6/10

Blue Dragon - Awakened Shadow - Test

Blue Dragon Awakened Shadow avait tous les éléments pour être un grand jeu. Mais de multiples éléments viennent parasiter les atouts indéniables de cet opus.

Blue Dragon Awakened Shadow est le dernier bébé de Mistwalker et de Tri-Crescendo. Les premiers sont déjà à l'origine de la saga Blue Dragon tandis que les seconds sont bien connus des amateurs d'Eternal Sonata ou encore des musiques de Valkyria Profile. Ainsi, alors que les deux groupes travaillent ensemble, un troisième larron vient les rejoindre pour distribuer le jeu : Namco Bandai. Quant on sait également qu'Akira Toriyama est aux crayons, on en salive d'impatience surtout après l'excellent Dragon Quest IX. Avec un tel casting, peut-on être sûr d'avoir un jeu solide ? A priori, oui mais il est tout de même plus prudent d'explorer tout cela.

Le coffre aux mystères !
Le coffre aux mystères !
Ce nouvel opus de la saga Blue Dragon (jeux, livres, animé, etc...) s'inscrit dans la continuité de ses aînés. Ainsi, deux ans après les évènements de Blue Dragon, tout va bien dans le meilleur des mondes. Sans raison apparente, les habitants sont spoliés de leur ombre tandis qu'un vaisseau appartenant à la dynastie des anciens s'active. C'est là que vous entrez en scène. En effet, vous vous réveillez dans ce fameux vaisseau et vous allez devoir comprendre le pourquoi du comment (après avoir défini votre nom, sexe, yeux, chevelure, etc.).  Votre sortie du vaisseau et le fait que vous ayez toujours votre ombre fera de vous une curiosité. Pour rappel, dans Blue Dragon, les ombres sont une manifestation spirituelle vous permettant de combattre des ennemis ou de soigner vos alliés. En général, l'ombre prend la forme d'un animal mythique comme un dragon, un phœnix ou un minotaure. Vous allez donc avec vos pouvoirs réveiller l'ombre des héros de Blue Dragon et les aider dans leurs quêtes. Tout cela va s'effectuer dans une ambiance bonne enfant et chaque personnage vous sera présenté via une mission particulière. Vous aurez bien besoin de ça car le jeu est plutôt dense et les personnages sont nombreux. En trois heures, vous en aurez rencontré plus d'une dizaine de héros près à devenir votre ami et le double vous attend par la suite. Mais cette richesse a un défaut : vous êtes souvent spectateur plutôt qu'acteur. Si cela s'avère nécessaire au début de l'aventure afin d'introduire les personnages, cela devient gênant par la suite. En effet, si certains dialogues sont parlés, la plupart ne sont qu'un bruit de défilement de texte pénible. C'est dommage quand on pense au travail effectué sur les cinématiques ou sur les dialogues.

Un boss ? Non, ils sont deux !
Un boss ? Non, ils sont deux !
En effet, le titre est agréable à regarder, les musiques sont motivantes et c'est avec curiosité que l'on veut découvrir telle ou telle zone. Le fait de pouvoir tourner la caméra à 360° est également un plus pour apprécier le travail des concepteurs et explorer les environs. L'action de son côté ne manque pas de sel au demeurant : les combats sont en temps réel et il vous faudra par conséquent avoir de beaux réflexes. Un bouton pour l'attaque ou la magie et un bouton pour se défendre ou esquiver, tout est parfait pour comprendre vite les mécanismes (on peut aussi jouer au stylet très simplement). Là encore, comme pour les dialogues, il y a un problème : le système de combat ne gère pas les pauses et contre les boss, la caméra devient un problème. En effet, les ennemis les plus coriaces vont se balader un peu partout dans les arènes. Ce ne sont pas vos alliés qui pourront vous aider. Ces derniers, lorsqu'ils sont contrôlés par l'ordinateur, ont la fâcheuse tendance de se jeter tête baissée contre les ennemis y compris quand ils n'ont plus beaucoup de vie. L'autre point noir viendra des ennemis. En effet, ces derniers se promènent souvent seuls et vous vous acharnerez  à trois contre un contre le malheureux.

Le papa de Dragon Ball aux crayons !
Le papa de Dragon Ball aux crayons !
Du côté jeux de rôle en lui-même, Blue Dragon est solide en apparence. Deux éléments retiennent notre attention. Ainsi, vous n'augmentez pas de niveau en tant que personnage. Ce sont les ombres qui augmentent leurs caractéristiques et leurs pouvoirs. Vous aurez une ombre offensive, une ombre défensive et ainsi de suite selon vos besoins. De plus, comme vous êtes le héros et contrairement à vos alliés (qui eux ont des domaines de spécialités comme la magie ou l'attaque), vous pourrez mélanger les pouvoirs de plusieurs ombres pour avoir un ensemble de compétences ravageuses. Dès lors, vous pourrez détenir des sorts de soins mais également des sorts de confusion ou d'attaque. Vous aurez bien besoin de connaître une myriade de sorts car vos ennemis sont plus ou moins sensibles à un élément donné. Par conséquent, certains brûleront en un clin d'œil tandis que d'autres seront véritablement allergiques à l'eau. Le point négatif de ces pouvoirs est le manque de diversité lors de la manifestation des sorts ainsi que leur temps de rechargement souvent long. L'autre élément appréciable sera la possibilité de combiner vos objets. Par exemple, deux épées donnent une épée plus puissante. Vous pouvez également combiner votre épée avec une pierre précieuse afin de renforcer ses capacités élémentaires. Simplissime mais efficace, cette option vous permettra d'avoir l'armure ou l'épée qui fera véritablement la différence. Il est cependant regrettable de ne pas avoir beaucoup de choix dans les apparences des objets.

Blue Dragon Awakened Shadow propose donc une suite plutôt honnête mais qui ne parvient pas à transformer l'essai. En effet, ses soucis de caméras, l'intelligence artificielle ou encore les dialogues sont de véritables épines dans le pied. Nous avons donc un bon software capable de faire défiler de nombreuses heures de jeu pour les plus amateurs de la saga mais insuffisamment fignolé pour nous garder ad vitam aeternam comme pourraient le faire d'autres jeux de rôle.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques