3/10

Agatha Christie : La Maison du Péril - Test

Agatha Christie : La Maison du Péril tient bien son titre. Il faut vraiment être en Péril pour acheter ce titre et le lancer sur l’ordinateur de la maison. Il y a déjà assez de bons jeux du genre pour s’en passer !

 

Il y a des titres qui sortent comme par magie, sans qu'on s'y attende. Le plus souvent, ces jeux ne restent pas dans le panthéon des hits de leur époque, mais parfois, une perle arrive, venant de nulle part. Est-ce le cas de Agatha Christie : La Maison du Péril ?

Agatha et les poireaux

Cliquez sur Quitter! Vite!!
Cliquez sur Quitter! Vite!!
Les romans d'Agatha Christie sont bien connus de tous, du moins sont de notoriété publique, avec leurs enquêtes policières dignes d'un Cluedo. Agatha Christie, c'est surtout Hercule Poirot, le célèbre enquêteur fort comme Columbo et aussi somnolant que l'inspecteur Derrick. Le titre reprend l'intrigue d'un des livres de la romancière : La Maison du Péril ; d'où le nom du jeu. A nous la recherche d'indices et autres objets indispensables à la résolution de notre enquête. Hercule Poirot est dans la place, tout baigne !

Animation or not

La première chose qui saute aux yeux, une fois le titre lancé, c'est le côté sobre de l'interface, limite simpliste. D'un côté, tant mieux, les interfaces bordéliques qui veulent se la jouer tendance, c'est fatigant. Mais là, quand même, c'est du archi-classique, digne de tous les Point N'Click PC des années 90'. Le principe du jeu est tout aussi simple : trouver des objets énumérés sur une liste dans des niveaux fixes où le mot animation n'existe pas... ou presque. Il y a une douzaine d'enquêtes dans le jeu, chacune avec sa liste d'objets à trouver, dans un temps limite. Un « Où est Charlie ? » à la sauce Hercule Poirot. Palpitant.

Je fais le ménage ou j'enquête ??

Heureusement, l'ambiance est très sympa, enfin divertissante du moins, Un manchot s'est perdu le pauvre
Un manchot s'est perdu le pauvre
avec une narration proche des bouquins et un univers très fidèle. Mais c'est tout de même dommage qu'on reçoive une tonne d'informations en même temps au point qu'on est l'impression d'être dans un trou noir au milieu de ce flot de parlottes. Les images de style BD pour apporter de la couleur à la narration sont de plus en tout points ratées, avec un style très moyen, et surtout moche. De plus, on a du mal à capter l'intérêt de notre enquête au milieu de... l'enquête. On a plus l'impression d'être le groom de service qu'autre chose à force de faire ci, ou de faire cela.

Click Them All

N'oublions pas de parler des autres défauts du jeu, comme par exemple, les problèmes de traductions qui sont bien gênants lors de certaines recherches d'objets. D'ailleurs, certains objets ont des noms complètement aberrants, ce qui les rendra totalement impossible à retrouver sans cliquer sur tout ce qui bouge. Et puis, on peut en rajouter une couche avec des pièges qui n'en sont pas, dans le sens où ce n'est pas voulu, mais cela casse bien les pieds quand même : faire la différence entre un couteau et une épée dans des niveaux fixes et remplis de tout un tas d'objets partout, c'est pas la panacée. Heureusement que le jeu nous donne des indices en début de tableaux, pour parfois avoir la chance d'éviter des situations de recherches cocasses.

Une Maison à éviter

Certes, le titre n'est pas moche (mis à part les images narratives style BD bien sûr) bien au contraire, mais étant donné qu'il n'y pas ou presque d'animations, cC'est beau une image Panini!
C'est beau une image Panini!
ela aurait été franchement une honte que le jeu soit laid. Mais à côté de cela, La Maison du Péril est vraiment ennuyant à jouer. En plus, les développeurs ont eu la « bonne » idée de mettre en boucle la même musique d'ascenseur pendant tout le jeu, super pour l'immersion. On dirait un bug mais non... Honnêtement, je ne serais trop vous conseiller d'éviter ce jeu, même si il est disponible à prix bas. Il est plus économique de se prendre un bon vieux bouquin d'Agatha Christie, ça sera toujours plus sympa et plus utile. Comme quoi, la lecture c'est toujours aussi fendard, surtout en comparaison d'un jeu comme Agatha Christie : La Maison du Péril.

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    1 commentaires

    • nazonfly

      01/12/2009 à 11h47

      Répondre

      Mon Dieu, je ne savais pas que ce genre de jeu pouvait encore exister!

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques