5.5/10

Boulder Dash XL - Test

Boulder Dash XL tente le pari de la fibre nostalgique, mais avec un enrobage aussi pauvre, et un challenge peu intéressant, excepté dans son mode rétro, ne rendra pas honneur a ce bon vieux jeu des années 80.

Il y a une trentaine d'années, en 1984 pour ceux qui ont de la mémoire, un chercheur de diamants au nom qui sonne comme du fromage joue les stratèges dans des mines, où chaque vilaine bébête rencontré vous rappellera que l'époque de Pacman n'était pas loin. Boulder Dash XL essaye de profiter de la période creuse de l'été pour faire vibrer les joueurs trentenaires du Xbox Live Arcade. La nostalgie c'est bien, mais est-ce que cela peut suffire pour faire un bon jeu ?

Fort comme un roc

Rockford, le héros de l'époque, a vu le passage d'un nouveau millénaire, en changeant radicalement de style : il est devenu un robot, mix de R2D2 et de Wall-E. Si vous êtes une femme féministe qui en marre d'avoir un avatar masculin (quoique un robot...) le personnage de Crystal est là pour satisfaire tout
Ca donne envie...
le monde. La personnalité de ces héros de fer ne vole pas bien haut, du coup on ne s'attache pas trop à ces boites de conserves, mais honnêtement ce n'est pas le plus important : ici on parle stratégie ! Mais un poil de recherche scénaristique ou artistique tout simplement ne ferait pas mal hein... Car entre ces robots aux bruitages métalliques, des menus un peu limite (pour ne pas dire moche) et un design général franchement pas d'époque (ça manque de variété et de couleurs ou je fatigue des yeux?) on ne peut pas dire que Boulder Dash XL se pare de ses plus beaux atouts pour attirer le joueur lambda. N'oublions pas que le support du XBLA nous offre des perles à la technique irréprochable et à la palette graphique qui claque la rétine ! Bref, un remake décevant sur ce point.

Les diamants sont éternels, les remakes aussi

Heureusement, l'intérêt principal du jeu n'est pas de nous faire voyager, mais juste de nous faire travailler les méninges. Le principe est simple : Rockford (ou Crystal) recherche des diamants dans des mines. Dans ces endroits sombres et humides, se trouvent de méchantes bestioles aussi collantes que des fantômes amateurs de boules jaunes. Et au milieu de tout cela, des rochers sont là pour
Alors ça, c'est la version moderne...
vous rappeler que 127 heures est une histoire vraie, et que ça ne fait pas “que mal au bras”. Si on creuse en dessous d'un rocher par exemple, c'est l'éboulement garanti. Dans un timing serré, nous devons attraper le nombre de diamants requis afin de pouvoir ouvrir la porte de fin de tableau. Alors certes, comparé à la version originale du titre, la difficulté est beaucoup moins prononcé, mais il faut vivre avec son temps, et de nos jours, entre la vie qui se régénère et les continus infinis, les jeux “hypra-durs” ce n'est plus vendeur. Les plus anciens hardcore gamers pesteront sans doute, mais le joueur moderne se suffira de la prise de tête que lui donnera Boulder Dash XL. Car mine de rien, ce n'est pas si simple que cela, parole de vieux !

Une roche un jour, une roche toujours

Dans cette version (appelé ici mode "Arcade") la chute des diamants par exemple n'est plus mortelle. Des items sont également là pour vous aider, en vous redonnant de la vie, en vous permettant de courir plus vite ou de rallonger le chrono. Par contre,
et ça, la version d'époque !
parfois des objets seront là pour vous mettre des bâtons dans les roues, comme la dynamite par exemple. Un gameplay classique pour notre époque, qui ne perturbera pas les joueurs habitués. Mais le level design de Boulder Dash XL ne motivera pas ces derniers, tellement le titre reste insipide et redondant. Heureusement qu'un mode "Puzzle" est disponible dans le menu principal afin d'égayer un peu vos soirées spécial brainstorming. Dans une mine à la taille minime, Rockford doit attraper les diamants affichés à l'écran, le plus vite possible, sans se retrouver bloqué. Le moindre faux mouvement et le niveau est impossible à finir. De la réflexion et de la jugeote sont donc nécessaires. Cela fera plaisir au père Fouras.

Rétro au top, remake pas glop

Passons rapidement sur les modes "Course au score" dont le titre est assez révélateur, et "Zen" qui servira d'entrainement pour devenir un vrai petit As(-tro). Enfin, le mode "Rétro" est tout simplement une version à l'ancienne, avec sa difficulté d'époque, sans les artifices d'aujourd'hui (exit les items, barres de vie et cette fois les diamants sont tueurs). Les nostalgiques des années 80 seront aux anges, avec ce mode beaucoup plus complexe à finir. Et mine de rien, quand on y goûte, on ne lâche plus ce jeu tout moche et incroyablement casse-noisettes (pour être poli). Au final, on se demande s'il n'aurait pas été plus judicieux que Boulder Dash XL soit en fait ce mode Rétro avec un effet HD qui aurait attiré le joueur moderne, en se disant que sa TV HD n'était pas inutile. Car en l'état, cette réactualisation des aventures de Rockford sent franchement le fromage qu'on aurait trop affiné dans une mine perdue. Dommage...

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques