6.5/10

NEO: The World Ends With You - Test

Tags : you ends world with neo combats test

Le retour des reapers !

Merci les titres à rallonge ! Avec NEO: The World Ends With You, nous avons la suite de The World Ends With You et tout ça sur notre belle Switch. Alors pour ceux qui se demande pourquoi le titre rappelle étrangement quelque chose, sachez que nous avons le lot de déclinaison classique avec l'adaptation en animé. Parfait pour un univers qui se veut super stylé et très graphique. Et si le premier opus était sur la DS, nous sommes ravi de pouvoir avoir un titre Switch pour la suite. Je dis ça mais regardons de plus près si nous devons être ravis !


DR.

 

Vous êtes Rindo et avec votre pote Fret, vous adorez zoner dans Shibuya pour trouver les derniers coins tendance. Vous êtes des jeunes de Tokyo branchés et tout était plutôt tranquille jusqu'à ce qu'un événement mette le quartier de Shibuya dans tous les sens et vous transforme en « reaper » pour participer à un grand jeu ! Pourquoi, comment ? Ce sera à vous de le découvrir et de comprendre comment survivre car si vous êtes devenu un « reaper », c'est aussi pour délivrer Shibuya des créatures de l'ombre tandis que le monde suit sa vie. En effet, vous êtes devenu « invisible » au monde mais heureusement une galerie de personnage va venir vous aider. Si vous n'avez pas joué au précédent jeu, ce n'est pas grave, on repart de zéro ou presque avec Rindo et si quelques personnages viennent du jeu précédent, cela ne gêne pas la compréhension du récit. De toute façon, Rindo & Fret ne pige rien au début donc c'est parfait pour monter en connaissance.


DR.

 

L'univers de NEO: The World Ends With You est très visuel et c'est ambiance décontractée et manga tout du long. Tout est un prétexte pour prendre la pause ou choper des articles tendances. Le côté relax et manga est agréable et c'est toujours sympa de se balader dans le jeu. Certes, la trame se révèle assez redondante : une nouvelle semaine de survie, on avance dans nos capacités de reaper, on croise un nouveau type… Dans l'idée, cea m'a rappelé Tokyo Mirage Session même si j'ai préféré ce dernier car on se sent vraiment impliqué dans une intrigue et que la tension narrative ne cesse pas de monter !


DR.

 

Visuellement, le jeu est honnête pour de la Switch. C'est coloré, c'est bien foutu mais on sent les limitations : monde « ouvert » plutôt petit, peu de détails ou d'interactions avec les environnements. Heureusement, que la bande-son vient booster le jeu en offrant une ambiance punchy et pleine d'énergie.

Côté gameplay, c'est le même constat : on sent l'énergie, on sent la volonté d'apporter du peps dans des affrontements en temps réels ou l'on envoie la purée et nos compétences. Mais en réalité, on balance tout sans trop risquer quoi que ce soit. On se contente de spammer plus ou moins les boutons en alternant les attaques / personnages pour garder du groove. Même les attaques « ultimes » manquent d'impact. On enchaîne alors les combats sans trop chercher à comprendre et on se dit qu'il faut bien passer par là pour faire avancer l'histoire ou débloquer un accessoire qui fait plaisir.

NEO: The World Ends With You est un jeu de rôle/ action qui mise avant tout sur son ambiance et qui a un charme indéniable. On appréciera la musique, on appréciera Rindo, Fret et les autres comme Minamimoto (mon chouchou) mais nous ne chercherons pas plus que cela.
DR.

 

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques