Ankama Convention 6ème édition - Classes !

C'est ce week-end qu'à lieu la sixième édition de la Ankama Convention.
L'occasion pour la force venue du nord d'introduire deux nouveaux personnages au sein de la mythologie de leur univers.

C'est ce week end, les 5 et 6 mars, que se déroulera la prochaine et sixième édition de la désormais traditionnelle Ankama Convention, et qui cette année se tiendra à Lille.
C'est l'occasion pour nous de revenir rapidement sur cette société « bien de chez nous » vraiment pas comme les autres et qui conçoit, produit et réalise intégralement elle même toute seule beaucoup de rêve, avec la particularité de faire interagir entre eux les meilleurs médias modernes au sein d'un univers cohérent et ultra permissif.

Northern comfort

Ce qui frappe quand on met les pieds pour la première fois dans les locaux d'Ankama à Roubaix, c'est la démesure des lieux, à l'exact opposé de la connaissance que le grand public a de cette entreprise hors du commun.
Et pourtant, peu ou prou, beaucoup de monde connaît Ankama. Petit exemple, par ce morceau de discussion choppé au coin d'une soirée :

  • « Tu sais, cette année Ankama va mettre les bouchées doubles pour célébrer ses 10 ans »

  • « Ankama, c'est qui ça ? »

  • « Ben, c'est eux qui font Dofus »

  • « Ah !? Dofus c'est pas fait par Dofus ? »

  • « Non, c'est Ankama. C'est aussi eux qui font Wakfu »

  • « L'animé qui passe sur la 3 ? »

  • « Ouaip. Mais Wakfu c'est surtout un jeu. Tu vois, leur force à ces gars là, c'est ce qu'ils appellent le trans-média, et... »


Les nouvelles classes sont à l'honneur
Bon, j'exagère un brin, mais vraiment à peine et en substance l'idée est là. On va juste dire que c'est dommage que quand une chaine comme Canal + fait un sujet sur Wakfu l'animé pour parler de "l'exception française" en ce qui concerne l'animation, ils oublient juste de parler aussi de tout ce qu'Ankama fait à côté.
Ankama c'est rien moins que 10 000 m² sur 3 étages, installé dans une ancienne manufacture textile laissée à l'abandon. 10 000 m² que l'équipe, à l'origine composée de ses 3 fondateurs - Anthony Roux, Camille Chafer et Emmanuel Darras - et qui n'a cessé de s'étoffer depuis sans se limiter au seul domaine du jeu en ligne, puisqu'elle accueille depuis des années autant de jeunes et moins jeunes talents dans tous les domaines de création. Au jour d'aujourd'hui, Ankama c'est donc non seulement les jeux Dofus, Arena (anciennement Dofus-Arena) et Wakfu (sans oublier Islands of Wakfu et le futur hack'n slash Slage ; faisez donc un détour du côté de notre dernière preview pour en savoir plus), mais aussi des comics, des mangas, des artbooks, des animés, des labels musicaux, des magazines, une web-TV, des goodies, tout cela allant dans le sens d'une création maison au style unique, axée « trans-médias » et révélatrice d'une incroyable pépinière de talents, dont les conditions de travail rendraient vert de jalousie le mieux loti des employés de Google !

Roublards et Zobals

Ankama c'est donc aussi une big convention chaque année, capable de faire se déplacer des milliers de visiteurs venus de partout en Europe (ne vous imaginez surtout pas que Dofus n'est populaire que dans l'hexagone), et cette année le staff profitera de l'occasion pour présenter officiellement les deux nouvelles classes de persos jouables (à la fois dans Dofus, Arena et Wakfu ; précisons qu'ils apparaissent déjà - et apparaitront bien entendu encore - dans d'autres média) : les Roublards et les Zobals.


Les Roublards
Très classieux et tout de noir vêtus, les Roublards s'illustrent sous les traits de Remington Smisse et de son frangin, Granny. Voleurs émérites, leur lignée remonte à l'âge des Dofus (la lignée actuelle prend place à l'âge du Wakfu, soit 1000 ans plus tard) et leur principal atout est de d'associer l'intelligence à la fourberie. Devenus maîtres dans l'art du bricolage, ils usent et abusent d'outils et gadgets pour mener à bien leurs plans. Au cœur de leur malice, une seule valeur trouve grâce à leurs yeux : le sens de la famille.
Son jeu gravite autour des bombes que le perso peut placer durant le combat et faire exploser à sa guise en utilisant son « détonateur », qui lui permet d'utiliser plusieurs types de bombes aux pouvoirs variés avec lesquelles il peut créer différentes combinaisons de formes avant de les faire exploser et ainsi accroître les dégâts infligés à ses ennemis. Une classe particulièrement destructrice donc, pour peu que l'on mêle tactique et anticipation.


Maskemane
Le Zobal lui prend les traits de Maskemane, un être solitaire, énigmatique. Il se dissimule systématiquement sous des masques aux allures différentes qui le font devenir un autre, toujours insaisissable.
Le système de jeu du Zobal est basé sur l'imprévisibilité : le Zobal possède trois masques de base – celui de classe, celui du Pleutre et celui du Psychopathe – chacun lui apportant un bonus-malus et un style de combat qui varie en fonction de celui porté. Ainsi il peut-être tantôt fort à distance, tantôt au corps à corps, tantôt défensif, ou bien rentre-dedans. Pour gagner des combats il faudra donc alterner entre les différents types de sorts selon les situations d'affrontement, et tenir compte des limitations à ces sorts, des effet et la durée de ces effets à gérer.

Remington et Maskemane se présentent donc comme deux personnages qu'Ankama compte bien rendre emblématiques des nouvelles classes qu'ils représentent, et qui seront aussi au cœur d'une aventure qui se poursuivra sur un site web et même derrière le petit écran. En effet, le concept – répondant au doux nom de MaxiMini - permet de découvrir l'univers de ces deux héros au travers de la B.D, du jeu de plate-formes et de l'animation (un épisode inédit de sept minutes a d'ailleurs été diffusé sur France 3 dans l'émission jeunesse Ludo, juste après le premier épisode de la saison 2 de Wakfu). Notons aussi que des donjons leurs seront dédiés dans les futures productions vidéoludiques des géants du nord (Slage et Wakfu – Les Gardiens).

Point d'orgue de cette mise en avant de nouveaux personnages emblématiques (et excellente transition pour clore ce papier), le rendez-vous ce week-end de la Ankama Convention sixième du nom, où ceux qui voudront tout savoir du Roublard ou du Zobal devront choisir leur clan d'appartenance avant de se lancer sur les traces de Remington et Maskemane.
Pour les autres, plein de Dofus, plein de Wakfu, plein de Boufbowl, de dédicaces, de cosplay...
GG, comme on dit dans ces cas là !

Ankama Convention 6ème édition
Lille Grand Palais
Les 5 et 6 mars 2011


La classe !

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques