8.5/10

Atlantica Online - Test

Certains fans des Final Fantasy avaient été déçus par l'itération online, le numéro XI. Ce dernier, bien qu'en reprenant l'univers, abandonnait le tour par tour tant apprécié par les joueurs. Ce fut un tournant dans la saga et  la naissance d'un autre MMORPG sans grande innovation au système de combat classique. Atlantica, bien des années plus tard, s'essaye à l'exercice de style loupé et même pas tenté par Square (aujourd'hui Square Enix). Au final le pari d'un gameplay original peut-il mener au succès?

Ce MMORPG édité par nDOOORS Interactive à la particularité d'être un Free to
Play donc sans abonnement, mais dont certains objets sont uniquement en vente contre de l'argent réel. Atlantica, au-delà de son approche libre d'engagements, est un jeu à l'univers dépaysant et familier, où Shakespeare rencontre Dracula. En prenant des références historiques et géographiques de différentes époques, tout en les mêlant aux mythes et aux légendes, ce jeu nous offre un monde attirant. Si le système de combat est le principal argument affiché, l'artisanat et certains mécanismes de jeu encouragent la convivialité. Et bien que ce titre soit un Free to Play, les graphismes sont corrects, se rapprochant de ceux d'un Guild Wars.

Mais attaquons le cœur de la cible : ce système de combat plutôt atypique pour un jeu massivement multijoueur en ligne. Vous contrôlez un groupe composé d'un personnage principal et de mercenaires, pour un maximum de 9 personnages repartis sur un carré de 3*3 emplacements. Vous commencez seul mais pourrez directement engager 3 mercenaires, puis tous les 10 niveaux, vous gagnerez la possibilité d'en engager un de plus. Dans Atlantica, les mercenaires sont de 3 types, mêlée, distance ou magique, reparti en fonction de leur type d'arme (hache, épée, lance, fusil, canon, arc et bâton pour les mages), votre personnage principal
maniera uniquement une seule de ses armes. La stratégie commence dès le choix de ses mercenaires, de leurs équipements et de leur position dans la formation, sachant que certains mercenaires plus atypiques ne sont disponibles que par le biais de quêtes. Le combat en lui même se fait donc au tour par tour, en trente seconde, il faut choisir les actions de 5 personnages parmi ceux ayant au moins 100 Action Power (AP). Chaque action a un certain coût en AP et en mana, mais seuls les AP se régénèrent à chaque tour. Vous aurez donc le choix entre l'attaque avec l'arme équipée, la défense pour mieux résister aux dégâts et passer la main à un autre personnage, changer de place avec un autre personnage, attendre ou bien entendu utiliser un sort. Il faut aussi mentionner la prise de potion et l'utilisation de parchemins de sorts qui permettent une plus grande flexibilité, mais qui peuvent être annulées par quelques coups bien placés de l'adversaire. Les différents sorts ou parchemins peuvent infliger plus de dégâts qu'une attaque simple, ou ajouter un état à la cible( silence, baisse de défense, vol de mana,...). Les possibilités tactiques sont donc nombreuses et offrent une belle place au PVP (duel entre joueur), un système de défi avec mise et surtout les tournois toutes les 3 heures permettent de s'y adonner. Il faut avouer que le système d'attribution d'adversaire en tournoi peut parfois être bancal. Malgré le fait que les statistiques soit augmentées en conséquence, affronter un adversaire ayant un niveau bien plus élevé que le vôtre se révèle souvent difficile. Et inversement, il arrive que la compensation de niveaux soit exagérée. A noter aussi, la possibilité de regroupement jusqu'à trois joueurs et la présence de combos, dont certaines ne sont réalisables qu'en groupe.

Si le système de combat est très prenant, les autres aspects d'Atlantica ne le sont pas moins. L'artisanat, très poussé, permet de créer des objets inaccessibles autrement. Le temps de confection est représenté par une charge de travail, qui s'accumule à chaque combat gagné. Si l'expérience augmente progressivement, il vous faudra trouver un maître artisan pour monter en niveau et accéder à de nouvelles recettes. En atteignant un certain niveau dans un type d'artisanat, vous pourrez à votre tour, enseigner à des apprentis et ainsi gagner de l'expérience. L'artisanat couvre les classiques fabrications d'armures, d'armes et de potions, mais propose aussi la création de bâtiment notamment, ces derniers se construisant uniquement au sein d'une guilde.

Dans tout jeu en ligne, la présence de clan ou guilde est maintenant obligatoire, Atlantica n'y déroge pas et à même bien poussé le concept. Les factions auront
en effet la possibilité de gouverner une ville et y gérer les différentes taxes. La prise de contrôle d'une ville se fait par un système d'enchères à base de points de guilde. Ses points s'obtiennent au moyen de quêtes de guilde générées aléatoirement, de la présence en jeu des joueurs et du training center. Ce dernier consiste à éliminer des vagues de monstres de niveaux de plus en plus élevés en moins de 5 minutes avec tous les membres d'une même guilde. Une fois le contrôle de la ville obtenu, il faudra la gérer à la manière d'un Sim City pour que les habitants s'y sentent bien et payent leurs taxes chaque jour; en construisant de nouveaux bâtiments et augmentant par le biais de quêtes les différentes statistiques de la ville, telle que la sécurité ou la santé.

Un dernier point remarquable est la présence d'un livre dans le jeu regroupant toutes les informations utiles au joueur, dont un bestiaire qui se remplit à la manière d'un
Pokedex (pardon pour la référence). Il y a trois niveaux d'information sur les monstres, la base, la location et l'item; les deux dernières permettant respectivement de savoir où trouver ce monstre et les chances d'obtention d'objets. Ces informations peuvent se partager entre joueurs, ce qui se fait en utilisant de la volonté (Will), un concept original à Atlantica. Cette dernière se renouvelle en permanence et sert à beaucoup de choses, se téléporter dans des lieux connus, transférer des informations sur les monstres, enseigner l'artisanat à des apprentis ou encore utiliser de la nourriture pour se régénérer. Le coût en Will sera de moins en moins élevé, au fur et à mesure que vous gagnerez des niveaux. Dans la même veine, la Stamina représente le nombre de combats pouvant être fait par jour. Diverses actions encourageant le partage et la convivialité, permettant d'augmenter ce nombre. Ce concept permet ainsi de limiter le nombre de « robots » qui revendent de la monnaie virtuelle contre de la trébuchante et sonnante.

Voici pour les principaux aspects d'Atlantica Online, mais il reste beaucoup à découvrir comme le système de mentor et disciple, de demande d'aide en jeu, d'enchantement et d'amélioration des objets, d'upgrade de mercenaires, les différents événements organisés, la pêche, les paris, les nations et le PVP de masse,...Il faut aussi garder en tête que le jeu n'a pas encore dévoilé tous ses secrets, son développement étant perpétuel. Vous aurez compris que tout en étant accessible gratuitement, ce titre possède beaucoup d'atouts pour concurrencer les poids lourds du jeu online. Mais il en conserve quelques défauts comme les quêtes à base de « tuez 50 loups-garous » ou « ramenez-moi 40 champignons ».

Atlantica Online est actuellement en cours d'open bêta test, peut-être vous laisserez vous tenter avant l'heure.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    16/02/2009 à 16h33

    Répondre

    Ce jeu est tout simplement génial : enfin un free to play intéressant ET original.
    J'adore le système de combat, et il y a plein de petits plus : des combats en arène, des paris sur ces mêmes combats, un système économique au poil, les dialogues de certains NPC, des villes que les guildes peuvent contrôler, des quizz, une messagerie accessible, un système d'auto move (!), le craft ...
    Jeu en anglais mais il y a une bonne communauté FR sur Argos, entre autres

    Comme dit dans le test le jeu n'évite pas certaines quêtes répétitives, mais pour un free to play je trouve ce jeu incroyablement riche, interessant et convivial.

  • Anonyme

    17/11/2010 à 04h33

    Répondre

    alors,un bon jeu et je me sent bien dans atlantica online, les combats ,les paysages,tout est bon; j'achete donc des gold sur


     http://www.igxe.org/AtlanticaOnline/ 

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques