5.5/10

State of Decay 2 - Le jeu de la mort(vivant) ?

State of Decay 2 propose de la survie, de la gestion de commnauté et des zombies. Bref, le kit du parfait Rick Grimes ! Comme dirait le jeu : Comment comptez-vous survivre ?

State of Decay 2 est le dernier né de chez Microsoft. Comme son nom l'indique, il est la suite de State of Decay et c'est un jeu auquel j'ai eu le plaisir de jouer en son temps. Une génération de console plus tard, la suite tant attendue est là et le joueur se demande donc si sa patience va être récompensée.

Question scénar', State of Decay 2 ne va pas venir faire mieux que son aîné. Au départ, vous choisissez un couple de héros (frère/sœur, amantes, meilleurs potes, couple post-apocalyptique) et vous voilà lâché dans le jeu. Après les premières heures qui font office de tutoriel grandeur nature, vous voilà patron d'une communauté de survivant dont le but sera de… survivre. Pas de twist, pas de grosse intrigue à suivre, l'histoire sera façonnée par vos exploits. D'un côté, cela permet d'exploiter le terrain de jeu et l'aspect gestion/survie du titre. De l'autre, on ne s'attache pas vraiment aux personnages qui sont tous remplaçables et assez peu développés. Ils peuvent monter en compétence et se faire des amis mais ils ne respirent pas le charisme.
DR.

Ce n'est pas l'aspect technique du jeu qui aidera vos héros à en avoir. Graphiquement, State of Decay 2 propose un grand environnement mais dépouillé de détails, bardé de brouillard et encore plombé de bug. Des correctifs ont arrangé le jeu mais à l'instar du premier épisode, nous ne dirons pas que le jeu est beau. Idem pour le gameplay qui souffle le chaud et le froid. Si les menus de gestion et de création sont très bien pensé, les déplacements de vos survivants est rigide. De plus, ce sont des quiches pour les sauts ou même pour marcher sur un gros rocher. Le nombre « d'obstacles infranchissables » qui jonchent votre chemin sont légion. Le mode multi-joueurs est bienvenu mais malheureusement limité. Une « chaîne » invisible vous empêche de trop vous séparer. Cela permet d'aller fouiller ensemble mais la stratégie est sérieusement limité. Il aurait été intéressant de pouvoir complètement construire et se déplacer à plusieurs. De créer une communauté avec ses potes sans se sentir retenu par le jeu.
DR.

C'est dommage car l'aspect gestion est bien fichu comme j'ai pu vous le dire. Création de bâtiment, récupération des bâtisses abandonnées pour les réhabiliter, gestion de vos personnages et système d'échange entre communauté sont très faits. Des menus simples, compréhensibles. On se sent l'âme d'un chef à l'instar de Rick Grimes de The Walking Dead.

Pour conclure, State of Decay 2 est un jeu qui mérite que l'on s'y attarde. Son ambiance et son côté construction de communauté dans un monde de zombie sont séduisants. Mais il faudra faire fie de l'aspect technique du jeu qui, pour le moment, l'empêche d'aller plus loin.
DR.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques