6/10

Apollo Justice : Ace Attorney - 3DS - Test

Apollo Justice, le meilleur des Phoenix Wright jamais réalisé, resort sur 3DS. Voilà qui est alléchant !

Il y a très exactement 10 ans, je lui ai octroyé un magistral 9,5/10 largement mérité, même si des divergences d'avis ont existé ici ou là. Mais, attention, piège : Apollo Justice n'est pas en français sur ce portage 3DS, alors qu'il l'était sur DS...

Le meilleur des Phoenix Wright...

Extraits de mon ancien test : "Déroulé sur un scénario ultra-rythmé, pour une fois très éloigné du classique tutorial, et profitant du fait qu'il ne s'inscrit que sur une audience, ce premier dossier nous apprend que Phœnix s'est fait radier du barreau il y a 7 ans pour une sombre histoire de preuve falsifiée, qu'il a une fille de 15 ans, qu'il s'est reconverti dans le poker professionnel, et qu'en l'occurrence, il est l'accusé du procès ! Rien que ça et sans que l'on nous apporte la moindre explication supplémentaire. Il faut être honnête : on ne s'attendait pas du tout à un retour aussi immédiat de Phœnix, et encore moins que l'histoire soit du début à la fin centrée sur lui. Rien ne laissait présager sa renaissance, que ce soit les images ou les bandes-annonces, et rien que pour cette surprise aussi détonante qu'agréable, le jeu Phœnix Wright 4, euh, pardon, Apollo Justice vaut son pesant d'or."

[...]


L'apparence de Phoenix beaucoup moins seyante...

"L'idée née d'Apollo Justice va plus loin, beaucoup plus loin, et l'élève vient dépasser le maître en lui rendant sa place. Ici les 2 procès intermédiaires ont toute leur utilité, Phœnix y reste bien présent et construit lentement mais sûrement sa dernière et monumentale affaire. Et alors, deuxième coup de massue, après avoir refait un procès du passé comme dans le 3ème opus, on découvre avec émerveillement la véritable nouveauté du système de jeu d'Apollo Justice. La recherche de tics nerveux avec ce fameux nouveau bracelet n'était qu'un leurre, un leurre plutôt sympathique même si pas vraiment exceptionnel, mais un simple leurre. Pour la première fois, comme dans la série Myst, nous n'incarnons plus un des personnages du jeu, nous nous incarnons nous-même, la personne derrière sa DS. Apollo Justice devient un jeu à la 1ère personne. Sous l'œil bienveillant de Phœnix qui s'adresse directement à nous, nous nous voyons offrir un bel écran ultra-moderne, du Mason System industrie, sous forme de tableau de contrôle. Déroulé sur fond noir avec des lettres d'or ou bleu translucide, qui tournoient en 3 dimensions sur des sons robotisés, ce tableau aux allures science-fiction qui nous permet de voyager du passé au présent, nous plonge dans un cyber-univers fascinant. Tant pour son esthétisme que par la grande nouveauté et l'originalité qu'il introduit, ce nouveau système avait tout pour séduire."

[...]

"Phœnix porte bien son nom. Il renaît toujours de ses cendres et à plus d'un titre. Ce 4ème Phoenix Wright transforme la série. Celle-ci est plus qu'un jeu vidéo désormais. Entre le roman policier tragi-comique, l'animation et le film, elle est devenue pour nous un mythe et elle doit rester dans l'histoire du jeu vidéo comme une référence. Pour cet aboutissement épique, et pour l'ensemble de la série, je donne mon coup de cœur et je remercie l'ensemble des créateurs de Phoenix pour les moments d'émotion exceptionnels qu'ils m'ont offerts."


Le Procureur rock-star... très amusant.

... édité sur 3DS, mais pas en français ?!?

Voilà, ça c'est la claque. Les fans et connaisseurs que nous sommes de cette série savons depuis longtemps que la traduction en français des Phoenix Wright a été abandonnée depuis Dual Destinies (sans compter le spin-off Miles Edgeworth). Le débat fut houleux à l'époque, des pétitions avaient circulé. Les fans étaient atterrés. Seuls celles et ceux qui maîtrisaient assez l'anglais (niveau bilingue non exigé, mais courant indispensable) purent continuer à savourer la série.

On avait bien compris que des questions budgétaires et d'importantes difficultés économiques pour Capcom étaient à l'origine de la disparition du français dans le jeu, et on en avait plus ou moins pris notre partie. Cette problématique de non traduction en français n'était d'ailleurs pas propre à la série Phoenix Wright. Deux autres grandes séries très prisées en Europe et en France souffraient de la même lacune et n'avaient même jamais été traduites (contrairement à Phoenix qui a quand même ses quatre premiers volets traduits). Il s'agit de Zero Escape et DanganRonpa. Ce dernier, pour son 3ème volet (V3 Killing Harmony) a quand même enfin été traduit en français. Même si la qualité laisse largement à désirer, cette traduction a le mérite d'exister.


Le coup de neuf graphique...

Bref, revenons à nos moutons, heureusement, Apollo Justice avait échappé à la tragédie et lors de sa sortie sur DS, il était en français. 

Alors, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai constaté que la version 3DS était en anglais (et japonais) seulement ! Confirmé sur eshop, confirmé par Capcom, oui, ce portage sera uniquement en anglais et japonais...

L'explication officielle de Capcom est la suivante : cette version 3DS est basée sur la dernière version sortie sur téléphone, laquelle ne contenait pas les textes en français. Vous conviendrez que c'est peu léger. Etait-ce si complexe techniquement d'insérer les textes de la version DS sur la version téléphone ? À moins que ce ne soit une historie de droit d'auteur avec la société de traduction ? Nous n'aurons jamais vraiment le fin mot de l'histoire. Mais peu importe.

Car la conclusion est simple : d'accord il y a un super coup de neuf graphique, des vidéos plus belles et aux sonorités de meilleure qualité, et Dieu sait que la bande originale d'Apollo Justice est aussi l'une des meilleures avec Loving Guitar's Serenade, Kitakisune Family, Thrill Theme, Prologue Theme, et l'explosif Love Love Guilty. Mais à quoi tout cela sert-il si on ne peut tout simplement pas comprendre le jeu ou si y jouer en anglais demande un effort trop important de mise à niveau ? Les Français manient mieux la langue anglaise qu'il fut une époque, mais dans un jeu comme Phoenix Wright, jouer veut dire lire 90 % du temps, et il s'agit d'anglais juridique, d'expressions idiomatiques pas toujours facile à maîtriser, de langage parlé et jeux de mots difficiles à saisir. Un nombre important de personnes sont ainsi laissées sur le carreau, voilà qui est bien dommage.

Et même pour ceux qui comme moi ont pu se débrouiller et jouer en anglais, j'avoue que je préférais quand même jouer dans ma langue maternelle...

Donc, sauf si vous n'avez pas de DS et que vous maîtrisez bien l'anglais, ne jouez pas à ce portage. Procurez-vous plutôt la version DS.


... ne peut pas compenser l'absence du texte en français.

A propos de l'auteur

Aventures, enquêtes, mille et une énigmes, réflexion ; jeux aux thématiques profondes, originaux, décalés, indépendants, telles sont mes passions. De temps à autres, aussi du 100 % action. Féministe avertie, assoiffée de justice, je rejette toute forme de discrimination ; donc j'écris aussi en manga, BD, cinéma, livres, séries ou jeux de société.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques