6.5/10

Buzz!: Le plus malin des Français - Test

Funky, rigolo et plein de bonheur à plusieurs voici un nouvel épisode de Buzz qui ne mise que sur le fait qu'il existe. Ne l'achetez que si vous n'avez pas d'autre version du jeu, n'importe laquelle...

Buzz, c'est une franchise Sony dont nous connaissons parfaitement la couleur et l'extravagance relative et bon enfant. Alors d'un coup, lorsqu'on nous propose un version camembert-saucisson et bien on s'étonne légèrement avant de trouver ça carrément plus loufoque que l'origine du jeu de quizz. Il faut dire qu'avec sa houppette dorée et ses lunettes carrées à la Ruquier, Mr Buzz ne nous engage pas à lui faire la plus grande confiance lorsqu'il nous traite de débiles depuis ses débuts sur PS2. Mais le présentateur est assez "crazy" pour être sympathique et amusant. De plus la convivialité qu'offrent les buzzers et les multiples modes de jeux en ont inspirés plus d'un à délaisser les mous non interactifs tels que Julien Lepers qui ne se retrouve du coup bon qu'à poser ses questions aux mamies (sauf leur respect hein! J'aime bien les mamies, faut les laisser faire!).

Oh surprise donc on retrouve la même architecture que les débuts de buzz sur PS3 ce qui ne nous surprend donc pas. On admire passivement les mêmes épreuves se suivre en se ressemblant des pieds à la tête. Seule la petite intro du présentateur vient nous dépayser un peu en nous rapprochant de nos origines. L'Entartage et les tests de rapidité sont toujours aussi sympas à utiliser, les fonctions online permettant de créer ses propres questionnaires et répondre à ceux des internautes sont toujours aussi intéressantes pour renouveler l'intérêt une fois que vous avez la connaissance absolue des premiers milliers de questions. Cette dernière fonction donne toutefois lieu à des temps de chargement parfois très longs qui vous empêcheront probablement de vivre votre vie avec plaisir si vous décidez d'y jouer seul.

D'ailleurs Buzz reste un jeu qui ne se joue pas seul à part quelques personnes judicieusement schizophrènes qui désireraient être à la fois Mime et Pelvis. Le solo n'innove pas non plus donc et se permet de devenir encore plus ronflant que son grand frère. Les buzzers wireless et la compétitivité se retrouvent un fois de plus au centre de l'intérêt du jeu. Ce dernier même si il reste beau et fun n'est vraiment plus une nouveauté. On commence donc a avoir la nette impression que ceux qui font du jeu un plaisir c'est nous autres les joueurs et cela messieurs et mesdames annonce le début de la fin pour cette série pourtant synonyme de fun.

Les questions quant à elle sont effectivement axées French Connection ce qui nous permet de nous rendre compte de notre ignorance crasse sur notre propre pays. L'un dans l'autre c'est même à se demander si le jeu ne ciblerait pas la génération des seniors avec des questions sur les chefs lieux et autres petites douceurs oubliées après mai 68 pour moins gonfler les élèves. Heureusement... ou pas, on se retrouve juste après face à une question sur Lorie, Koxie et Diam's, ce qui ne nous rassure pas certes mais promet au moins d'être éclectique.

Dans l'ensemble c'est donc bien fun mais ce n'est pas la peine de l'acheter si vous avez une autre version, n'importe laquelle...

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques