ALT-MINDS : le futur du jeu vidéo est en marche


Une fiction transmédia
Vous vous souvenez d'In Memoriam. Comment l'oublier ? Unique en son genre, il fut le premier ARG (alternative reality game) jamais réalisé et le seul rentable de toute l'histoire du jeu vidéo. Sur Krinein, on en a un souvenir ému.

Ça vous dit de revivre une aventure dans le même style, où vous êtes le héros, enfin, au moins un des héros, mais avec les nouveaux moyens d'aujourd'hui ? Et bien voilà, Éric Viennot et son équipe n'ont pas chômé : il y a 4 ans, ils ont présenté leur projet à Orange qui a tout de suite été emballé et les voilà qui travaillent d'arrache-pied depuis, pour produire ce qu'ils appellent « la première fiction totale ». Plus clairement : une fiction participative, un thriller interactif, dans lequel on ne va pas dans le jeu mais où le jeu va vers le joueur/la joueuse (pour info, 40 % des joueurs d'In Memoriam étaient des femmes, et c'était il y a 10 ans…).

Clairement, ce concept renouvelé est à la croisée des chemins de l'avenir du jeu vidéo : dématérialisé, utilisant les réseaux sociaux, jouable aussi bien sur tablette, téléphone qu'à l'ordinateur sans discontinuité (ce qu'on appelle le cloud gaming), Alt Minds intègre dans sa réalisation tous les acquis technologiques d'aujourd'hui et inclut dans son concept les évolutions comportementales contemporaines. Il mélange fiction et vie réelle, et rien que cette idée, ajoutée au travail titanesque pour la réaliser, méritent d'être applaudis, car l'immersion sera plus forte que jamais. Le genre aventure, à défaut d'être boudé par le public, l'est un peu par les éditeurs ou les salons : il renaît aujourd'hui de manière assez magistrale.

Alors si ça vous intéresse, après la longue présentation presse que Lexis Numérique et Orange ont bien voulu nous accorder aujourd'hui, lisez les lignes qui suivent et regardez l'envoûtante bande-annonce directement dans notre galerie vidéos ou sur dailymotion.

 

Alt-Minds : c'est quoi ?


Ils ont été enlevés, il faut les retrouver
Concrètement, Alt-Minds est une série criminelle (que l'on peut d'ailleurs très bien se contenter de regarder) où l'on participe à l'enquête, en collectant des informations, sur internet ou en se déplaçant physiquement, en proposant ses analyses, en examinant des pièces à conviction, en lisant des rapport d'enquête, et le tout en temps réel.

Bref, c'est comme la série 24H, sauf que ça dure sur 8 semaines pendant lesquelles toute l'équipe de Lexis Numérique, acteurs professionnels compris, sera mobilisée rien que pour nous, pour jouer avec nous. Chaque jour, des nouvelles informations arriveront et une mission (deux parfois) devra être remplie. C'est comme In Memoriam sauf qu'on est dix ans après et que c'est en temps réel. En s'investissant (lecture des mails et des rapports + résolution de la mission) ça prendra en gros une heure par jour, pas plus. Donc, vous pouvez sans problème jouer ensuite à Professeur Layton, Shifting WorldAssassin's Creed III, lancer votre lessive, lire son histoire à votre enfant ou téléphoner à votre grand-mère pour son anniversaire.

Pas le temps de jouer ? Pas grave, on peut jouer sur son téléphone dans le train, ou même jouer en différé. On peut aussi tout simplement passer les missions, pour reprendre là où ça en est, car on n'est jamais bloqué à Alt-Minds.

Vous êtes en vacances au mois de novembre ? Pas grave, il y aura une rediffusion en janvier où tout sera à nouveau en temps réel. C'est comme une série télé, il y a même plus de 5H de vidéo en cumulé.

 

Alt-Minds : comment on joue ?


La "timeline" (infos du jour)
Vous l'avez déjà plus ou moins compris vu ce que je viens d'écrire, le jeu est dématérialisé avec un compte. Il suffit de télécharger le programme sur le site d'Alt-Minds ou ailleurs. Le premier chapitre, qui correspond à la première semaine, est gratuit. Ensuite, c'est 2,99 € par chapitre supplémentaire. Si vous êtes sûr de vous, le jeu complet est à 15 € : un véritable cadeau !

Une fois le programme installé (sur son ordi, sa tablette ou son téléphone), on aura une sorte de mur à la facebook et c'est là que tout se passe. Il inclut même son moteur de recherche pour éviter les spoils. Mais rien n'empêche d'utiliser son propre moteur. Faux sites, profils facebooks, et vrais sites (dailymotion et Le Monde sont notamment complices du jeu) seront à votre disposition pour résoudre toutes les énigmes dans un voyage à travers six pays d'Europe, entre autres la Serbie où tout commence, à l'Université de Belgrade, partenaire du projet. On recevra comme à In Memoriam des mails, mais aussi des textos si on veut bien laisser son numéro de portable (ce qui n'est bien sûr pas obligatoire, ni indispensable au jeu).

Des récompenses seront offertes aux plus astucieux et aux plus réactifs : d'abord, un classement ; comme ça, les hard-core gamers qui veulent du ranking en auront pour leurs modestes frais ; ensuite, la citation de son nom dans les vidéos de la suite de l'histoire (excellent !) ; enfin, pour quelques rares mais heureux élus, une rencontre physique avec un membre de l'équipe au cours de l'aventure (vous verrez, on les as vus aujourd'hui, ils sont très sympas).

Et si vous êtes vraiment à fond, vous pourrez aussi profiter des jeux additionnels sur facebook ou de la géolocalisation sur votre téléphone dans le monde entier.

 

Alt-Minds : pour qui ?


Les boss de l'enquête
Au sens d'Éric Viennot, ce jeu sera évidemment pour tous ceux qui ont joué à In Memoriam, mais il espère que ce sera plus large, que ce sera aussi pour tous les amoureux de jeux d'aventure, mais également pour les hard-core gamers ; plus encore, pour tous les membres d'une même famille qui regarderaient, joueraient, réfléchiraient ensemble, comme on regarde ensemble un film ou une série télévision.

Après 1H30 de présentation, le sentiment qu'on a est qu'Alt-Minds se proposant comme une fiction transmédia, extrêmement ambitieuse, dont le coût d'investissement n'a même pas été dévoilé tant il est titanesque, on ne doute pas un instant qu'il saura séduire un panel particulièrement large. Surtout, vu qu' Alt-Minds préfigure peut-être ce que seront les séries du futur, sachant que tout le monde ou presque a déjà regardé une série, qui ne sera pas tenté par ce concept qui va plus loin que le jeu vidéo ?

Ce n'est pas pour rien qu'Orange fait partie de l'affaire, à 50 %. Il fallait plus qu'un éditeur de jeux vidéo pour créer Alt-Minds. Le futur est ainsi en marche pour devenir notre présent et ça, c'est beau.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • cubik

    26/10/2012 à 09h37

    Répondre

    ca a l'air pas mal, ce mélange entre rally et jeu video
    La question maintenant, c'est est-ce que le jeu sera limité aux joueurs francais?http://jeux-video.krinein.com/-25797/al ... 19903.html

  • Islara

    26/10/2012 à 10h30

    Répondre

    Le jeu sera disponible dans toute l'Europe.
    Et il sortira fin 2013 sur tout le continent Américain (Amérique du Nord et du Sud). Pour une fois qu'un jeu sort d'abord chez nous...

    Ils ne sont pas fous chez Lexis Numérique. Ils avaient proposé In Memoriam aussi aux USA et ça s'était sacrément bien vendu, ils n'allaient pas passer comme ça à côté de la plaque, surtout vu l'ambition du projet.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques