9/10

Fire Emblem Fates - Destiné à briller ?

Fire Emblem Fates était attendu mais en vaut-il la peine ? Le géant serait-il, finalement, colosse aux pieds d'argile ?

Fire Emblem est une série emblématique et son précédent épisode avait ravi les fans de la 3DS. Un nouvel opus débarque et la première surprise est que ce n'est pas un jeu qui nous attend mais trois jeux. Selon les développeurs, le soin de chaque scénario ne pouvait pas tenir sur une seule cartouche. Vérité ou opportunité commerciale ? C'est bien ce que nous allons tenter de voir dans ce test. Ce test portera sur les versions Héritage et Conquête. La dernière partie, Révélation, sera décrite dans un article à part. Et oui, même nous n'avons pas pu résister à l'appel de la séparation d'article !

Commençons par les généralités entre les deux versions. Vous allez créer un avatar qui va recruter un paquet de héros pour accomplir son but. Les héros que vous recrutez peuvent toujours grandir, se lier et même avoir des enfants. Jusque là, nous sommes dans un Fire Emblem très classique. Ce qui va changer, c'est la fameuse trinité des armes. Jusque là, Epée>Hache>Lance>Epée... Mais maintenant, on ajoute Epée/Magie > Hache/Arc > Lance/Armes cachées... Cela permet de replacer les armes à distance dans la trinité originelle et c'est un plus indéniable. Ce qui change aussi, c'est le système de duo et d'assistance. Avant, faire un duo avec un coéquipier, c'était attaque et défense combinée. Maintenant, le duo est une capacité défensive avec une jauge qui, une fois pleine, vous protége des dégâts. Pour effectuer une double attaque, il faudra placer deux alliés côte-à-côte. Selon la situation, vous allez donc osciller entre ces deux fonctions. Cela va éviter de bêtement grouper ses unités en duo. Un peu plus d'attaque ? De défense ? Dernier point commun marquant sur le fond : le château. En tant que prince/princesse, vous avez un château que vous pourrez développer à loisir. C'est ce qui remplace la caserne du précédent épisode. Le château est plus complet et il offre des boutiques, des jeux, des sources d'eau chaude, des arènes... Un bon moyen de glander si vous êtes fan de la série (encore plus si vous voulez essayer les différentes évolutions de personnages).


Je crois qu'on est bien placé là ! 

Sur la forme, nous retrouvons la base d'Awakening mais en mieux ! Pas forcément beaucoup mieux mais mieux quand même. Les cartes, les actions, les cinématiques, les musiques, tout est très sympathique pour le joueur. Les plus novices joueront en facile et choisiront de ne pas perdre leurs personnages en cas de défaite tandis que les plus aguerris choisiront l'inverse.

Les différences entre les deux versions sont donc ailleurs : l'histoire tout d'abord. Après le chapitre 7, vous êtes amenés à choisir entre Hoshido et Nohr. Le premier est un royaume proche du Japon féodale tandis que le second est proche de l'Europe médiévale. En plus, de l'univers, vous aurez une tripotée de personnages différents. Si Silas, Azura ou Kaze seront fidèles à votre personne, Léo, Camilla, Takumi ou Saizo ne pourront pas en dire autant. Ils seront affiliés à un royaume. Chez Hoshido, la difficulté est moindre, vous pouvez même vous booster avec des défis. C'est un mode de jeu agréable où la glande est présente. Chez Nohr, pas de défi ! Vous devez grimper et booster vos compagnons à partir des seules missions du jeu. Les ennemis sont un peu plus retors. Il devient alors important de bien se placer, de réfléchir et ne pas jouer les têtes brûlés. Pour avoir joué les deux versions, je dois dire que les développeurs ont bien travaillé. Les deux versions sont très sympathiques. Même si je glande moins chez Nohr, j'ai plaisir à découvrir le scénario et mes compagnons sont tout aussi attachants qu'en Hoshido.


Duo de choc ! 

Deux versions qui ont de quoi vous occuper une tripotée d'heures. Même avec son côté ligne droite, Nohr dépasse facilement les 20h de jeu. Même si je ne suis pas partisan la séparation du titre en plusieurs parties, Fire Emblem Fates est un bon jeu qui a de quoi captiver les possesseurs de la 3DS.


Camilla, l'aimante "grande soeur" ! 

 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques