5.5/10

Ever Oasis - Oasis Oasis c'est bon c'est bon ?

Vous avez besoin de repères dans la vie : se lever, récolter, aider, construire... Et recommencer ? Vous êtes à la bonne adresse !

Grezzo est derrière Ever Oasis et derrière Grezzo, on a Koichi Ishii. L'homme a été mis sur le devant de la scène avec ses travaux sur Final Fantasy et sur la saga des Manas (comme… Secret of Mana). Donc, quand on allume Ever Oasis, on a un sacré pedigree qui accompagne le jeu. Après, il ne faut pas être le fan trop en attente du jeu du siècle, ni le joueur qui se dit que c'était mieux avant. Dans la liste des jeux d'un développeur, on a parfois du bien, parfois du moyen et parfois du nul. Ça arrive même au meilleur et nous allons tâcher de voir où se situe Ever Oasis.


DR.

Vous êtes donc un Granéen. Derrière ce nom de barre de céréales se cache un peuple capable de faire exploser la vie au milieu du chaos, de faire naître l'oasis au milieu du dessert et accessoirement, d'être trop mignon ! Ce n'est pas ce qui a sauvé votre frère et son oasis mais c'est déjà ça. Après la déroute de votre frère, vous voilà dans le désert et vous rencontrez un esprit de l'eau avec lequel vous allez fonder votre propre oasis ! Ce que l'on peut traduire par : recruter des habitants, développer leurs commerces et repousser le chaos !

Ce que l'on va traduire encore par : exécuter toutes les tâches pour plaire aux habitants, leur fournir des matériaux afin de récolter leurs bénéfices pour être plus puissant.


DR.

Ainsi, la journée typique de votre avatar tournera autour des activités de récoltes de matériaux pour vos commerçants, d'exploration diverses pour recruter des amis et vous battre en chemin pour gagner de l'expérience. Ce genre de journée se répétera encore et encore. Vous aurez votre routine comme dans le plupart des jeux de gestion. Les combats sont minimalistes mais sympa de leurs côtés. Dommage que vos alliés ne puissent pas se changer à la volée car pour explorer les donjons, vous aurez besoin de 4/5 alliés aux capacités différentes. Creuser, forer, escalader, etc. Bref, à vous les joies des allers et retours ou de la téléportation pour avancer de quelques mètres dans un donjon.

Ainsi, le jeu fait tout pour étirer la durée de vie : routine et allers/retours sont les ingrédients qui viennent meubler une quête qui a peu de piquant au final. On comprend que le chaos s'est mal mais on n'est pas pris dans les rebondissements d'une quête incroyable. On est « juste » le maire servile d'un oasis !

C'est dommage car visuellement, on a des choses agréables à l'œil. Tout est mignon, tout est coloré et les musiques viennent enrichir cette ambiance « kawaii ». Ever Oasis délivre un jeu gentil mais en manque de souffle épique. 


DR.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques