7.5/10

Pokémon Epée / Bouclier - Test

Chaque génération est meilleure que la précédente paraît-il ?

Depuis plus de vingt ans les monstres de poche ou Pokémon font partie de notre vie. Joueur ou pas, il tient du miracle si vous n'avez vu ou entendu un Pokémon. Pikachu, l'ambassadeur le plus connu est d'ailleurs sur les tasses, les t-shirts et même les slips ! La switch avait eu le droit à un épisode réédition spéciale avec les Pokémon Let's Go Pikachu/Evoli. Mais cet épisode un peu batard, n'était pas L'EPISODE que les fans attendaient. Une huitième génération était attendue et la voici dans ce jeu qui se décline, comme toujours dans la saga, en deux versions : Epée et Bouclier.


DR.

Bienvenu donc en Galar, monde très "anglais" où la compétition de Pokémon fait rage. C'est ambiance Ligue des Champions et Tarak, le méga champion, sera d'ailleurs votre mentor et le frère ainé de votre rival et meilleur ami. Du coup, le prof' Chen ne sera pas le vieux qui vous file votre "starter" mais le champion en personne. Ensuite, classiquement, vous allez défier chaque champion à travers le pays à commencer par le champion plante, eau, etc. Rien de nouveau mais ça marche même s'il est difficile d'avoir un effet "wahou" devant les "méchants" de cet épisode. Certes, ce n'est jamais très fou dans Pokémon mais entre le vantard et la lolita soutenue par ses punks, cela n'est pas toujours très excitant.


DR.

Cela dit, la "recette" Pokémon fonctionne puisque l'on se prend de plaisir à se balader pour attraper les monstres ou juste les affronter pour devenir plus puissant. un peu plus de 80 nouveaux débarquent et même si parfois le casting fait penser à la "mort de l'imagination" (merci à Verpom ou Moumouton pour ça), il y a des Pokémon qui valent le détour comme vos starters. Personnellement, j'ai pris le singe et je me suis éclaté à le voir évoluer à mes côtés. Ainsi, outre les combats, vous pouvez intéragir avec vos bestioles via le camping qui est dispensable mais sympa pour les amateurs d'XP ou de soins faciles. Cela dit, c'est toujours plus inspiré que le Dynamax qui vient remplacer la Méga-Evolution. Ici, vos Pokémon deviennent plus grands (façon Godzilla) pour trois tours. C'est rigolo mais rien de trop dément. Idem pour les défis à plusieurs (joueurs ou IA).


DR.

Et c'est bien ce qui est dommage dans ce Pokémon Épée et Bouclier. Le jeu est meilleur que le Let's Go. Il est également plus joli, prenant et sympathique mais il lui manque souvent ce côté wahou, où la magie nous transporte d'un bout à l'autre de la carte. Le jeu est donc sympa mais un petit côté fainéant semble marquer cet épisode. Que ce soit sur l'intrigue, les méchants, ou encore les vêtements des boutiques, ce Pokémon Épée et Bouclier réussit à être un bon jeu sans pour autant être culte.


DR.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques