On a mis la main sur Final Fantasy XIII-2 (et qu'est-ce que c'était bon !)

Il y a un peu plus d'une semaine que Krinein JV était invité à essayer en exclusivité une démo jouable de presque une heure du futur Final Fantasy XIII-2, et pour le fan de la série que je suis ce n'est pas rien de dire que ce fut un moment à retenir.
Chaleureusement accompagné par Sacha Ramtohul, community manager de Square-Enix (et lui-même grand fan de la saga) j'ai ainsi pu prendre la manette pendant près d'une heure et me faire une petite idée de ce que réserve le prochain volet de la série sur consoles HD.

Droit au but


Welcome back to Cocoon
Hors de question de spoiler ici la fin de Final Fantasy XIII pour ceux qui ne l'on pas fait ou terminé donc je resterai volontairement très vague sur le début de l'intrigue de sa suite : Lightning s'étant lancée dans une quête dans une zone inexplorée de Gran Pulse, et sa petite sœur Serah n'ayant plus de nouvelles depuis, elle part elle-même à sa recherche accompagnée de Noël Kreiss, un chasseur ayant passé sa vie sur Pulse (et, n'ayant aucun rôle dans l'épisode précédent, Noël est aussi là pour servir de référent aux joueurs qui découvriraient l'univers de Final Fantasy XIII avec cet opus, et c'est lui qui était jouable lors de la phase de jeu à laquelle je me suis essayé). Au début de la démo, qui se situe aux dires de Sacha dans les premiers moments du jeu, le duo traversait une sorte de « star-gate » les amenant sur Cocoon, et plus précisément dans les ruines du temple de Bresha en proie à l'assaut soudain d'une gigantesque main, qui se trouve être rattachée au corps invisible du géant Atlas, une ancienne arme créée par les humains et qui agit visiblement hors de tout contrôle.


Gare à la baffe !
C'est là que j'ai l'occasion d'assister à une des nouveautés de Final Fantasy XIII-2, l'introduction de QTE dans les cinématiques, qui, si l'on effectue la combinaison de boutons correctement, déclenchent une action spectaculaire (ici Noël remonte témérairement le corps invisible du géant avant de lui asséner un méga-slash sur la tête. L'opération ne fait cependant que révéler le fait qu'Atlas est invincible tant qu'il est invisible). Je commence alors à prendre un peu la mesure de la direction que va prendre Final Fantasy XIII-2 : celle d'un jeu plus nerveux et rythmé que son aîné. On sait que Square-Enix a essuyé de nombreuses critiques quant à la linéarité de l'opus précédent et son manque de diversité dans les actions in-game en dehors des phases de fights - très techniques elles. Les interactions avec les PNJ (quand on en trouvait) étaient par exemple très limitées, et il n'y avait pas de villages où faire des emplettes dans les échoppes spécialisées typiques du RPG. On sait aussi maintenant que cette suite se propose de corriger le tir et ça se sent dès la suite des événements. Directement après l'attaque de Noël une nouvelle cinématique s'enclenche où un groupe héliporté lourdement armé fait feu sur le géant, et là c'est aussi au joueur de prendre directement part à l'action en martelant rapidement une touche pour envoyer les tirs. L'opération ne se solde pas par une victoire écrasante mais a le mérite de faire battre Atlas en retraite. La situation se calme alors un peu et Noël et Sera réalisent qu'il doit y avoir un moyen d'affaiblir la créature avant de réellement pouvoir en venir à bout. Je commence donc à arpenter les ruines de Bresha à la recherche d'infos susceptibles de m'en dire plus sur la question, et là je constate qu'effectivement, il y a du monde et que l'on peut parler aux PNJ « à l'ancienne » et non plus subir des lignes de monologues automatiques (et - genre de détail que j'adore dans un J-RPG, car ça rend le jeu plus vivant - chaque PNJ a plusieurs lignes de dialogue quand on s'adresse à lui plusieurs fois de suite). Je constate également que le jeu est nettement plus généreux en « coffres » (ici toujours des sphères) que Final Fantasy XIII, où on en trouvait un peu un tous les quatre kilomètres.

Un ennemi apparait et le Mog-clock se déclenche
Après quelques inquisitions Noël et Serah apprennent qu'un ancien mécanisme important aurait été découvert dans les égouts du temple et qu'une femme nommée Alyssa prétend savoir comment l'utiliser pour affaiblir Atlas, avant de se proposer pour les guider par radio. Comme ça fait bien mon affaire, je me dirige alors vers les égouts, ce qui m'oblige à sortir de la safe-zone et d'avoir l'occasion de livrer le premier vrai combat « régulier » de cette démo, et de me trouver en présence d'une autre nouveauté : le Mog-clock (du nom des kupos et charmantes mascottes de la saga - avec les Chocobos bien sûr - depuis Final Fantasy III : les Moogles, ou Mogs sur notre territoire). Quand un ennemi apparaît (dans un grand fracas d'éclairs, ça pose tout de suite l'ambiance), un timer se déclenche. Si on arrive à frapper l'ennemi avant qu'il n'arrive à zéro, on se retrouve en situation de pre-emptive strike, et comme dans Final Fantasy XIII ce cas de figure à l'avantage de mettre directement le ou les vilains en état de choc (et bien entendu en cas d'échec ce sont les bad-guys qui auront l'avantage). Une fois le fight lancé je retrouve par contre la même configuration de combat que pour Final Fantasy XIII, avec un leader et un choix de Paradigmes (où l'on retrouvait lors de cette démo les désormais connues classes de commando, ravageur, soigneur et sentinelle), et les affrontement se déroulent exactement comme dans l'opus précédent, avec cependant l'ajout d'une nouvelle feature : les ennemis vaincus pourront être capturés et enrôlés pour servir de sidekicks lors des rixes futures, et suivant la configuration de Paradigme que l'on aura choisie c'est une classe spécifique d'ex-adversaires qui viendra en renfort (par exemple ici le rôle de commando était tenu par un Béhémoth). Mieux, à certains moments l'option « feral link » apparaîtra, qui, une fois activée, lancera une nouvelle phase de QTE permettant à la créature de combiner son attaque à la vôtre pour une série de coups dévastateurs (et visuellement absolument impressionnants !) 

Ici il faut bien choisir son itinéraire
Il est à noter par contre qu'à la différence de Final Fantasy XIII les ennemis ne sont plus visibles sur l'aire de jeu, et que les combats se déclenchent donc aléatoirement.
Arrivé à un certain point un message radio d'Alyssa m'apprend qu'elle a localisé l'emplacement du système permettant d'influer sur Atlas et le rendre sensible aux attaques physiques, et le duo (accompagné d'un moogle) a le choix entre plusieurs options, dont rusher directement Atlas sans aller chercher l'emplacement du mécanisme (vivement déconseillé ici, ayant tenté le coup avant de me faire mettre en charpie dès les premières secondes du combat malgré une configuration sentinelle/soigneur/sentinelle pour ouvrir le bal) ou continuer ma quête.Direction les égouts donc, où après un petit périple dans un environnement non-linéaire je finis par trouver ce que je cherchais. Une fois le mécanisme activé, la party se retrouve projetée dans une autre dimension, où le sol est fait d'un chemin composé de cases menant à une sorte de grand miroir. Il s'avère qu'à cet endroit là il me faut rejoindre le miroir tout en passant par des points faits de cristaux à ramasser impérativement et qu'il m'est impossible de rebrousser chemin après coup car les cases disparaissent quelques instants après que j'ai marché dessus. Une sorte de petit casse-tête en somme, que je répète trois fois avant de me retrouver ramené devant le mécanisme, qui entre alors en action. Le temps de
Success !
récupérer le contenu d'un coffre invisible à proximité (grâce à une ability de Noël) et me voilà partis pour affronter un Atlas maintenant entièrement révélé.
L'affrontement qui s'ensuit me fait vite retrouver mes repères de changements de Paradigmes et c'est sans trop de difficulté que je bashe le géant jusqu'au point où Noël termine le combat, et cette démo, avec une attaque finale absolument classieuse.

Ouf !

Maintenant, y'a plus qu'à attendre !


Un perso classe ou je ne m'y
connais pas !
Pour un FF-lover il est évident que cette (trop) courte session donne envie d'avoir le jeu sous la main, là, maintenant, tout de suite ! D'abord parce que visuellement c'est une nouvelle claque (ce n'est pas pour rien qu'on parle du  « savoir-faire » Square-Enix), que les persos sont charismatiques (on adopte immédiatement Noël et son caractère frondeur), que la bande son est de nouveau signée Hamauzu Masashi et Suzuki Mitsuto (que rejoint Mizuta Naoshi, connu pour la B.O de Final Fantasy IV - The 4 Heroes of Light), et surtout que, oui, la saga revient indéniablement vers une formule plus diversifiée au niveau de la progression, plus généreuse en interactions, et ce sur un rythme parfaitement maîtrisé qui permet de se retrouver rapidement plongé dans l'aventure. Si l'on ajoute à ça que Square-Enix a déjà prévenu que cette suite verrait également le retour des quêtes secondaires à foison, on ne peut alors que compter les semaines qui nous séparent de la sortie définitive de Final Fantasy XIII-2, dès le début de l'année 2012 (p*****, c'est loin !)


Partager cet article

A propos de l'auteur

32 commentaires

  • Plax

    12/07/2011 à 13h27

    Répondre

    J'ai pas joué au XIII, mais ce images donnent bien envie de se lancer !http://jeux-video.krinein.com/final ... 16619.html

  • Anonyme

    12/07/2011 à 14h26

    Répondre

    Ah t'as pas joué au XIII... Je comprends pourquoi t'as envie de te lancer xD. Le XIII était une vraie torture pour moi, avec du bol, ils se rattraperont sur celui là mais je suis pas convaincu du tout. Avant, FF c'était beau et fun à jouer, maintenant, c'est juste beau... dommage.

  • Plax

    13/07/2011 à 12h33

    Répondre

    C'est vrai que le charme du VII n'est plus là...

  • knackimax

    14/07/2011 à 12h03

    Répondre

    Le XIII devient fun a jouer mais il faut un sacré temps de mise en place pour bien rentrer dans les mechaniques de jeu. Du coup on commence a apprécier vers le milieu grosso modo. Après ce passage difficile et long je trouve ca génial. C'est un peu dommage toutefois. J'espère qu'ils vont pas nous obliger a repasser par la pour pour FFXIII-2 ...

  • OuRs256

    14/07/2011 à 12h06

    Répondre

    Hum, pourquoi mon commentaire d'avant a été mis en "Invité" ? Mais LOL. Le charme du 7/8/9 et même du 10 allez. Y'a plus rien. Le 13, je l'attendais comme le messie de la PS3 (qui avait vraiment que des RPG médiocres à l'époque) pour découvrir que les équipes de Square nous ont tout pondu sauf un RPG... A vouloir faire des combats moins "statiques" ils ont tué tout le système de jeu et impossible de pas citer les ******** de couloirs de ****** interminables (que les sites de tests font durer plus de 20h). Enfin bon, grosse déception pour moi que FF13

  • OuRs256

    22/07/2011 à 14h49

    Répondre

    Bon s'ils ont changé le système de combat, je me laisserais ptet tenter, on sait jamais (mais vu FF13, j'y crois pas plus que ça )http://jeux-video.krinein.com/a-mis ... 16710.html

  • Mandark

    22/07/2011 à 15h14

    Répondre

    Crois moi, tu serais surpris !

  • Plax

    16/11/2011 à 13h23

    Répondre

    Un peu trop habillées les babes !http://jeux-video.krinein.com/final-fan ... 17675.html

  • Carlitolindo

    16/11/2011 à 13h53

    Répondre

    attendre jusqu'au 3 fevrier c'est trop dur je viens de télécharger le trailer en full hd sur ma ps3 et sérieusement j'en ai pris plein la poire et avec ce que vous annoncez dans cet article sur la profondeur du jeu l'attente va me paraître interminable!

    Ça fait plaisir de voir que kitase and co on retenu la leçon par rapport au ff XIII tout du moins je l’espère j'ai hâte j'ai hâte!!!!!!!!!!

  • OuRs256

    03/02/2012 à 00h03

    Répondre

    Je suis toujours pas convaincu :/http://jeux-video.krinein.com/final-fan ... 18115.html

  • Canette Ultra

    03/02/2012 à 09h13

    Répondre

    Pareil !
    De plus, je trouve le système de combat soporifique

  • Carlitolindo

    03/02/2012 à 10h33

    Répondre

    Ah je suis comme un dingue je dois attendre encore avant d'allé l'acheter j'en peux plus d'attendre! il corrige tout ce qui m'avait gavé dans l'ancien

  • Maverick

    03/02/2012 à 10h42

    Répondre

    Je trouve les FF à chier personnellement. Le système de jeu est soporifique et le design ne m'emballe pas du tout!! (Je trouve toujours que les personnages ressemblent soit à des stéréotypes de gays imberbes et soit à de poufs qui font des calendriers automobiles en version japonaise sans les yeux bridées

  • Plax

    03/02/2012 à 11h16

    Répondre

    Putain les mecs, vous vous rendez compte de ce que vous dites de FF ? On a pas le droit de critiquer comme ça

  • cubik

    03/02/2012 à 11h27

    Répondre

    Perso, ça m'a toujours endormi, les FF
    Qu'un rpg, japonais de surcroit, soit lent, je le concois (d'ailleurs, j'aime bien Lost odissey qui est pourtant super lent)
    mais les FF, à chaque fois que j'ai tenté, j'ai non seulement trouvé ça lent, mais aussi long, pour ne pas dire chiant
    je crois que je ne comprendrai jamais le succès de ces jeux

  • Maverick

    03/02/2012 à 11h35

    Répondre

    J'ai aimé le FF7 à sa sortie car c'etait novateur pour nous les européens. Mais les 8/9/10 qu'est ce que c'était chiant

    Et les suites encore pires!!

  • Penthesilea

    03/02/2012 à 11h40

    Répondre

    alors comme ça y'en a qui n'aiment que les trucs rapides ?
    j'estime (et je ne dois pas être la seule) que ça peut être bon quand c'est long...
    ça marche aussi avec les romans, y'a des romans qu'on aimerait ne pas voir se terminer

  • Penthesilea

    03/02/2012 à 11h41

    Répondre

    Carlitolindo a dit :
    il corrige tout ce qui m'avait gavé dans l'ancien

    c'est ce qui m'a plu, je n'ai pas aimé le précédent à cause de la linéarité du jeu

  • OuRs256

    03/02/2012 à 11h42

    Répondre

    Plax a dit :
    Putain les mecs, vous vous rendez compte de ce que vous dites de FF ? On a pas le droit de critiquer comme ça


    Non mais FF depuis qu'ils "s'européanisent", ça n'a aucun intérêt... Autant le VII était sympa pour le côté "ouah des cinématiques de ouf!", le VIII j'ai adoré le côté guerre mais les 9/10/10-2/12... beurk :/. Je préfère ressort mes FF3/4/5/6, ils sont bien meilleurs

    Et Penthe, ce qui me dérange, c'est pas la longueur, c'est véritablement la tournure qu'à pris la série. C'est tout sauf un RPG...

  • cubik

    03/02/2012 à 11h50

    Répondre

    Penthesilea a dit :
    alors comme ça y'en a qui n'aiment que les trucs rapides ?
    j'estime (et je ne dois pas être la seule) que ça peut être bon quand c'est long...
    ça marche aussi avec les romans, y'a des romans qu'on aimerait ne pas voir se terminer


    Va teste Lost Odissey, tu me diras si c'est rapide >

  • Penthesilea

    03/02/2012 à 12h16

    Répondre

    OuRs256 a dit :

    Et Penthe, ce qui me dérange, c'est pas la longueur, c'est véritablement la tournure qu'à pris la série. C'est tout sauf un RPG...


    moi j'ai eu droit à accéder à une console que tardivement donc j'ai commencé avec le FFX, apres je me suis rattrapée en jouant au VIII et au VII mais forcément mes premiers émois ludiques ont formaté mes gouts
    le système de combat du XII est mon préféré et je garde une tendresse particulière pour Auron

    la saga est peut etre devenue plus grand public, et les amateurs des premiers temps sont déçus de l'évolution des scénarios et des système de jeu...

  • Guillaume

    03/02/2012 à 13h09

    Répondre

    Jamais été très fan des FF, notamment à cause de la mécanique des combats.
    Et puis, l'univers, j'ai toujours eu du mal à l'apprécier.

  • naweug

    03/02/2012 à 13h35

    Répondre

    Je n'aime pas les jeux rapides, mais les FF m'ont toujours gonflée. De plus, je ne suis pas fan de RPG et les combats tour à tour sont longs et inintéressants. Le seul point positif : c'est graphiquement sympa.

  • OuRs256

    03/02/2012 à 13h39

    Répondre

    Penthesilea a dit :
    OuRs256 a dit :

    Et Penthe, ce qui me dérange, c'est pas la longueur, c'est véritablement la tournure qu'à pris la série. C'est tout sauf un RPG...


    moi j'ai eu droit à accéder à une console que tardivement donc j'ai commencé avec le FFX, apres je me suis rattrapée en jouant au VIII et au VII mais forcément mes premiers émois ludiques ont formaté mes gouts
    le système de combat du XII est mon préféré et je garde une tendresse particulière pour Auron

    la saga est peut etre devenue plus grand public, et les amateurs des premiers temps sont déçus de l'évolution des scénarios et des système de jeu...


    Dépêche toi d'aller acheter une DS (si t'en a pas déjà une ) et FF3 et 4 alors parce que c'est des petites bombes =D

  • cubik

    03/02/2012 à 14h04

    Répondre

    FF VII (puisqu'il parait que c'est le meilleur), il a été porté sur quelles consoles?

  • OuRs256

    03/02/2012 à 14h24

    Répondre

    cubik a dit :
    FF VII (puisqu'il parait que c'est le meilleur), il a été porté sur quelles consoles?


    Il est sorti à la base sur PSOne. Ils l'ont ressorti en version PSN pour PSP et PS3. Y'a aussi une version PC qui existe.

    C'est loin d'être le meilleur selon mes critères mais bon... (le 8 est bien plus abouti et bien plus épique).

  • cubik

    03/02/2012 à 14h52

    Répondre

    psp? faudra que je regarde ca, tiens

  • OuRs256

    03/02/2012 à 15h07

    Répondre

    cubik a dit :
    psp? faudra que je regarde ca, tiens


    Oui ils l'ont ressorti en classique PS1 ^^

  • Lanfeust_deTroy1

    06/02/2012 à 15h04

    Répondre

    Ben moi, autant être clair aussi, les FF, ça m'a toujours fait chi** ... euh, j'aime pas vraiment !

    De toute façon ,c'est le style, j'aime quasi aucun T-RPG ou J-RPG. Le système de combat me bloque, je me sens pas concerné : j'ai pas l'impression que c'est moi qui joue.

    Pourtant, qu'est-ce que je peux aimer les RPG, A-RPG et Hack&Slash.
    Je sens bien que je rate parfois de bons jeux, mais bon, rien à faire, impossible pour moi d'y jouer!

    D'ailleurs, au sujet de FF, vous en pensez quoi de la fin de FF XIII-2 et de la polémique à ce sujet (DLC) ?

  • Choucroot

    06/02/2012 à 15h28

    Répondre

    OuRs256 a dit :
    C'est loin d'être le meilleur selon mes critères mais bon... (le 8 est bien plus abouti et bien plus épique).

  • Carlitolindo

    07/02/2012 à 13h42

    Répondre

    Le VIII c'est de la bombe je l'avais taxé à ma soeur sur PS1 qui n'avait pas trop apprécier et de ce fait ce fut le premier RPG auquel j'ai joué et c'est indescriptible tellement j 'ai pu y joué et d’ailleurs j ai la version psp et j' y joue toujours...

  • Choucroot

    07/02/2012 à 16h56

    Répondre

    C'est dingue à comme les fans de ff8 sont tous nés après 1988... Et n'ont probablement pas de grand frère gamer pour les avoir remis dans le droit chemin à l'époque
    En tout cas je ne croirai jamais celui qui dit avoir préféré le 8 au 7 en ayant commencé par le 7 (ou n'importe quel autre avant).

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques