En attendant la pluie...

Premières impressions sur Heavy Rain, entre jeu vidéo et film interactif. Une ambiance particulière pour une expérience unique que nous ne manquerons pas de tester pour vous.

Nous avons eu la chance de découvrir il y a quelques jours la dernière réalisation de Quantic Dream. L'occasion d'apprivoiser la mécanique de jeu et l'univers si particulier de la création controversée de David Cage. Ainsi, en parcourant durant quelques heures les premiers chapitres d'Heavy Rain avec une grande attention, nous pouvons maintenant dresser un premier avis sur ce thriller interactif.

Le soleil avant la pluie...
Le soleil avant la pluie...
L'aventure commence avec l'introduction d'Ethan Mars, architecte vivant une vie douce et chaleureuse avec sa femme et ses deux enfants. L'immersion débute donc calmement, au travers de tâches quotidiennes diverses nous permettant d'assimiler les commandes tout en s'habituant à l'environnement.


Dès les premières minutes, le titre impressionne graphiquement, la modélisation des personnages, certes non exempte de défauts, fait un pas de plus vers le rendu photoréaliste, avec des visages aux textures soignées et des physiques aux mouvements fluides. On constate donc que le motion capture a été utilisé à bon escient, il suffit pour terminer de s'en convaincre d'admirer la qualité de la synchronisation labiale, en anglais bien entendu. Evidemment, l'environnement a lui aussi été soigné, même si cela n'est pas aussi réussi car desservi par des textures plus grossières ; le travail sur la lumière, du plus bel effet, remonte cependant le niveau, qui reste tout de même élevé.

Ethan sait s'amuser avec son fils
Ethan sait s'amuser avec son fils... Enfin...
Ce rendu globale de qualité doit sans doute beaucoup au traitement de l'histoire, divisée en de nombreux chapitres se déroulant dans des lieux propres généralement restreints ; plus la zone est petite, plus il est aisé de l'optimiser.
Quoi qu'il en soit, c'est bien fait, et on prend plaisir à explorer les décors tout en avançant dans l'histoire. Une progression s'articulant principalement autour de trois phases de jeu ; l'exploration agrémentée d'actions déclenchables près d'éléments interactifs, pour ouvrir un tiroir par exemple ; les séquences de dialogue avec d'autres personnages, voir parfois nous même par la pensée ; et les actions contextuelles, appelées aussi Quick Time Event, nous obligeant à appuyer sur les bons boutons au bon moment sous peine d'être lourdement puni...

Thriller interactif ?
Thriller interactif ?
Pour être réussi, le titre doit donc gérer convenablement ces gameplay, ce qui ne nous semble pas être le cas au début de l'aventure, peut-être trop assistée et scriptée. Mais cette légère impression de passivité face à l'histoire passe au deuxième plan derrière son ambiance particulière. En effet, même après un temps de jeu limité, le titre a su imposer son atmosphère de thriller, au travers d'une réalisation élaborée s'appuyant sur des protagonistes aussi différents qu'attachants.

Ainsi, ce premier essai nous a malheureusement semblé trop court ; preuve de notre intérêt pour le titre, qui, à défaut de proposer une jouabilité exemplaire, devrait offrir bien plus qu'un simple film interactif. Une expérience unique que nous ne manquerons pas.

A découvrir

Mass Effect 2 - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

9 commentaires

  • Lanfeust_deTroy1

    02/02/2012 à 13h01

    Répondre

    Bon, ben y'a plus qu'à espérer que les effets secondaires du jeu ne seront pas les mêmes dans la réalité, parce que bon, Jayden ne pête pas la forme sur la fin http://jeux-video.krinein.com/heavy-rai ... 18125.html

  • cubik

    02/02/2012 à 13h12

    Répondre

    ca me fait penser aussi au little thief, présent dans le jeu Ace Attorney: Miles Edgeworth

  • Plax

    02/02/2012 à 13h55

    Répondre

    Ouais Lanfeust_deTroy1 je suis d'accord avec toi haha !

  • Guillaume

    02/02/2012 à 15h06

    Répondre

    Mouuui. Pourquoi pas, c'est juste une autre façon de garder un dossier.
    Mais il me semblait, de mémoire, qu'ARI faisait aussi d'autres trucs plus dingues, comme l'analyse d'ADN, la recherche des indices, etc. Non ?
    En tout cas, il faudrait qu'un jour je finisse Heavy Rain. Le scénario est prenant. Mais le gameplay tellement pas que c'est dur de s'y remettre.

  • Plax

    02/02/2012 à 16h31

    Répondre

    Oui, ARI sait même combiner les preuves, les géolocaliser sur une carte virtuelle, déterminer le modèle de pneu en fonction de la trace laissée etc...

  • OuRs256

    02/02/2012 à 21h55

    Répondre

    Plax a dit :
    Oui, ARI sait même combiner les preuves, les géolocaliser sur une carte virtuelle, déterminer le modèle de pneu en fonction de la trace laissée etc...


    Ca va rendre encore plus de flics feignants et accros aux donuts, génial...

  • Plax

    03/02/2012 à 09h01

    Répondre

    Sûrement plus efficace aussi !

  • Lanfeust_deTroy1

    03/02/2012 à 09h27

    Répondre

    Oui, enfin bon, s'ils finissent comme ça :


    Il fera pas bon être flic !

  • Plax

    03/02/2012 à 09h49

    Répondre

    Il peut même creuver si tu passes plus de 10 minutes à chercher le tueur dans ARI à la fin !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques