8.5/10

Assassin's Creed 3 - Test PS3

Cinq ans et autant d'épisodes pour marquer l'histoire du jeu vidéo. Assassin's Creed, dorénavant culte, clôture enfin sa trilogie (oui car on compte comme ça nous arrange dans les jeux vidéo) sous fond de guerre d'indépendance américaine et de fin du monde.
Ce nouvel épisode reprend lorsque la petite équipe d'assassins s'installe dans le Grand Temple afin de sonder la mémoire génétique de Desmond Miles et sauver l'Humanité.


DR.

Deux pour le prix d'un

Le jeune Miles commence alors par explorer la mémoire d'Haytham Kenway, un ancêtre londonien du XIIIème siècle qui est envoyé dans le Nouveau Monde pour retrouver les traces de la Première Civilisation. Un bon gros quart du jeu (presque un tiers en fait) est ainsi consacré à ce premier aïeul aux lames affutées. Cinq à six heures pour s'imprégner de l'atmosphère de la côte est américaine quelques années avant la guerre d'indépendance et se familiariser avec la jouabilité et ses nouveautés.
Une mise en bouche géante avant de prendre le contrôle de l'assassin Amérindien, le réel protagoniste du passé, un jeune Mohawk du nom de Ratonhnhakéton. Rebaptisé Connor après avoir quitté sa tribu, il va alors jouer un rôle primordiale dans la lutte entre les Loyalistes à la solde des anglais et les colons Patriotes luttant pour leur indépendance.

Suivre les aventures de Connor est ainsi l'occasion de réviser l'histoire américaine durant cette période charnière, mais surtout de prendre un plaisir intense à participer à ces batailles épiques, aussi bien sur terre que sur mer.
Car l'une des grandes nouveautés, et pas des moindres, est de pouvoir naviguer sur l'Aquila, un galion qui s'avère facile et plaisant à barrer. La sensation d'évasion en prenant le large, le bruit du vent dans les voiles, les cris de l'équipage qui s'époumone lors des joutes navales, les retentissements des canons, tout est fait pour retranscrire une ambiance digne des meilleurs films de pirates.


DR.

Voir la vie en grand

Mais l'essentiel de la quête est bien entendu terrestre, voire parfois souterraine pour débloquer des stations de déplacement rapide en explorant les souterrains de Boston et New York. Une téléportation aussi accessible de la carte et fort appréciable pour les gens pressés. Car si les villes de New York et Boston n'ont encore rien de mégalopoles, il n'en est pas de même pour la région immense dénommé Frontière, lieu constitué de votre domaine, de villages, de forêts et rivières, et terrain de chasse privilégié de Connor.

À l'instar de Red Dead Redemption, l'indien peut traquer et attraper toute sorte d'animal sauvage. De la proie inoffensive comme les lapins, renards, ou encore cerf, à des bêtes moins passives (élans, ours et loups), nécessitant généralement de réussir un QTE afin d'échapper à leurs attaques et les tuer.
Hormis le fait de s'amuser en appâtant ces animaux, en posant des pièges, ou en les chassant plus brutalement, dépecer ses victimes permettra là aussi de gagner de l'argent. Et si votre côté "ami des bêtes" prend le dessus, vous pourrez alors développer votre commerce en campagne ou voler en ville.
Profitons en d'ailleurs pour dresser une petite liste des missions secondaires : conquête de forts, pillage de convois Templiers, libérations de quartiers pour recruter des Assassins et lancer des missions de la Guilde, mini-jeux, objets à collectionner (plumes, pages d'almanach, trésors), ou encore comme décrit plus haut batailles et missions navales. De quoi quasiment doubler la durée de vie très honorable de la quête principale, près de quinze heures en ligne droite.


DR.

L'histoire dans l'histoire

Car Assassin's Creed III, c'est avant tout l'histoire de deux destins, deux quêtes. La fin de celle de Desmond à notre époque et celle de Connor dès ses cinq ans et durant presque trois décennies.

Cette traversée de la deuxième moitié du XVIIIème siècle nous plonge au coeur d'une Amérique à l'aube de son indépendance. Une occasion idéale pour vivre cette fameuse guerre de l'intérieur, sur les champs de bataille les plus célèbres où vous devrez parfois mener des troupes au combat. Tout est évidemment fait pour nous donner l'impression d'y être, marque de fabrique d'une série misant sur l'authenticité malgré un scénario ubuesque.

Ainsi, ce troisième volet propose de découvrir les villes de Boston et New York. D'une taille déjà très raisonnables, ces dernières n'ont peut être pas la stature et le charme des grandes cités italiennes ou turques, mais elles corrigent ces différences architecturales par un travail tout particulier sur l'ambiance et les détails. Nous noterons ainsi l'apparition des animaux domestiques que l'on peut caresser entre deux meurtres pour retrouver un peu de douceur ou encore la possibilité d'occasionnellement traverser une maison en pleine course pour passer d'une rue à une autre.


DR.

Il n'est jamais trop tard...

La course libre fait d'ailleurs partit des points qui ont été améliorés, plus fluide mais pas encore exempte de tout défaut. Bien plus réussie et réaliste, la maniabilité lors des combats est à toute épreuve. Parer, riposter, percer la défense de votre assaillant, le désarmer, s'en servir de bouclier humain contre les tirs de fusil, de quoi prendre un grand plaisir en somme. Surtout avec la disparition du verrouillage et des ennemis encore plus coriaces, se jetant sur vous à plusieurs et parant vos coups avec facilité pour certains comme les grenadiers ou jägers.

De quoi pratiquement nous donner envie de nous débarrasser de notre arsenal, pourtant complet et efficace. Avec du classique comme les fameuses lames, les armes à feu, les bombes fumigènes, mines et les fléchettes empoisonnées. Mais aussi de "l'outil" plus exotique lié aux origines indiennes de notre héros, avec l'arc mais surtout la dague à corde, permettant de blesser ou attraper un ennemi à distance, pour l'étrangler ou le pendre en haut d'un arbre.
Car ne l'oubliez pas, les arbres sont vos amis, et vous aurez le temps de le comprendre lors de vos longues séances d'escalades sur les branches de ces derniers dans la grande étendue reposante dénommée Frontière.


DR.

Et si l'air de cette verte contrée, parfois enneigée grâce à la gestion des saisons, ne vous suffit plus et que la campagne (de qualité) vous ennuie, vous pourrez encore vous rabattre sur le mode multijoueurs.

La base reste la même, vous devez marquer un maximum de points en assassinant furtivement vos proies et ridiculisant ceux qui vous traquent. Ces points transformés en crédits vous permettront ensuite de débloquer des capacités mais aussi des vidéos d'Abstergo. Crédit pouvant aussi s'acheter pour de vrai, avec des "sous-sous" bien réels eux. Un aspect mercantile que l'on retrouve aussi avec le Uplay Passport, clé d'accès au jeu en ligne que vous devrez payer si vous passez par de l'occasion, un système qui tend malheureusement à se généraliser.

Mais revenons en aux divers modes de jeu en ligne (jusqu'à 8 joueurs), plutôt répartis en deux catégories, l'un pour les solitaires avec de l'assassinat, de la traque, et du deathmatch, et l'autre plus collaboratif avec la domination de territoires, la chasse à l'homme en équipe, l'assaut de relique, et la meute (assassinats en coopération).

Conclusion

Assassin's Creed III a la lourde tâche d'apporter un dénouement à une histoire débutée il y a maintenant cinq ans. Pourtant, le destin de Desmond et de l'Humanité, jouable lors de quelques courtes séquences, n'empiète par sur celui de son ancêtre. Notre héros moderne finira même par faire parler les poings... Une violence que ne renierait pas Connor Kenway. L'Assassin Amérindien n'a peut être pas le charme d'un Ezio mais séduit par sa puissance brute et son destin hors du commun. Le croisement entre ce dernier et celui de tout un pays est détonant, promettant des moments épiques et de pure distraction. Le travail sur l'environnement, l'ambiance, les nouveauté de gameplay et l'ajout des missions navales font d'Assassin's Creed III un grand jeu. Dommage que la course libre et divers bugs de collision ou graphiques viennent gâcher le plaisir, qui rassurez-vous ne manque pas.


DR.



A propos de l'auteur

28 commentaires

  • Guillaume

    23/01/2012 à 21h23

    Répondre

    On savait qu'un assassin's creed doit sortir avec un nouveau perso. Mais on ne savait pas que c'était ac3. Pourvu que ce soit vrai http://jeux-video.krinein.com/exclu-ass ... 18063.html

  • OuRs256

    23/01/2012 à 21h27

    Répondre

    Esperons qu'il soit meilleur que cette brêle d'Ezzio qui m'a fait regretter d'avoir pris AC2 :/

  • cubik

    23/01/2012 à 23h15

    Répondre

    En même temps, aux vues des épisodes précédents, ça me parait assez logique

    D'ailleurs, un site de jeu video avait fait des suppositions très pertinentes sur le futur de la série
    En gros, ils envisageaient un épisode 3 aux alentours de la guerre d'independance américaine, ainsi que de la révolution francaise (après tout, les 2 ne sont pas très éloignés historiquement, et finalement un peu liée)
    les arguments avancés, à commencer par le cliffhanger à la fin de Révélations, était vraiment cohérent et semblait assez logique

  • Lanfeust_deTroy1

    24/01/2012 à 09h09

    Répondre

    Perso, ils m'ont dégouté après un deuxième qui relevait la barre (le 1er m'avait lassé).

    Franchement, toutes ces suites, c'est de la repompe (ou du "remake") amélioré... Pas de quoi acheter le jeu!

    Alors ce 3ème volet...

  • cubik

    24/01/2012 à 09h11

    Répondre

    autant Revelation était vraiment l'épisode de trop, vraiment lassant, autant j'ai bien aimé brotherhood
    Franchement, j'ai beaucoup aimé les ajouts, genre dans le multi (alors que je ne joue quasi jamais en multi) ou même l'aspect confrerie d'assassin, qui en plus était lié au jeu facebook, j'ai trouvé ça particulièrement brillant

  • Lanfeust_deTroy1

    24/01/2012 à 11h18

    Répondre

    C'est vrai que Brotheerhood avait des idées sympas, je reconnais! Surtout le coup de la gestion des assassins, ça c'était vraiment cool!

    Mais perso, ça m'énerve qu'ils aient réussi à avoir uen si bonne idée de départ, et que maintenant ils la tirent en longueur le plus possible pour pouvoir faire du fric, au lieu de développer et creuser des pistes.

    D'autant que j'ai pas joué à Révélation, mais apparemment un jeu n'a jamais si mal porté son nom de ce que j'en lis partout!
    Pour moi, c'est vraiment du gachis de faire ça..

  • cubik

    24/01/2012 à 12h00

    Répondre

    c'est clair qu'ils seraient partie direct sur le 3 au lieu de sortir Revelations, ça n'aurait manqué à personne

    j'espère juste qu'ils mettront à jour leur experience avec le jeu facebook, dans lequel on peut gérer les assassins qu'on recrute dans Brotherhood
    Ca, c'était vraiment un + sympa

  • Blackburnes

    05/03/2012 à 23h11

    Répondre

    Non la lame secrète est surement là . Desmond en a une en 2047 .... C'est juste qu'on l'a pas encore aperçue !
    J'imagne déjà les combo de malade Tomahawk et Lame , Mummm que du bonheur ! http://jeux-video.krinein.com/-24485/as ... 18344.html

  • Flob

    28/03/2012 à 13h18

    Répondre

    Vivement la sortie !
    http://jeux-video.krinein.com/-24485/as ... 18539.html

  • Canette Ultra

    28/03/2012 à 14h47

    Répondre

    J'ai l'impression de voir un mix entre Patriot et le Dernier des Mohicans

    Sortez moi un enfant que je fasse Yakari !

  • el viking

    28/03/2012 à 19h59

    Répondre

    Il n'y a que moi que ça choque, de le voir se balader avec les mêmes habits que ceux de ses ancêtres d'il y a... beaucoup de temps, et qui sont par là même absolument pas discrets?

  • Canette Ultra

    29/03/2012 à 09h31

    Répondre

    pour surprendre un mec dans une forêt verdoyante, c'est sur qu'un grand manteau blanc, ce n'est pas le bon plan.

  • cubik

    29/03/2012 à 10h48

    Répondre

    bah ca depend de la saison, quoi

  • Canette Ultra

    29/03/2012 à 11h00

    Répondre

    j'ai mis "verdoyante" pour montrer que Connor n'était pas sur la bonne saison ^^

  • Lanfeust_deTroy1

    30/03/2012 à 14h45

    Répondre

    En même temps les gars, on parle d'un jeu où on peut se cacher grace à un banc, ou une "foule" de 4 personnes... donc bon...

  • Canette Ultra

    30/03/2012 à 15h15

    Répondre

    ouais, c'est sur que l'on est loin d'un contexte réaliste

  • OuRs256

    01/04/2012 à 15h59

    Répondre

    Canette Ultra a dit :
    pour surprendre un mec dans une forêt verdoyante, c'est sur qu'un grand manteau blanc, ce n'est pas le bon plan.


    Oh tu sais... C'est un jeu

  • Guillaume

    11/05/2012 à 15h07

    Répondre

    Mouais. Je sais pas. Faut voir si le côté fresque historique ne serait pas un effet de manche.
    Niveau gameplay, ça a l'air assez classique pour la licence, non ?http://jeux-video.krinein.com/-24485/as ... 18910.html

  • Canette Ultra

    11/05/2012 à 15h17

    Répondre

    Puisqu'on te dit qu'il y a des ours et des haches ...

    il manque une étoile de shérif et on est dans Red Dead

  • Nicolas

    11/05/2012 à 15h17

    Répondre

    Pas trop d'accord, il y a des améliorations. Ne serait-ce que le FreeRun dans la nature et à travers les bâtiments, c'est une grosse évolution du gameplay général. Après, normal que ça ressemble à du Assassin's Creed, puisque c'est un Assassin's Creed

  • Guillaume

    11/05/2012 à 15h26

    Répondre

    Est-ce que la présence d'autant d'armes à feu va rendre la vie difficile à l'assassin ?

  • Canette Ultra

    11/05/2012 à 15h52

    Répondre

    A voir le gameplay du free run pad en main.
    Dans les anciens, ça se faisait avec deux boutons ! A eux de le rendre sympa

  • el viking

    11/05/2012 à 16h46

    Répondre

    C'est moi ou le bruitage que font les soldats est toujours le même, qu'ils soient cent ou cinq?

  • cubik

    11/05/2012 à 18h56

    Répondre

    Nicolas a dit :
    Pas trop d'accord, il y a des améliorations. Ne serait-ce que le FreeRun dans la nature et à travers les bâtiments, c'est une grosse évolution du gameplay général. Après, normal que ça ressemble à du Assassin's Creed, puisque c'est un Assassin's Creed


    euh, j'appelle pas ca une évolution de game play, ça reste du free run à la AC
    y a que le décor qui change

  • shushu

    14/05/2012 à 17h18

    Répondre

    Les soldats n'ont pas l'air de savoir quoi faire de leur fusil. L'autre a beaucoup plus d'idées qu'eux...

  • Canette Ultra

    15/05/2012 à 07h56

    Répondre

    Le voir désarmé les mecs et les empaler avec la baïonnette m'a rappelé le film Glory

  • Guillaume

    07/06/2012 à 17h02

    Répondre

    Honnêtement, même si j'ai des doutes sur la Wii U, je trouve que c'est tout de même une bonne nouvelle : on va enfin avoir des jeux capables d'être visuellement aboutis chez Nintendo.
    On sera moins obligé de choisir son camp

    Par contre, la Wii U a intérêt à sortir vite, avant que les next gen de sony et microsoft arrivent, sinon ça risque de faire mal :/

    J'attends de voir mais si Nintendo arrive à convertir les joueurs casual à des jeux plus matures, alors je dirais bravo !http://jeux-video.krinein.com/-25174/e3 ... 19100.html

  • cubik

    07/06/2012 à 17h14

    Répondre

    ouais enfin chez Nintendo, j'ai remarqué qu'à part leurs propres licences, faut généralement un an pour qu'arrive des jeux intéressants sur leurs machines
    et un après la sortie de la Wii U, on attend déjà la nouvelle xbox donc ca risque d'être difficile pour eux

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques