9.5/10

Call of Duty 4 - Modern Warfare - Test

Sorti en novembre 2007 et à l'époque attendu comme la nouvelle référence dans le genre du FPS tactique, Call of Duty 4 à tenu toutes ses promesses et est aujourd'hui million seller. 

Petit récapitulatif pour ceux qui ne connaîtraient pas le sujet ; Call of Duty est une série qui a su s'imposer avec succès auprès de la licence Medal of Honor sur le créneau du shoot 3D prenant pour cadre la seconde guerre mondiale.

Shoot to thrill!
Shoot to thrill!
La particularité de CoD était de pouvoir incarner jusqu'à trois soldats de différentes nationalités (américain, anglais et russe) à différents grands moments du conflit sur le globe, et toujours en faisant partie d'un groupe de soldats, à la différence des premiers MoH où l'on s'aventurait seul face à la menace nazie. Du coup un aspect « frères d'armes » venait gravement renforcer l'ambiance et l'immersion dans le jeu.

Conscients des limites et de la répétitivité du contexte de la période 39-45, largement vu et revu dans les jeux vidéo (et ce n'est pas fini), le studio Infinity Ward, à l'origine de la série il y a 10 ans, a choisit de situer le quatrième épisode au cœur de nos conflits modernes sur un scénario que ne renierait pas Tom Clancy.

Terminée (pour l'instant) la lutte contre le troisième Reich, il est cette fois question de menace nucléaire terroriste à stopper tout au long d'une histoire où vous incarnerez tour à tour un SAS de l'armée de Sa majesté et un ranger de la CIA dans un contexte géopolitique pour le moins tendu.

Dès la première mission l'aventure est menée tambours battants et l'on constate avec plaisir que le rythme du jeu est incroyablement soutenu. Que ce soit l'intervention de nuit sur un cargo en pleine tempête, la mission de reconnaissance dans un village du Moyen-Orient ou la traversée d'une zone ennemie de nuit après que votre hélico ait été abattu, toutes les missions jouent la carte de la variété et du « comme si vous y étiez ! ».

Des sensations vraiment pures renforcées par l'IA du jeu qui se révèle largement à la hauteur, les réactions de votre groupe (ou de vos ennemis) en cas d'attaque se révélant trés « crédibles ».

Ils se mettent à couvert, ripostent, changent de position. Étant donné que la progression lors des missions est basée sur un concept qui veut que tant que l'on campe sur une position les ennemis en face continuerons d'arriver en nombre, le système de jeu pousse au rush d'adrénaline et à la prise de risque accompagné de vos « p'tits gars » pour pouvoir avancer ; et ça le fait ! La sensation de participer au conflit avec ses camarades de combat est là !

Les graphismes font bien sûr honneur à cette guerre grand spectacle et en mettent constamment plein la vue ; on est sur Next gen et ça se voit ! Le travail sur les décors est bluffant, tous les environnements bénéficient de textures ultra fines et précises, à la limite parfois du photoréalisme et le soin apporté aux détails comme les ombres, la pluie ou les divers effets de fumée font qu'on se sent immédiatement au coeur de l'action.

La bande-son n'est pas non plus en reste et sur fond de partition de gros action-movie qui tache elle fait la part belle aux explosions et autres bruits de mitrailleuses dans le lointain. Pour peu que votre belle machine soit branchée sur un ampli 5.1, et c'est Beyrouth dans le salon !

Le calme avant la tempête
Le calme avant la tempête

Le level design aussi est aux petits oignons, chaque niveau étant suffisamment vaste pour permettre d'avancer « librement ». Car on retrouve ce système de progression en couloir, comme dans beaucoup de jeux du genre; mais pour se rendre d'un point A à un point B on pourra choisir différents itinéraires à travers bâtiments et ruelles. Cela évite la monotonie et donne une dimension plus vivante à l'action qui se joue autour de vous. Bref, pas de chichis,CoD4 est un des plus beaux jeux à tourner aujourd'hui sur consoles Next gen et PC surboostés.

Quant à la maniabilité, même si votre humble serviteur a toujours pensé qu'un FPS ça se joue mieux au clavier et à la souris qu'au pad, il faut reconnaître que la manette PS3 (bécane sur laquelle a été testé le jeu) est bien exploitée et que l'on trouve rapidement ses marques.

Alors CoD4, peu ou pas de défauts ? Presque... 

Car, hélas, toute cette excellence se paye par une durée de vie très moyenne, 6h à peu près pour finir l'aventure, un peu plus en recommençant le jeu avec une difficulté plus élevée. Dommage, car c'est vraiment le seul réel point faible du jeu… même si il vaut mieux 6 heures intenses que 20 heures de vent.

C'est donc le gros point faible du soft… en solo. 

I'm shooting in the rain...
I'm shooting in the rain...
Car bien sûr, CoD4, comme tout bon FPS qui soigne un peu sa ligne, intègre un mode multijoueurs des plus complet. Jusqu'à 4 joueurs en écran splitté chez soi et surtout un survolté et très populaire mode on-line; et là, la durée de vie passe à l'illimité. 

Au total c'est un peu plus d'une demi-douzaine de maps qui attendent les nouvelles recrues, toutes propices à l'embuscade ou au défouraillage en règle (à noter qu'est maintenant disponible en téléchargement, sur PSN, XBOX Live et PC le Variety map pack, un lot de 4 nouvelles cartes ; payantes certes, mais dont aucune n'est du vol). 

Un des éléments qui scotche vraiment dans le mode on-line de CoD4, c'est qu'on suit une progression de type RPG. En effet, au fur et à mesure des matches on monte en grade, et à chaque grade passé correspond une amélioration substantielle de l'armement ou des options de défense et d'attaque. De plus chaque obtention de grade donne accès à des « défis », qui représentent des objectifs secondaires à atteindre et qui vous récompensent le cas échéant par un nombre plus ou moins élevé de points permettant de se rapprocher du grade suivant (une idée vraiment fun, autant pour la chasse aux points que pour l'exécutions des divers challenges). 

Le jeu intègre également un système de classe qui vous permet de créer un ou plusieurs types de combattants parmi les choix proposés, comme sniper par exemple. Dans ce cas votre arme principale sera un fusil de précision et votre 2ème arme sera un pistolet, car dans CoD on n'emporte que deux soufflants sur soi, par soucis de réalisme sans doute. Une fois sur le terrain vous pourrez par contre troquer votre certes sympathique mais petit pistolet automatique contre un PM beaucoup plus avantageux et destructeur récupéré sur la carcasse d'un joueur qui vient de se faire fragger. 

Les résultats sont aussi récompensés sur le terrain. Si vous abattez 3 ennemis à la suite sans vous faire descendre vous pourrez demander une couverture aérienne sur la zone de votre choix. 5 victimes et c'est un hélicoptère qui viendra vous aider à nettoyer les alentours. Hélico que vous pouvez aussi choisir de dégommer pour faire du point si vous êtes dans le camp adverse et que vous disposez d'un lance-roquette type RPG (comme quoi…). Autre brillante idée, l'utilisation éclair d'un couteau, utile et fatal pour se sortir rapidement d'un corps-à-corps.

Les modes de jeux proposés sont nombreux et l'on retrouve bien sûr des classiques comme le Deathmatch, le team Deathmatch et la capture de drapeau. Mais d'autres modes ouvertement inspirés de Counter Strike sont également dispos, comme cette mission où une faction doit poser une bombe et une autre faction doit la désamorcer 

En bref, Call of Duty 4 propose un des modes de jeu on-line les plus fun et les plus addictifs du moment, sûrement en passe de devenir la nouvelle référence du genre.

Alors, si vous venez d'acquérir une machine qui crache, ou que vous l'aviez déjà mais que vôtre grand père la monopolisait depuis des mois, que vous bénéficiez d'un accès internet haut débit et que vous êtes branchés shoot ‘ em up, corvée d'achat soldat !

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques