5/10

Mario Party Island Tour - Les dés sont jetés !

Mario Party s'invite sur 3DS. Nos trajets en transports en commun ou nos week-ends champêtres vont pouvoir se faire avec le son de Mario, Yoshi ou de Wario au coin du feu entre deux chamallows. Mais ce jeu, comme les confiseries doit être pris avec modération car l'indigestion peut vite gagner le joueur. Un épisode sympa mais c'est tout ...

Mario Party est de retour ! L'effet n'a rien de surprenant puisqu'une douzaine de jeux sont sortis depuis le premier opus sur Nintendo 64 en 1999 (1998 au Japon). Le concept m'avait plu dès son lancement à savoir un jeu de société avec Mario et ses amis (les ennemis aussi tant qu'à faire) et où tous les coups sont permis ou presque pour arracher des étoiles lors des mini-jeux déjantés. Chaque épisode a tenté d'améliorer la série avec plus ou moins de succès et c'est au tour de l'épisode 3DS d'apporter sa pierre à l'édifice.
L'île infernale !

Bon point dès le début : le jeu est jouable à plusieurs sans que vos trois amis aient besoin de posséder le jeu. Un bon moyen de jouer la convivialité et le côté : « on se réunit autour d'un jeu de société ». Les points à connaître ensuite : sept plateaux de jeu sont dispo pour 81 mini jeux et dix personnages jouables dont un à débloquer qui est trop mignon (enfin pour moi). Au niveau des plateaux, le côté console portable a été pris en compte puisqu'une partie peut durer de 5 à 60 minutes. Ainsi, la Montagne de Bill Bourrin ou la Poursuite Galactique peut se résoudre rapido en deux ou trois tours. Ceci dit, les autres plateaux sont plus conséquents mais deux ont retenu mon attention. La course aux étoiles qui permet de retrouver l'esprit des anciens épisodes en tentant de posséder le plus d'étoiles en jouant sur les spécificités du plateau ou encore le plateau de Bowser qui mise sur l'idée de ne pas atteindre la ligne d'arrivée. Pour les autres environnements, le premier arrivé gagne et les plus proches du finish sont les seconds et troisièmes. Ainsi, sauf pour deux terrains, nous avons le droit à une course un peu bête et méchante pour la ligne d'arrivée.


Vitesse lumière Chewie !

 

Côté mini-jeux, l'esprit de la saga est présent ainsi, nous avons du puzzle, de la baston, de la course mais également du hasard. Je regrette l'absence d'activité en équipe en deux contre deux ou trois contre un. Nous sommes cependant bien en présence d'un Mario Party avec de la chute libre, de la récolte de perles ou de la capture de champignons. Les spécificités de la console ont été prises en compte puisque boutons, styles et gyroscope seront tour à tour utilisés. L'initiative est bonne même si la fonction gyroscopique de la console peut vous jouer des tours. Si j'ai cherché la petite bête en jouant allongé lors d'un jeu, et une autre fois, dans une position assise très académique, j'ai vu ma sauterelle faire tout et n'importe quoi. En résumé, lors d'un tel jeu, comptez une fois sur quatre où vous n'arriverez à rien.


Mario Kart dans le parc baby ?

 

Mario Party Island Tour propose également d'autres modes comme la course en ballon où il suffit de remporter des mini jeux pour faire grimper son ballon jusqu'à l'altitude de la victoire. Vous avez également la Tour de Bowser où les mini-jeux et les boss vous attendent. À chaque étage, vous choisissez un mini-jeu et vous affrontez des ennemis contrôlés par l'ordinateur. Tous les cinq étages, un boss vous attend comme mon chouchou, le roi Bob-Omb. Cela dit, à part les surprises de Bowser et la possibilité de sauvegarder quand on veut, rien de bien étonnant dans ce mode de jeu.

Et c'est un constat que l'on peut reporter à la quasi-totalité du titre. C'est sympathique, agréable mais rien de bien follichon. En effet, ce qui à mon sens fait tout le sel d'un Mario Party, c'est cette capacité à la roublardise, au complot et aux autres coups bas pour triompher. À l'instar d'un Bowser, il faut user de toutes les techniques pour gagner comme dans certains épisodes où il était possible de gagner face à de bons techniciens en ayant marché sur des cases rouges ou vertes, ou encore en ayant réussi à chiper des pièces l'air de rien. Sans ces conditions, ce serait comme regarder Game of Thrones dans le monde de La Petite Maison dans la Prairie. Cela dit, vous pouvez relativement pipeauter vos jets de dés avec un certain brio ce qui est une maigre consolation pour le fourbe que je suis.


Tout le monde est là pour la fiesta !

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Maverick

    21/01/2014 à 15h23

    Répondre

    Un épisode de plus qui ne sert à rien

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques