Avatar au Festival du jeu vidéo

Avatar fait son show au Festival du jeu vidéo. Une grosse attente qui se révèle plutôt décevante, exceptée cette fantastique révolution qu'est la trois dimensions avec lunettes polarisantes.

A l'occasion du Festival du jeu vidéo de la semaine dernière, nous avons pu assister à la présentation du jeu vidéo Avatar sur Xbox 360 par un membre de l'équipe d'Ubisoft Montreal.

Le jeu élaboré en étroite collaboration avec James Cameron, et ce en même temps que le film Avatar, se situe dans un univers commun, mais pas au même niveau de l'intrigue. Une initiative intéressante qui permet de conserver une certaine surprise quant au scénario.

Nous avons assisté à un quart d'heure de jeu. Tout d'abord dans la peau d'un soldat humain, puis dans celle d'un Na'vis, une espèce extraterrestre peu développée technologiquement, particulièrement puissante physiquement, haute de plus de trois mètres. L'intrigue s'article d'ailleurs autour des combats entre les humains et les Na'vis. Les premiers cherchant à s'établir sur la planète Pandora, tandis que les seconds protègent leur sol.

L'armée de colonisation dispose d'un armement de pointe et de capacités technologiques très spéciales. Les soldats sont ainsi capable de se rendre invisibles ou de commander des frappes aériennes. Les extraterrestres, eux, se battent avec des massues et des arcs. C'est seulement leur force surhumaine qui les rend dangereux pour les colonisateurs. Eux aussi disposent de capacités spéciales comme l'appel à la nature qui lance les foudres de la jungle sur les envahisseurs, ou encore la connaissance de l'environnement qui leur permet de trouver des chemins secrets dans les arbres.

Le jeu, en vue à la troisième personne, se résume aparemment à progresser dans les niveaux en tuant des ennemis. Du côté des soldats humains, la jungle est un ennemi particulier : la faune et la flore se sont liguées pour leur en faire baver.

Le gameplay semble finalement assez classique, si ce n'est que la récolte de points d'expérience s'accompagne, au passage des niveaux, d'un changement visuel. Le soldat voit son arme devenir plus grosse et son armure plus épaisse. C'est efficace et plutôt plaisant, à première vue, de se débarasser d'un tableau de chiffres.

Le design du jeu est particulier. Des plantes phosphorescentes, des couleurs vives, on a bien des difficultés à s'habituer à ce foisonnement. Sans même parle de fouillis visuel. Peut-être qu'à la longue on s'y fait...
Quoiqu'il en soit, ce que nous avons vu du jeu avait la particularité d'être diffusé en trois dimensions. C'est-à-dire que l'écran de présentation était doté d'une technologie 3D, comme au cinéma, et qu'il fallait revêtir des lunettes pour voir le relief.

Même si le jeu semble plutôt décevant pour son côté trop classique, ses amas de pixels et son apparent manque de fluidité, rien que le fait qu'il soit en 3D est une petite révolution. Cela ajoute, et c'est le cas de le dire, une dimension à l'oeuvre. On sait qu'on y jettera un oeil attentif rien que pour la prouesse et les retombées que cela pourrait avoir pour l'ensemble des jeux par la suite. Le précurseur mérite toujours qu'on s'y arrête.

Cependant, les écrans en trois dimensions ne sont pas encore en vente, et a fortiori, ils ne seront dans tous les foyers que dans de nombreuses années. De nombreuses familles ont cédées à la tentation du full HD, comment leur faire acheter un nouvelle écran si vite ?

Le jeu Avatar ne sera heurement pas qu'en 3D. On pourra y jouer de façon classique, avec un écran normal. Mais son intérêt risque d'être bien moindre...

A découvrir

Wet - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques