Age of Conan : Hyborian Adventures

C'est avec un oeil vierge que votre serviteur découvre le monde d'Hyboria, c'est-à-dire que comme 85% de la population, il voit Conan comme un Arnold Schwarzenegger en pagne de loup gris qui tape sur toute tête passant à sa portée. Stupeur, il s'avère que c'est légèrement plus complexe, et s'il n'a toujours pas lu l'intégrale des oeuvres de Robert E. Howard et dérivés, le blockbuster de Funcom comble ce vide avec brio. Difficile de faire la critique d'un MMORPG, encore moins au lendemain de sa sortie, c'est pourquoi je propose un petit tour d'horizon d'un MMO, un vrai, avec de la testostérone, de l'huile pour le corps et des femmes généreuses.

Age of Conan est donc un MMORPG (depuis le temps on le sait) qui vous place dans la peau d'un Cimmérien, d'un Aquilonien ou d'un Stygien. L'histoire principale du jeu vous plonge dans la peau d'un esclave, galérien pour les hommes, fille de joie pour les femmes. La galère fait naufrage, vous êtes amnésique et un drôle de bonhomme vient vous expliquer qu'il faut reprendre votre destinée en main et rejoindre Tortage (dite l'île des débutants) pour retrouver un oracle qui vous guidera dans vos premières quêtes.

Bienvenue en Hyboria !


Tout commence donc par la création du personnage, sexe, peuple d'origine et catégorie de classe. Ensuite vient le modelage de votre avatar. Physiquement, rares sont les personnages clonés, taille, musculature, couleur de peau et d'yeux, cicatrices et tatouages, coupes de cheveux et archétypes de visages sont nombreux. Non content de proposer déjà pas mal de combinaisons "basiques", le mode avancé vous permet de modeler point par point le physique de votre personnage : pommettes plus saillantes, yeux plus bas, oreilles décollées, tour de bras égal à celui des cuisses, etc. Un petit reproche (qui n'en est pas un, pour tous les barbares d'Hyboria et tous les joueurs fétichiste), impossible pour les femmes d'avoir une petite poitrine. La comparaison peut paraître hasardeuse, mais la création d'avatar dans Age of Conan est aussi complète que celle des Sims 2.

Revenons un instant sur les peuples et classes. Les Aquiloniens vivent dans une ambiance "romaine", noblesse, complots et murs blancs à Tarantia, la capitale. C'est également ici que le roi Conan a son trône. Puisqu'on parle de Conan, les Cimmériens sont des espèces de viking tatoués qui ne jurent que par la force mais aussi le courage. Enfin, les Stygiens ne jurent que par Set, le Dieu-serpent, et sont gouvernés par le clergé. Leur physique et villes rappellent furieusement l'Egypte des pharaons.

La religion tient une place importante pour chaque peuple, mais seul Mitra est un dieu "bon et juste". Crom ne jure, comme ses ouailles cimmériennes, que par la force. On ne le prie pas, on fait preuve de dévotion envers lui avec sa ferveur au combat. Quant à Set, le dieu Stygien, il réclame du sang de vierges, régulièrement et en grande quantité.

La classe que l'on pourra jouer dépend principalement du peuple choisi, et aucune race n'a accès à tout.

Si vis pacem, para bellum, camarade...


Quatre séries de trois classes sont accessibles : Soldat, Maraudeur, Prêtre et Mage.
Les Soldats ont accès à la classe de Gardien qui est le "tank" d'un groupe (pour mémoire, dans un MMO, un tank est un mur infranchissable qui occupe les ennemis pendant que le reste du groupe fait les dégâts), la classe de Conquérant qui est le guerrier "qui tape dur" ou Templier Noir, un guerrier qui fait usage de magie pour absorber à son bénéfice la vie de son adversaire. Ce sont les soldats qui portent des armures lourdes.

Les Maraudeurs auront quant à eux le choix entre être Barbare, armes à deux mains ou une arme dans chaque main. Le combat augmente son ardeur au combat (la grande classique "frénésie" qui augmente sa fréquence de coups), et il est également capable de furtivité. L'Assassin est le grand spécialiste du déplacement furtif, et possède la faculté d'attaquer violemment ses ennemis par surprise. Enfin, l'Eclaireur est l'archer (presque) type. Arcs et arbalètes n'ont aucun secret pour lui, redoutable par la variété des attaques "DoT" (Damage over time, comme un saignement par exemple, des dégâts sur la durée). L'Eclaireur est la seule classe à pouvoir porter des armures intermédiaires, les deux autres ne pourront que se contenter de tissu ou légères .

Les Prêtres soignent et ressucitent, chacun à sa manière... Le Chaman de l'Ours vit comme son totem, l'ours. Griffes, puissance et instinct meurtrier. Ils utilisent des sorts à tendance druidiques, se débrouillent bien avec une arme type massue à deux mains et peuvent porter une armure intermédiaire. Le Prêtre de Mitra invoquent la puissance du dieu précité pour la justice, la liberté et lutter contre le mal. Ils disposent également de puissants sorts afin de réussir à survivre en solitaire. Enfin, le Fléau de Set utilise les pouvoirs conférés par son dieu pour tailler son chemin à coups de foudre, mais peut, comme les autres prêtres, soigner et ressuciter. Ces deux derniers ne seront vêtus que d'armures légères ou en tissu.

Pour finir, les Mages sont les "damage dealers" (distributeurs de dégâts), ce sont les classes "tissu", qui auront besoin de faire mal avant que les adversaires n'arrivent au corps-à-corps, ou qu'il faudra protéger en groupe. Le Démonologue maîtrise la foudre et le feu, et peut invoquer un démon. Il peut sacrifier sa vie pour augmenter ses dégâts. Le Nécromancien invoque des serviteurs, plus ou moins nombreux, plus ou moins puissants. Enfin le Héraut de Xotli est un hybride combattant / magicien, parfait mélange pour ceux qui désirent manier la magie tout en gardant l'avantage du combattant.

Toutes ces classes sont bien entendu conçues pour travailler en groupe, mais un effort considérable a été fait sur la survie en solitaire. Chaque classe est à la fois complémentaire à d'autres, et complètement autonome. Exemple flagrant, alors qu'il est extrêmement difficile d'accumuler de l'expérience en tant que soigneur dans un MMO classique, ici la balance soin / sort offensifs fait que le Prêtre de Mitra, par exemple, peut également distribuer des dégâts considérables. En groupe, il est également intéressant de pouvoir basculer d'une série de sorts de dégâts pour pouvoir soigner ses compagnons dans l'urgence.

Caractéristiques, compétences, équipement, "para bellum" quoi.


Une montée de niveau se caractérise par le déblocage de nouvelles compétences, de points de caractéristiques et d'aptitude.
Vos caractéristiques principales (Force, Dextérité, Constitution, Intelligence et Sagesse) évoluent automatiquement, définissant votre total de points de vie, de mana ou votre habileté au combat, la puissance des sorts... Vous pourrez distribuer des points dans les compétences : Perception (qui permet de repérer les ennemis embusqués), Bandages (qui détermine la vitesse de soin en mode "repos"), Concentration (qui permet de ne pas se faire interrompre pendant une incantation) ou encore Dissimulation (qui rend votre mode furtif plus efficace) sont quelques exemples parmi tant d'autres qui se débloqueront au fur et à mesure de votre avancée vers le niveau 80 (niveau maximum du jeu).

Les sorts et "combos" se greffent automatiquement à votre barre de compétence lorsque vous les débloquez, qu'il s'agisse de position de combat pour Gardien, attaque critique pour Assassin ou sort répulsif pour Prêtre. Les "combos", partie inhérente du système de combat original (pour un MMO) d'Age of Conan fonctionne le plus simplement du monde : on la déclenche, et pour en assurer le maximum de puissance, on enchaîne avec une direction d'attaque (par défaut votre personnage peut taper en face de lui, à gauche ou à droite). Au début, c'est simple, mais les choses se compliqueront par la suite avec des combos de plus en plus longues. Avec de la chance, vous placerez de temps en temps une petite "fatalité" façon Mortal Kombat, avec replacement de caméra et éclabooussures de sang sur votre écran.

L'équivalent pour mages et prêtres, le "spellweaving" (ou tissage de sort) permet dans le même esprit de créer une combo de sort, plus longue à incanter, mais aussi terriblement plus dévastatrice (ou salvatrice, y'en a qui soignent, ne l'oublions pas, à ce sujet on se rappelera la vidéo montrant un Prêtre lançant une incantation de deux minutes.). Dans ce cas, être en groupe s'avèrera un plus non-négligeable, permettant au mage / prêtre de se préparer pendant que le reste du groupe lui sert de rempart. Car si la combo est "cassée", l'énergie déjà dépensée est perdue.

Enfin, on gagne des points d'aptitudes à distribuer pour se spécialiser. L'arbre d'aptitude est fourni, et permet de différencier un gardien spécialisé dans le maniement du bouclier avec un autre spécialisé dans le maniement de l'épée, par exemple. Pour débloquer certaines branches, il vous faudra pousser la partie précédente au maximum, pour d'autres il suffira d'attribuer quelques points.

Les "combos" de guerriers consommeront de l'endurance (barre verte), les sorts de la mana, bien entendu (barre bleue). Si vous consommez votre barre de vie (barre rouge), c'est la mort et l'attente d'un sort de résurrection, ou la téléportation à un point de résurrection découvert.

Et si par malheur, la spécialisation que vous avez choisi ne vous convient pas, ou que pour une quête, vous ayez besoin de 180 points en escalade, il est toujours possible de "respec", c'est-à-dire récupérer les points déjà dépensés pour les réattribuer selon les besoins. Bien évidemment, ce genre de changements a un coût en espèces sonnantes et trébuchantes.

Le nerf de la guerre, c'est nerveux une guerre


L'argent ! L'expérience ! L'équipement ! Dans Age of Conan, pas de "bling bling", du réaliste. Loin des armures démesurées et colorées façon bonbon chimique des MMO habituels, l'Hyboria offre un panel d'armures au design sobre et réaliste. Les plus extravagantes armures sont dorées, ou sont de simples bouts de soies posés sur la peau nue d'une Stygienne.

L'argent, décomposé en pièces d'or qui valent 100 pièces d'argent, qui valent 100 pièces de cuivre, qui valent 100 pièces d'étain, vous permet d'acheter cet équipement, ou des potions, ou une bière à la taverne. L'argent ou l'équipement se lootent (butin prélevé sur le cadavre de vos ennemis), et pour une fois, de façon logique : l'argent, armes et les pièces d'armure sur les humanoïdes, les peaux et les trophées sur les animaux (qui se revendront ensuite). Le sac se remplit vite, malgré la présence d'un sac réservé aux objets de quêtes (joie !) et d'un autre aux ressources pour l'artisanat.

Les quêtes seront nombreuses et seront l'excuse pour découvrir et explorer les alentours, tout en trucidants Pictes et Némédiens. Les récompenses vont de la grosse somme d'argent à un équipement "cadeau". Des fois, vous aurez même le droit de choisir entre plusieurs récompenses l'objet que vous convoitez. Difficile de se perdre également lors d'une quête, une flèche s'ajoute sur votre radar dès que vous en acceptez une, et il suffit de suivre sa direction générale jusqu'à arriver au point à observer (une croix sur la carte), ou la zone (un cercle hachuré).

Se démarquant du reste, Age of Conan vous offre de vrais dialogues pour accepter (ou refuser) une quête, vous offrant la possibilité de vous immerger un peu plus dans l'univers. Beaucoup de textes sont parlé (et très bien doublé en VF) et en guise de réponse vous pourrez accepter une mission de façon "gentille" ou aggressive, ou la refuser de la même façon (niais ou brutal). Cela ne change rien au déroulement du jeu ou de l'attitude des PNJ à votre égard, mais vous permet seulement de vous habituer à jouer votre rôle de brute mal aimable, ou de gentille Gardienne obéissante.

L'essence même de l'Hyboria est violente, aussi les serveurs PvP (Player vs Player) sont bien peuplés, et le succès des serveurs RP-PvP est bel et bien là (Roleplay, la communauté qui a décidé de jouer le rôle de son personnage façon AD&D est bel et bien là, et motivée par un souci de cohésion plutôt que le "moi vois, moi tue, et moi augmenter classement PvP"). Vous aurez donc des zones "tranquilles" où vous serez en sécurité (les grandes villes, par exemple), et des zones où n'importe quel joueur n'appartenant pas à votre groupe peut vous attaquer (ou mourir sous vos coups, ça marche dans les deux sens), attention donc et écoutez le premier conseil qu'on vous donne en jeu "ne faites confiance qu'à vous-même"...
En PvE, il sera possible d'accéder à du PvP, mais uniquement dans certaines zones bien limitées, édulcorant beaucoup de l'adrénaline que l'on sécrète face à deux autres joueurs dont on n'est pas sûr qu'ils vont nous laisser passer, ou nous égorger.

Graphismes, musiques et performances...


Après ce rapide survol du système de jeu, la partie "matos". Age of Conan demande une machine qui en a, même si la configuration minimale est raisonnable (un PC de moins de deux ans sera tout de même largement recommandé). Graphiquement, Age of Conan vous tue les yeux au premier lancement. D'une, parce qu'il se règle en "moyen" et qu'il est déjà beau, et que lorsque vous bidouillez les paramètres pour augmenter la qualité visuelle, il devient magnifique. Bloom, herbes ondulant au gré du vent, décors fouillés et détaillés, l'arrivée sur l'île de Tortage vous en met plein la tronche pour le prix de la boîte. Age of Conan a pris son temps, a été retardé, mais apparemment ce n'était pas pour rien. A noter cependant un comportement étrange du moteur de jeu sur plusieurs machines (pas forcément équivalentes) : plus on augmente la qualité graphique, plus le jeu est fluide.

Musicalement, nous avons encore affaire à de la musique symphonique, et dynamique, s'il vous plaît. Les transitions entre musique d'ambiance et bruit de la pluie sur l'herbe se font en douceur avec les grosses caisses, cymbales et coups d'épée du combat.

Enfin et depuis le lancement anticipé du 17 mai, les serveurs sont d'une stabilité remarquable et tiennent la charge face au nombre de joueurs. Funcom suit assidûment le dévelloppement de son jeu et propose des patches réguliers permettant une expérience de jeu plus agréable aux joueurs. Autant dire tout de suite qu'il ne sert à rien d'ennuyer les GM (Game masters) pour votre Cape de beuverie non reçue, la priorité est mise sur les bugs gênant la progression des joueurs (dernièrement, c'est toute une zone qui "paralysait" les joueurs).

Jeu parfait ?


Non, bien sûr que non, même si Age of Conan frappe fort, arrivant même à battre le record de précommande de World of Warcraft, que l'on pensait indétrônable sur le podium MMORPG. Avec son univers mature et sanglant (il est déconseillé aux moins de 18 ans ne l'oublions pas), Age of Conan a séduit toute une frange de la population avec un traitement réaliste de l'heroic-fantasy, après plusieurs années d'Elfes et Orques à toutes les sauces, ici vous n'aurez le choix qu'entre des humains. Son système de combat pêchu, qui n'est pas sans rappeller les beat'em all d'antan (un brin de Streets of Rage matiné de Quick Time Event - QTE, cf Dragon's Lair ou Shenmue), la mise en place cinématographique des quêtes (gros plan sur les interlocuteurs, façon Star Wars : Knights of the Old Republic) sont des atouts majeurs pour un univers réellement méconnu, et d'apparence ultra classique. Le mieux pour se faire une idée, c'est encore d'acheter la boîte de jeu et de profiter des 30 jours offerts. Attention à la claque et à l'addiction quasi immédiate cependant...

Partager cet article

A propos de l'auteur

8 commentaires

  • Anonyme

    18/05/2008 à 19h15

    Répondre

    Il a l'air vraiment fun ce jeu. Je le prend des sa sortie.


    Ancien joueur de WoW je trouve que AOC va etre une bombe. 

  • Guillaume

    26/05/2008 à 22h23

    Répondre

    Tout ceci a l'air bien complet, peut-être enfin un concurrent valable à Wow... Ca pourrait faire du bien à l'énergie créatrice

  • kou4k

    27/05/2008 à 01h13

    Répondre

    gnark, avec ma cape de beuverie, je vais pouvoir me bourrer la gueule sans payer et sans mal de crane .


    Rien à dire, le jeu est jouissif et super bien foutu. Reste à me racheter un PC, quand le décor est grand, ca rame severe avec ma 6800 et 1go de ddr

  • EvilPNMI

    27/05/2008 à 09h51

    Répondre

    Guillaume > Oui concurrent plus que sérieux même, le public visé n'est pas le même mais le départ est fulgurant.



    Kou4k > T'as pensé à diminuer les distances d'affichage ? Ca peut aider au détriment d'un vilain clipping

  • Anonyme

    27/05/2008 à 16h05

    Répondre

    Un petit détail à corriger camarade...


    Cocernant les arbres de talents ils se répartissent en trois branche.


    Une branche est commune à toutes les classes de l'archétype (Gradien, Conquérant et templier ont ainsi un arbre "soldat")


    Ensuite chaque classe dispose de deux arbres spécifiques permettant d'orienter l'avatar dans un domaine particulier. Ainsi pour le gardien on a le choix entre un arbre "Epée et bouclier" et un arbre "Armes d'hasts". Le premier privilégie le rôle du tank classique : max de PV et d'endurance, régénration auto en combat. Le deuxième oriente vers un rôle de tank un peu plus leger mais solide quand même avec un déblocage de compétences permettant de faire face à un groupe d'avdersaires en PvE comme en PvP avec des dagats de zones à l'arme blanche, puisque l'allonge est prise en compte. Une hallebarde touchera plus d'aversaires et plus loin qu'une épée... logique.


    Elément fondamental du combat au corps à corps : la gestion des collisions. Impossible de passer à travers son adversaire comme (au hasard) dans WoW. Quand je me pose avec mes 100kg de viande recouverts de metal (Je joue gardien) ON NE PASSE PAS... sauf si on m'abat d'abord. Et ça c'est grandiose. Le poids, l'armure et les compétences sont pris en comptes dans les techniques de projection. Là où je vais faire bouler à dix metre un mage d'un coup de bouclier bien placé, ce dernier aura en retour du mal à me faire reculer d'un centimetre même s'il court vers moi à pleine charge. Ce qu'il ne fera pas puiqsu'il dispose de plein de ressources intéressantes pour me faire rotir, geler ou électrocuter à distance...

  • EvilPNMI

    27/05/2008 à 17h08

    Répondre

    Merci pour ces précisions Neithan, vrai que pour les spécialisations
    vu mon bas level actuel je préfère ne pas en parler plutôt que dire des
    bêtises (comme pour l'artisanat que j'ai passé volontairement sous
    silence, je ferai peut-être un article consacré au craft plus tard,
    parce qu'il est relativement bien conçu d'après mes lectures),
    concernant les collisions entre personnages par contre, j'aurais dû,
    c'est un détail plus qu'appréciable dans le réaliste, honte à moi

    Bref, encore merci de ton intervention <>

  • nazonfly

    29/05/2008 à 23h13

    Répondre

    C'est quoi cette news de beaucoup trop de pages?

  • EvilPNMI

    30/05/2008 à 07h54

    Répondre

    Mes premières impressions sur Age of Conan, tsss, si t'avais lu tu le saurais

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques