6.5/10

Blood Bowl II - Critique PS4

Par Nuffle, le jeu de Foot US option bourre-pifs est de retour !

Initialement un jeu de plateau dans l'univers de Warhammer 40K, le magnifique sport de Blood Bowl retrouve le chemin de nos écrans 6 ans après son grand-frère. Chronique du jeu de sport le plus violent de l'univers !

 
Et le coup d'envoi vient marquer l'ouverture du match !

 

Le Blood Bowl est une sorte de variante survitaminée et vénère du Football Américain prenant place au sein de l'univers étendu de Warhammer 40K. Le principe est simple : deux équipes, une vessie de porc gonflée faisant office de balle, un terrain avec une ligne de Touchdown à chaque extrémité et des joueurs prêts à en découdre par tous les moyens pour apporter la victoire à leur équipe bien-aimée. Et TOUS les moyens sont bons : du petit coup d'épaule pour faire reculer l'adversaire au KO asséné par un ogre en colère en passant par le tacle des adversaires trop hardis, les options pour faire mordre la poussière ou envoyer l'adversaire six pieds sous terre ne manquent pas. Mais attention, selon le degré de leur blessure les joueurs peuvent revenir au tour suivant, au match suivant ou … plus jamais du tout ! Chaque équipe dispose de 2x8 manches pour aller fouler du pied la zone d'embut adverse et marquer le précieux Touchdown. Grosse différence avec le précédent opus : le jeu fonctionne désormais au tour par tour et non plus en temps réel. Cela vous permettra donc d'utiliser au mieux vos 16 manches (ééééh oui, j'ai fait un Bac S) pour placer vos p'tits gars en attaque ou en défense. Ce que le jeu perd en nervosité, il le gagne en stratégie car il vous faudra bien vous creuser la tête afin de sortir triomphant des rencontres qui vous attendent. Chacune des 8 races présentes dans le jeu dispose d'une façon de jouer qui lui est propre : les elfes jouent tout en passe, les Chaos tapent fort, etc … A vous d'apprendre à connaître les races et d'apprendre comment les jouer ou les affronter.

 
A part venir harceler vos joueurs quand il ne vous aime pas, l'arbitre me parait totalement superflu ...

 

Plusieurs modes de jeu sont disponibles : la campagne vous met dans la peau du tout nouveau coach de l'équipe des Reikland Reavers qui devra remettre cette équipe sur le droit chemin après toute une série de scandales et de défaites. Le mode league vous permet de jouer une saison entière avec une équipe et le mode multijoueurs ne nécessite pas d'explication. A noter cependant que ce dernier propose des matchs en local avec une seule manette, en mode hot seat, un bonus non négligeable pour les joueurs pauvres n'ayant qu'une seule manette (à vot' bon cœur, m'sieurs-dames). Le contenu est donc au rendez-vous et vous occupera pendant de nombreuses heures avant d'avoir fait le tour des possibilités offertes.  Les graphismes quant à eux sont honorables et les animations bien faites mais peu variées ; le jeu s'en sort donc bien sur le plan graphique.

 
Eh oui, les nains sont de la partie et ils ne sont pas contents !

 

Là où le jeu pèche un peu plus, du moins pour votre humble serviteur, c'est dans le gameplay en lui-même : on sent clairement la volonté des développeurs de faire un jeu au plus proche de l'original et cette intention est des plus louables. Cependant, ce parti pris se fait aux dépens des joueurs débutants, potentiellement attirés par une jaquette colorée et la promesse de violence gratuite sur un terrain de foot. Je m'explique : le jeu au tour par tour est lent, de par sa nature, et les possibilités de placement nombreuses vous donneront le tournis. Ajoutons à cela des actions dirigées par les dés, du ramassage de balle à la castagne avec un adversaire, et vous obtiendrez un jeu aléatoire à la limite du sadisme (Pourquoi ces dés s'acharnent-ils sur moi ??? POURQUOIIIII ?????). Ah, j'allais oublier le changement de joueur (turnover in english) qui intervient dès qu'un de vos joueurs échoue une action quelconque et l'IA qui met parfois trrrrrrrès longtemps avant de se décider. Vous l'aurez compris, chaque manche est longue voire très longue et, bien qu'elles soient limitées en temps, vous arriverez au final avec un match ayant duré au moins ¾ d'heure ou plus. Le jeu est réellement prenant alors ce n'est pas un problème mais ce n'est pas avec lui que vous pourrez faire une petite partie vite fait, bien fait entre potes : le temps d'expliquer les règles et les subtilités, vous finirez la partie en près de 2 heures et passerez rapidement à autre chose.

 
Ogre taper ! Ogre content ! (même si ça ne se voit pas trop ...)

 

Blood Bowl II est pour moi une bonne surprise : j'y retrouve des éléments d'un sport que j'apprécie avec des vrais morceaux de violence gratuite à l'intérieur, le tout judicieusement saupoudré de stratégie. Un mélange certes intéressant mais un peu « gâché » par l'extrême fidélité au jeu original et la durée moyenne d'une partie. A réserver aux fans du jeu de plateau ou aux novices ayant du temps et de la motivation à revendre. Les joueurs plus casuals s'orienteront vers des sports plus conventionnels mais aux parties plus rapides/compréhensibles.

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    1 commentaires

    • Anonyme

      18/10/2015 à 13h19

      Répondre

      Petite coquille : c'est dans l'univers de Warhammer Battle pas Warhammer 40K que se joue Blood Bowl

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques