8/10

Skyrim sur Switch - L'enfant de dragon devient nomade !

Le rêve continue pour les amateurs de Skyrim. Non content de me faire rêver sur consoles depuis 2011, Skyrim revient et il débarque sur Switch pour profiter à fond du mode hybride ! Skyrim devient portable ! Wahouuuuuu !

La Switch a le vent en poupe et ce sont les joueurs qui sont ravis. Il pleut des jeux AAA et certains éditeurs commencent à regarder la console hybride de Nintendo d'un autre œil. Mais d'autres étaient là dès le début pour soutenir la première grande vague d'annonce de jeux. Parmi eux, Bethesda qui s'est fendu d'une édition spéciale Switch de son grand classique Skyrim ! Le 5ème épisode de The Elder Scrolls est un jeu qui a conquis le cœur des joueurs et des critiques. Depuis 2011, il continue d'être une référence du jeu de rôle et pour ma part, je continue d'y jouer avec toujours autant de plaisir. Il m'arrive même de découvrir de nouvelles choses. C'est donc avec une joie et une inquiétude que je vais tester la version Switch. Joie car je suis un grand fan. Inquiétude car j'ai peur que l'adaptation ne soit pas à la hauteur de la légende.
DR.

 

Pour faire simple, le pitch est le même : vous êtes l'enfant de dragon capable de vaincre le terrible Alduin et ses sbires. En plus de la trame et des quêtes secondaires en pagaille, vous avez l'ensemble des contenus additionnels comme celui sur les vampires ou celui qui vous envoie en Morrowind. En gros, le contenu est là dans toute sa splendeur.

Là, où l'on attend le jeu n'est donc pas dans son fond qui est inchangé mais dans sa forme. Visuellement, le titre parvient à tenir sur la console et nous pouvons donc y jouer sur la télé ou en mode nomade. Le plaisir de se balader avec sa console et de jouer à Skyrim n'importe où devient possible. Si la version télé fait ressortir un peu le côté portage, le mode nomade permet de bien apprécier le titre. Certes, un peu lissé par endroit ou avec un peu de génération tardive de décor ici ou là mais dans l'ensemble, le voyage opère. On se sent transporter en Bordeciel et le plaisir de jouer est là. Que l'on soit un vieux briscard de la franchise ou un débutant, on passe d'excellent moment sur le jeu.
DR.

 

Pour le gameplay, on a du classique avec le mode nomade ou la manette pro. Mais les fans de Joy Cons peuvent se la jouer un peu en agitant les bras pour se battre, faire un sort ou tirer à l'arc. C'est un peu gadget et cela n'a rien d'obligatoire mais il faut reconnaître que cet épisode a pensé à tout le monde. La vue à la 3ème personne peine toujours à me convaincre pour les combats mais comme je peux me battre à la première personne, je passe outre cet état de fait. Pour les plus équipés, les Amiibos sont de la partie et font littéralement pleuvoir des armes ou de l'équipement. Pour ceux qui l'ignorent, à l'instar d'un mode qui existait sur PC, il est possible de s'équiper avec un costume ou des armes de Link. Soit par Amiibo, soit par quête et exploration. Cela ne change pas votre vie mais si posséder l'épée de légende vous fait envie (sans risque de mourir en l'attrapant), vous pouvez le faire dans Skyrim.

Skyrim est un jeu qui semble indémodable et qui est une référence du jeu de rôle. Il vieillit merveilleusement même s'il marque par endroit le passage du temps. Les nouveaux venus se doivent de jouer à ce classique et les vieux briscards seront ravis de pouvoir jouer en mode nomade à ce jeu.
DR.

 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques