7.5/10

Army of Two : Le Cartel du Diable

Army of Two : Le Cartel du Diable est un bon jeu popcorn qui défoule pendant huit heures non stop. Le test pourrait s'arrêter là, mais bon ce ne serait pas très professionnel. Mais gardez bien cette première phrase en tête si vous hésitez à passer à la caisse.  

Dans ce troisième épisode de la série des Army of Two, nous mettons Rios et Salem au second plan, non pas au niveau de l'histoire, mais en
DR.
tout cas au niveau des avatars qu'on nous donne à prendre en main. Dorénavant, nos copains de tirs sont Alpha et Bravo. Oui, ce sont leur nom de code, à la rigueur, je vous le dis, avec ce jeu on s'en fout, ce n'est pas gênant pour un sou. On va donc défourailler des méchants à la pelle, sur fond de cartel, de drogues, de vilains, de retournements de situations et de morceaux de bravoure. Le budget "FX" va exploser chez EA avec ce titre, heureusement que c'est virtuel, même dans 2012 il y a moins de destruction.  

Techniquement, si on installe le pack HD en tout cas, le jeu est très joli et impressionne dans ses phases d'action non stop. Nos armes démembrent les ennemis et font des trous dans les murs, surtout quand
DR.
on est en mode Overkill. C'est quoi ça ? En gros, plus on fait du ball trap dans le niveau, plus votre niveau d'Overkill grimpe et une fois qu'on a rempli la jauge, hop c'est le carnage. Jouissif ! Et en coop, à deux sur la même console ou en ligne, c'est vraiment la fin du monde dans les cartels de la drogue. Chuck Norris est dans la place, tout baigne. La campagne vous amusera pendant environ 8 heures, et puis c'est tout. Après, si vous avez kiffé le titre au point de vouloir tout débloquer, il vous faudra recommencer des missions pour gagner des dollars.  

La customisation et la personnalisation sont au cœur d'Army of Two : Le Cartel du Diable. On peut acheter des armes, des tenues, des masques,
DR.
des améliorations d'armes, des tatouages... On peut même créer des masques personnalisés, c'est la classe. Le commun des mortels s'en fichera royalement, mais l'option est là, il faut le noter, et cela reste sympa en coop d'avoir son propre masque personnalisé. Le jeu est fun et joli, que demander d'autre ? Un peu plus de contenu peut-être car une fois fini, on n'a plus grand chose à faire... Cela reste rigolo et fendard de retourner tuer du latinos dans les niveaux mais quand même...  

À noter une localisation française très sympa avec des doublages de qualité. Les vannes sont courantes et bien marrantes. L'ambiance du titre est très série B, c'est décomplexé... bref un jeu popcorn je l'ai déjà dit. EA nous sort un titre qui va détendre les joueurs qui auront trop stressé sur un jeu dur ou chiant. Ici, on avance, on tire dans le tas, on finit le jeu, on a la banane et on est content. Un bon jeu vidéo est un jeu fun non ?


DR.

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques