7.5/10

Boom Blox Smash Party - Test

Une suite un peu trop similaire au jeu original, mais qui a le mérite de tirer le concept un poil vers le haut. Mais vraiment un petit poil, hein...

Smash Party se place comme la suite directe de Boom Blox, les deux jeux sont supervisés par Steven Spielberg et seront amenés à accueillir un petit frère dans peu de temps. Pour l'heure, parlons un peu du premier épisode.


Boom Blox est une sorte de casse briques, où le but du joueur est de démolir des tours complexes en lançant, via la wiimote, des balles de baseball. Le concept se
décline également en ersatz de Jenga, où une petite main numérique dirigée par la manette devra retirer des pièces de la construction sans faire tomber l'ensemble. Logique, précision, efficacité sont les maîtres mots d'un jeu simple mais diablement bien adapté à la console. Le multijoueur est de la partie, et représente à l'instar de la série Bomberman le gros point d'attrait du jeu, surtout qu'une partie peut très bien se dérouler à quatre joueurs avec une seule wiimote. Bref, un concept simplissime mis en valeur par sa convivialité, qui a su trouver son public et séduire.

Sa suite connaîtra probablement la même destinée, en admettant que l'on ai pu
passer à côté du premier volet, car il est quasiment impossible en un coup d'œil de discerner les deux. Certains se plaindront d'ailleurs du retour d'une charte graphique assez bizarre et plutôt terne, aucun véritable effort n'ayant été fourni sur ce point. Même niveau musique, la différence est plutôt sensible, pour ne pas dire inexistante. Quant au mode solo, il fonctionne toujours selon le principe du casse-tête, avec des récompenses graduelles selon la performance. Non, il faut être honnête, à bien y regarder, Smash Party se positionne plus comme une mise à jour que comme un jeu à part entière.

Pourtant, il a des atouts, et des sérieux. D'abord, il varie les challenges, plus encore que son aîné. Il est impressionnant de constater le nombre de variantes du
même concept qu'il propose, regroupant un total de près de 400 tableaux. Il y a de quoi passer le temps, pour sûr, même si on organisera plus sûrement des petites sessions qu'un après-midi hardcore de Boom Blox. Le but du mode solo, le voilà, est de réussir des défis type casse-tête, récompensés par des médailles, des éléments de construction (pour bâtir ses propres niveaux), et même des niveaux supplémentaires. Difficile donc d'y passer sa journée, et de ne pas penser au fun que procure les parties multijoueur. Le mode solo a ça pour lui, il donne envie d'avoir des amis.


Ensuite, l'intérêt déjà assez haut du mode multijoueur grimpe de quelques points, et se positionne sans contestation possible comme le plus gros attrait de Boom Blox, nécessitant peu de matériel et quelques amis. Jusqu'à quatre joueurs, vous
pourrez vous affronter dans des parties endiablées où la précision sera votre plus grande allié, même si parfois la wiimote ne semble pas l'outil le plus adapté pour les opérations de chirurgie qu'il vous faudra mener. Les modes de jeux, plutôt variés, vous pousseront à retirer soigneusement des éléments empilés, jouer à la fronde avec des palets ou des bonhommes, utiliser du pistolet laser à tout va, détruire des tours à coups de balle de baseball ou de boulet de canon, etc. C'est fourni, complet, et diablement motivant. L'environnement même devient un morceau du puzzle lui-même, en proposant des atmosphères différentes influant directement sur le comportement des pièces. Jouer dans l'eau ou dans l'espace n'aura pas le même rendu que sur la terre ferme, garanti.

Deux cas de figure : si vous possédez déjà Boom Blox premier du nom, l'intérêt d'investir dans la suite reste assez faible malgré une amélioration globale du concept ; par contre, si vous découvrez la série, acquérir le deuxième est une excellente initiative, soyez-en sûr, pour peu que vos amis n'aient rien contre le fait de faire de la wii et de détruire des trucs et des machins.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques