends le jeu depuis un moment. En effet, il est déjà sorti sur PS4. Du coup, j'attends de Dragon Quest 11 qu'il soit impeccable !


DR.

Avant de rentrer dans le détail, le pitch. Vous êtes l'éclairé ! Non pas que vous brillez dans le noir (encore que…) mais parce que vous êtes la réincarnation des héros, le seul capable de repousser les ténèbres. Sauf que ces dernières ont pris les devants et font de vous un orphelin élevé dans un village paumé. Après une quête initiatique où sans vous votre meilleure amie serait  morte (et sûrement élue aux Darwin Awards), vous allez voir le roi qui vous emprisonne car il dit que tout est de votre faute si tout va mal. Echappé de prison grâce à Erik le brigand un peu beau gosse, vous entamez un voyage pour sauver le monde. Pour faire simple, c'est du Dragon Quest 11 pure souche. Un héros, des potes charismatiques et des surprises en tout genre. Nous sommes en terrain connu mais cela fonctionne.


DR.

C'est comme les graphismes, le bestiaires et le design du jeu. Nous sommes dans du Dragon Quest 11 avec ses gluants, ses villageois et ses héros où tout l'art de Toriyama transparaît. Comme d'habitude, je suis aux anges et pour le fan que je suis, les costumes clin d'œil aux autres épisodes sont là (comme celui du héros du 8).

Sur le gameplay, Dragon Quest 11 profite des apports du remake du 8 où les monstres sont sur la carte. Cela facilite les déplacements et la vie du joueur (sauf sur la mer où les rencontres aléatoires perdurent). De même, vous choppez un cheval dès le début pour pouvoir tracer et explorer la carte du jeu qui regorge de trésors. Cela dit, même si j'aime les feux de camp pour récupérer de la vie, je trouve dommage de ne pas pouvoir sauvegarder quand je veux. Même s'il y a plus de points de sauvegarde, je râle quand même un peu.


DR.

Heureusement outre les graphismes, j'ai des musiques jouées par un orchestre qui sont magnifiques et un gameplay du tonnerre grâce au tour par tour qui fonctionne bien. Pour rendre le tout plus spectaculaire, le mode hypertonique est parfait pour envoyer du pâté et l'hexagramme par personnage est bien plus sympa pour personnaliser les compétences de nos héros. Dommage que le système de déplacement lors des combats ne servent à rien sauf à se sauver d'un affrontement.

Mais que voulez-vous ? Je dois bien râler un peu. J'ai eu tellement de mal à me décoller de ma manette qu'il faut bien que je trouve des exutoires à mon envie de retourner sur le jeu. Des heures de jeu s'offrent à vous et la magie DQ fonctionne encore. Un grand jeu !


DR.

 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques