6/10

Streets of Rage 2 - La baston fait rage sur 3DS !

Streets of Rage 2 ne date pas d'hier mais il offre tout de même une aventure sympathique pour égayer vos parcours en transports en commun et votre ludothèque 3DS.

Streets of Rage est une saga incontournable pour les amateurs de beat'em all. Sega ne s'était pas trompé en lançant la série en 1991. Trois épisodes cultes (malgré un trois un peu spécial artistiquement) qui ont marqué les esprits comme Final Fight ou Double Dragon ont pu le faire dans la même catégorie et à la même époque. Le Nintendo Eshop mise sur le deuxième épisode des « rues de la rage » pour ensoleiller notre été. Comme le bon vin, ce jeu s'est-il bonifié ?


Axel parle avec ses poings !
Grosso modo
, on reprend le jeu de l'époque et on le balance sur la 3DS. Cependant, il existe des différences que nous verrons au fil de cette critique. L'histoire n'a pas bougé d'un iota. Adam, Axel et Blaze ont ramené le calme dans leur ville en battant le syndicat de Mr.X. Depuis un an, ils ont fait du chemin et célèbrent l'anniversaire de leur victoire. Mais l'infâme Mr.X attendait son heure et le lendemain, il capture Adam. Axel et Blaze sont contraints de reprendre du service pour vaincre la nouvelle armée de notre méchant. Pour réussir leur quête, ils (et vous aussi) pourront compter sur Skate, le petit frère d'Adam qui se bat sur des rollers et sur Max, le pote catcheur de Skate.

Vous l'aurez compris, c'est une excuse pour parcourir les différents paysages de la ville et pour taper des hordes de vilains avec un boss à la fin de chaque niveau. Vous avez quatre héros jouables : Axel est toujours le plus complet, Blaze est acrobatique tandis que Skate sera le rapide de service. Le rôle de Max tombe presque sous le sens : notre catcheur est l'homme fort du groupe. La maniabilité est au poil et la jouabilité de base sur la console est déjà efficace (mais vous pouvez l'ajuster à votre guise). Ainsi, la gâchette droite permet de réaliser le fameux « coup derrière soi » tandis que les boutons accompliront leur rôle basique : spécial, coup et saut. Toute la richesse des mouvements de Street of Rage demeure et on prend vite ses marques.


Max avec son beau legging de catcheur ! 
Idem pour l'ambiance sonore caractéristique de la saga. Les musiques et les bruitages sont toujours prenants et il n'est pas rare de les fredonner après une partie. Pour les nouveautés, elles sont rares mais sont présentes : vous avez ainsi différents mode de jeu pour profiter de vos héros. Le plus notable est le fameux Rage Relay qui vous permet de changer de personnage à chaque vie. Une bonne idée qui donne un peu de diversité à vos parties. De même, le côté portable de la console a été retenue puisque vous pouvez sauvegarder à tout moment votre progression.

Ainsi, sans offrir de nouveautés, Street of Rage 2 est un solide beat'em all. Certes, les graphismes sont clairement datés et les mécaniques de jeu sont vieilles écoles comme la marche de haut en bas pour éviter les coups adverses mais c'est un pêché mignon à petit prix qui ravira les amateurs.


L'union fait la force ! Notez que Skate met des coups de pieds sans efforts malgré ses rollers ! 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques