Premier coup de pad - Bayonetta 2 sur Wii U

Je ne connaissais la série que de nom et il faut avouer que je n’avais pas particulièrement envie de m’essayer à un titre aussi attendu que Bayonetta 2 (avec toute la pression que ça procure… c’est pas la fête). Cependant, force est de constater qu’une fois le gamepad en main, on en prend plein les yeux… et les oreilles !

Le premier écran donne la couleur : on y voit une somptueuse Bayonetta (avec les cheveux courts, petite nouveauté pour ceux qui auraient joué au premier opus, pas comme moi) qui tient deux flingues bleus. Bon, jusque là, pourquoi pas. Première cinématique, BLAM, BING, POUARF, BOOM ! Oui oui, le joueur-spectateur (parce que pour le moment, il n'a encore fait bouger personne) est lancé en plein combat épique entre Bayonetta et un mystérieux personnage masqué. Les lames s'entrechoquent, les invocations hurlent… Bref, c'est un vrai régal pour nos mirettes, une vraie claque pour tout amateur de beat'em all ! 


Quand je vous dit qu'on en prend plein la vue !

Une fois le jeu lancé, on bouge assez fébrilement la jeune femme qui répond du tac au tac et avec une vivacité assez étonnante. La donzelle joue de son corps avec un talent certain qui lui permet de casser du monstre à la chaîne sans trop ressentir la fatigue. La jeune (?!) sorcière dispose d'un arsenal d'invocations qui change en fonction de la situation et de l'arme utilisée. Il y a donc de quoi faire et pour cause, même si le nombre d'ennemis à l'écran n'est pas forcément impressionnant, leur taille est démente. Les plus gros adversaires seront d'ailleurs utilisés comme excuse par les développeurs pour insérer des phases de jeu un peu différentes. Ces dernières (même si elles ne sont pas toujours particulièrement agréables à jouer) viennent casser un peu le rythme d'une action effrénée. 


Découpage comme il faut.

Les développeurs ont bien réussi à répartir histoire et action sur les premiers chapitres du jeu puisqu'il faut avouer qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer avec de la narration qu'on nous renvoie en plein coeur de l'action. Ils passent d'ailleurs très souvent par la case fan service pour accrocher encore plus le joueur. Chaque cinématique possède ce que j'appellerais son « moment Bayonetta » où on voit la sorcière dans une position particulièrement suggestive et avec des jeux de caméras qui ne laissent plus beaucoup de place à l'imagination. Je ne félicite pas vraiment ce poncif de la femme objet (qui fera l'objet des critiques habituelles) même si on sent quand même que le jeu pousse dans cette direction. Eh oui, comme tout le monde le sait, les vêtements de l'héroïne sont constitués par... ses cheveux. Ces derniers étant aussi utilisé pour les invocations. Sachant qu'ils ne peuvent pas être à deux endroits en même temps... Il ne lui reste plus grand chose quand elle fait débarquer ses démons ! Est-ce que je vais m'en plaindre ? Pas du tout ! Par contre, je ne suis pas sûr que la durée de vie soit exceptionnelle. On voit dans la boutique de Rodin de nombreux items à acheter à des prix qui semblent exorbitants, un aveu de faiblesse pour un jeu qui s'avèrerait trop court ? Rien n'est moins sûr… 


C'est moi ou il a un truc dans l'oeil ?

Evidemment, ce ne sont que de premières impressions qui seront développées dans le test à venir mais après ce premier contact, je peux le dire sans trop me mouiller, cet épisode de Bayonetta est une vraie réussite. La preuve, il m'a donné envie de refaire le premier (merci le pack spécial avec la réédition Wii U du premier épisode !). Son gameplay ultra-nerveux qui donne au joueur une impression de toute puissance, les courbes généreuses de son héroïne, ses monstres au design parfois très bizarre feront succomber de nombreux joueurs qui devraient se diriger vers la console de Nintendo (si Mario Kart 8 ne les avaient pas déjà convaincus). Soyez-en assurés, le titre n'est pas juste un énième beat'em all, c'est une véritable bombe qui devrait vous occuper quelques heures durant !

PS : si vous aussi, vous pensez que ce test manque de poses lascives, revenez faire un tour sur Krinein lors de la publication du test !

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques