Castlevania - La saga sur GBA

Depuis 1987, Konami fait sans cesse revivre la légende de Dracula avec la série sans fin des Castelvania. Après les premiers épisodes jouissifs où la chasse au suceur de sang avait été déclarée et des épisodes plus ou moins réussis sur les supports suivants, la saga des Castlevania qui est aujourd'hui une des plus importantes toutes consoles confondues commençait à se morfondre. C'est pourquoi en tant que chasseur de vampire professionnel, je me suis intéressé aux épisodes sur GBA, dernières petites merveilles en date. Équipez-vous d'un bon fouet et d'une gousse d'ail (ça peut toujours servir) et en route pour traquer Vlad l'Empaleur !

Sur GBA, 3 épisodes de la saga sont sortis : Circle of the Moon et plus récemment Harmony of Dissonance et Aria of Sorrow, chacun avec une histoire, un héros et un système de jeu différent mais toujours avec le même but. Pour ceux qui ne connaîtraient pas Castlevania le but est de se prendre pour Buffy, se balader dans le château du comte, éliminer les sous-fifres et les boss afin de faire reposer le diabolique immortel dans son cercueil... jusqu'à la prochaine fois.

Chronologiquement, c'est donc Circle of the Moon qui m'est arrivé le premier entre les mains. Tout de suite, j'ai constaté que je prenais du plaisir à jouer, à la différence des jeux sur N64 (beurkkk !), car ils sont dans la continuité du très bon Lament of Innocence sur Play 2 (ahhhh !). Une jouabilité très bonne, des graphismes sombres, l'ambiance gothique bien à l'image de la série, une diversité d'ennemis importante, des musiques mythiques et un scénario riche en rebondissements : tous les ingrédients des anciens succès sont présents. L'innovation réside dans l'acquisition de pouvoirs spéciaux à chaque boss battu selon le même principe que Metroïd et aussi un système de cartes à collectionner et combiner afin d'augmenter les compétences de votre héros, ou bien lui apprendre de nouvelles techniques de combat. La difficulté est progressivement élevée mais les boss pas franchement très difficiles. Pas de point faible dans le jeu sauf peut-être dans sa durée de vie, 12 heures de jeu suffisent à le finir, et ce ne sont pas les bonus qui devraient permettre de lui prolonger énormément sa durée de vie (mais peut-on demander plus à un jeu sur GBA de ce genre ?). Pour le définir, Circle of the Moon est un jeu très sympathique par rapport à ses prédécesseurs chez Nintendo et fait saliver d'impatience à la vue des prochains...

Ayant toujours les crocs après avoir fini cet opus, je m'attaque à Harmony of Dissonance. Avec les mêmes principes que Circle of the Moon, ce Castlevania apparaît encore plus beau mais aussi un peu moins difficile. Le scénario tient en haleine jusqu'à la dernière seconde, la multiplicité des équipements est immense, les boss plus impressionnants de virtuosité les uns que les autres. Dans la continuité du précèdent, le jeu propose un gros volet action agrémenté d'un scénario à toute épreuve et où vous devrez atteindre les 200% en explorant deux châteaux pour espérer voir une des trois fins différentes. Le problème c'est qu'il est encore plus court et neuf heures devraient suffire à le finir. Là encore des bonus... mais rien de bien folichon pour surprendre le joueur averti.

N'ayant toujours pas étanché ma soif de sang, j'attaque Aria of Sorrow et là c'est la coup en pleine tronche, le pieu en plein coeur, la goutte de sang qui fait déborder le vase... franchement, sur la dizaine de titres Castlevania auxquels j'ai eu la chance de jouer, c'est le plus époustouflant. Rien à redire... graphiquement impeccable comme jamais (le plan sur la lune est beau à pleurer), un scénario dantesque et bluffant, un système original d'utilisation des pouvoirs des âmes des ennemis vaincus (4 types au total), une difficulté légèrement supérieure et le fouet est laissé au placard pour équiper l'arme de votre choix pour à peu près douze heures de jeu. De la bonne chair fraîche je vous dis !

Avec ces trois épisodes, Castlevania retrouve son aura mystique des premières années. Trois épisodes aussi bon les uns que les autres, même si j'ai une préférence pour le troisième, qui devrait redonner un coup de fouet à la saga !

A découvrir

Golden Sun - La saga

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques