7/10

Another Code : R - Les portes de la mémoire - Test

Joli jeu très bien réalisé et bien mené mais dont les composantes de jeu sont un peu creuses. Toutefois il s'agit d'un bon soft qui laisse rêveur et dont l'envoûtement est assez prononcé.

Another Code eut un certain succès lors de sa sortie sur DS en 2005. C'est donc avec plaisir que les fans de la série attendent ce nouvel opus sur Wii dont le but est de donner de nouvelles réponses à une histoire déjà bien compliquée. Comme d'habitude on se pose alors la question du passage sur console de salon même si on ne s'inquiète pas plus que ça quand il s'agit d'une console Nintendo à l'autre.

Dans l'épisode précédent... on aprenait qui était responsable de la mort de la maman d'Ashley, notre petite détective en herbe que vous incarniez déjà dans le
premier volet. C'était aussi l'occasion pour la jeune férue d'énigmes de retrouver un papa qu'elle n'avait presque pas connue au cours de sa vie. Une happy end donc pour cette histoire un peu sordide sur des chercheurs qui étudient la mémoire  jusqu'à en mourir dans des complots intriguants de mystères. Ashley est maintenant une adolescente de 16 ans en conflit avec son papa qui la délaisse pour ses recherches comme il l'a toujours fait. Ses aspirations sont celles d'une fille de son âge à savoir boire du soda et jouer de la guitare avec son groupe. Alors qu'une grosse scéance de répétition est prévue pour le week-end, la voilà embarquée dans une aventure au bord du Lake Julliet en compagnie de son père et de nombreux souvenirs...

Le design de cet épisode est particulièrement réussi. On apprécie beaucoup le crayonnage pastel intensif des clichés pour donner un petit côté cartoon sur papier glacé à l'ensemble des couleurs et des formes. De plus l'animation est bien
fluide et donne de belles notions de mouvement lorsque l'héroïne court en bord de forêt avec entrain. N'ayons pas peur de le dire, le jeu en est même beau. L'environnement semble être au centre de ce gentil soft et compose avec une gentillesse toute particulière l'arrière plan des scènes qui s'y déroulent. A contrario les personnages non joueurs sont un peu grossièrement modélisés au niveau de certains details du visage tels que les cheveux en bataille qui ressemblent parfois à de vagues polygones ou encore l'abscence d'yeux chez certains protagonistes à lunettes. Mais au global c'est un beau travail artistique qu'on nous offre, un tableau en mouvement qui fait penser parfois a des titres comme Valkyria chronicles... de loin.

La musique qui l'accompagne est très agréable bien que nécessairement répétitive lorsque l'on passe un peu de temps sur les casse tête. Il m'est d'avis que personne
ne saurait supporter l'ambiance sonore s'il se contente d'assister à la scéance de jeu. C'est pourquoi vous aurez l'occasion de brancher une deuxième wiimote pour aider votre binôme à chercher les éléments de réponse dans le décors. Cela permettra de passer un peu plus de temps en famille avec la Wii en fait et surtout cela permettra à au moins une personne supplémentaire de ne pas perdre la finesse de l'ouie par agression répétée. L'ambiance sonore est très chouette quand on est dedans toutefois et correspond bien à la direction un peu rêveuse que dégage l'histoire avec ses flashbacks constants et ses moments de solitude songeuse devant les panoramas qui laissent dubitatifs au bord du lac.

Le jeu est également bien travaillé et possède en plus d'une certaine personalité de nombreuses dédicaces rigolotes à Nintendo notamment dans les accessoires mis à
la disposition d'Ashley dans ses enquêtes. Vous vous baladerez dans le jeu avec une wiimote apellée ici TAS et une DSi apellée ici DAS (un cadeau de votre papa). Après il faut quand même avouer que les énigmes ne sont pas palpitantes et qu'on a un peu plus l'impression de lire un livre d'image assez long et sympa que de faire de folles recherches dans le domaine de la mémoire. Il est même possible de sortir lobotomisé de l'expérience car les composantes du jeux sont envoûtantes et hypnotiques à souhait. Notez aussi que les développeurs ont eu le bon goût de nous proposer une histoire relativement longue pour le genre sur console, avec une bonne quinzaine d'heures de jeu en perspective. Ce n'est pas rien quand on se perd dans les limbes de la mémoire...

On aimera donc si on aime les points and clicks une fois de plus. Le passage sur Wii est un franc succès et on voudrait voir un peu plus de réalisations aussi léchées sur la console de Nintendo. Le fond est par contre un peu maigre pour crier au miracle mais on passe un agréable moment bien mignon.

 

 

Partager cet article
A voir

Fuel - Test

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Islara

    08/07/2009 à 14h12

    Répondre

    Une histoire compliquée dans le premier... c'était un peu le contraire, elle était trop simpliste, trop courte !


    Sinon, 15H, c'est bien, il y a du progrès. Mais c'est encore un peu juste... C'est 20H minimum un point'n click.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques