7.5/10

Beatles (The) : Rock Band - Test

On ne présente plus les Beatles ni Rock Band. L'alliance de ces 2 monstres sacrés nous donne une bonne tranche de plaisir. Jamais l'ambiance des concerts n'a semblé aussi vive, électrisante et... dans le vent.

Le joueur que je suis n'était pas né lors de la grande époque des Beatles. Ces garçons dans le vent avaient donné un sens au mot hystérie dès les années 60. Harmonix et EA  (à qui l'on doit Rock Band), ont pris le pari de nous faire revivre ces années folles et de nous entraîner dans les méandres de leur gloire. L'idée de faire un jeu dédié à un groupe n'est pas nouveau. Que ce soit chez le concurrent avec Metallica ou chez Harmonix avec AC/DC, le concept ne nous est pas étranger. Pourtant dans cet opus, nous avons affaire à un pur stand alone de chez Harmonix (une première car les autres épisodes peuvent « fusionner » leurs playlists avec l'un des titres principaux). Mais c'est surtout une véritable rétrospective et immersion dans l'univers du groupe qui a changé le visage de la musique.

One, two, three, four !


Les paroles de Paul résonnent encore dans notre oreille que déjà les fans en délire hurlent nos noms. La fureur s'empare des anglaises et les hommes nous trouvent classe. Nos coupes de cheveux sont fofolles et nous jouons des airs grisants...

J'ai dit « nous » ? oui, je l'ai dit car ce jeu a la faculté de transporter le joueur sur scène et de lui faire ressentir l'ambiance qui pouvait exister à l'époque. Le vent de folie qui soufflait sur le passage des Beatles est palpable dès les premières notes.

Le mode histoire est riche en clips, ces derniers semblant tout droit sortis des studios anglais des 60's, et de photos que l'on gagne au prix d'une belle prestation (3 ou 5 étoiles sur 5). Les commentaires de ces images historiques enrichissent notre culture musicale. Quel plaisir pour les fans de musique de découvrir qui a coupé les cheveux des Beatles ou encore comment est né le titre d'une chanson.


Lorsque la période concert se termine, nous enchaînons avec les clips psychédéliques enregistrés en studios. Le sous-marin jaune et autres monstres chimériques apparaissent alors pour nous entraîner dans le monde du quatuor fabuleux. Nous constatons l'effet de la drogue sur leur esprit et sur l'esprit créatif de l'époque en général tant les couleurs sautent aux yeux. John, Paul, George et Ringo ont d'ailleurs été particulièrement soignés. De la coupe au bol à la moustache, tout y est.

New Revolution.


Rock Band nous avait habitué à des graphismes à peine correctes. Certes, l'ambiance du titre rattrapait cet état de fait mais on avait souhaité un changement lors du Rock Band 2. Mais c'est avec les Beatles que les graphismes vont évoluer. Plus lisses, plus riches en détails et avec une foule plus interactive et des décors totalement déjantés. Certes, nous ne pouvons pas y créer nos avatars mais ce changement est un bon présage pour la suite de la série.

Côté instruments et vocalises, rien de bien nouveau à part la possibilité de jouer à trois micros pour des harmonies très grisantes. Pas d'impro de fou à la batterie et pas de changement sonore lors de l'utilisation du vibrato à la guitare mais l'univers des Beatles n'est pas celui de Metallica me direz-vous. On regrettera quand même ce manque d'appropriation des titres. Le fait de passer en spécial ou Beatlemania fera quand même sourire notre égo car cela fera hurler les jeunes filles présentes lors des concerts.

Help !


Les Beatles, c'est du sacré aux yeux des développeurs donc pas d'impro, de cris rageurs ou encore de customisation. Sans demander l'incrustation du joueur comme 5ème Beatles, nous aurions au moins souhaité un peu plus de créativité. Le titre peut dès lors se définir comme un hommage, une immersion mais le joueur n'est pas décideur. On enchaîne les concerts sans trop de problèmes et on collectionne les photos du groupe comme les cartes Pokemon. La bonne humeur fait passer la pilule mais on regrette quand même que la glace du temps nous empêche d'être plus près des quatre garçons.

La playlist est normale pour un jeu dédié à un groupe (45 chansons) mais on regrettera l'absence de certains classiques des Beatles comme Let it be. Les développeurs bien avisés ont donc commencé à sortir les chansons manquantes sous formes de contenu payant. Toujours au rayon des doléances, on regrettera parfois que les partitions soient plus compliquées dans le jeu qu'en vrai. En effet, cela nuit légèrement au « réalisme » de l'expérience. Néanmoins, nous ne sommes pas dans la complexité la plus démente avec cette opus. Les bassistes seront néanmoins à la fête grâce à Paul qui a toujours su nous offrir de belles rythmiques.

The Beatles Rock Band est donc un titre solide qui nous fait vivre à 200 à l'heure la vie du groupe et l'ambiance qui les suivait. De leurs premiers concerts dans les caves, aux stades bondés en passant par la réflexion philosophique, tout y est. Les Beatles sont aussi une institution et une machine de guerre financière. C'est pourquoi, certains aspects laisseront le joueur au statut d'invité plutôt qu'ami du groupe.

Néanmoins, les titres entraînants et les cris des groupies vous feront passer d'excellentes soirées, seul mais surtout entre amis.

Partager cet article
A voir

Wet - Test

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques