8/10

Championnat de France Yu-Gi-Oh! 2007 sur DS

Compte-rendu et résultats d'un grand championnat pourtant bien mal organisé.

Le Championnat de France Yu-Gi-Oh!, décliné à la fois sur DS et en jeux de cartes réelles, s'avère bien moins pompeux et officiel que son nom pourrait le laisser penser. Même si le gagnant du championnat se voit, entre autres récompenses, qualifié pour le championnat du monde, qui se déroule cette année à San Diego au Etats-Unis, son accès et son déroulement sont plutôt libres et conviviaux.


Une petite fiche technique simplifiera la vision de l'événement, étant précisé que seul est ici relaté le déroulement du championnat sur DS :

Conditions de participation :

- posséder la DS et le jeu Yu-Gi-Oh! World Championship 2007
- se pré-inscrire préalablement par mail en donnant juste son nom (places limitées à 50)
- payer 5 € le jour du championnat et donner la liste de son deck

Déroulement des matchs :

- duels matchs (victoire en 2 manches gagnantes)
- 5 rounds, soit 5 rencontres pour chaque participant
- le participant rencontre à chaque round successif un duelliste ayant le même nombre de victoires et de défaites
- à l'issue des 5 rounds, les 8 premiers se confrontent en quart de finale par élimination directe.


En l'occurrence, ce dimanche 17 juin 2007, les participants n'étaient qu'au nombre de 34. Un cafouillage majeure de Konami dans la publicité de l'événement explique avant tout ce nombre étonnement faible. Il n'est en effet pas inutile de rappeler que l'adresse fournie avec le jeu, adresse où étaient censées figurer les informations relatives au championnat (wc2007.konami-europe.net) était erronée, et que l'adresse exacte (wc07.konami-europe.net) ne comportait pas de lien valide pour la France (« coming soon » était encore indiqué la veille) ! De ce fait, tous les joueurs qui ont acheté le jeu Yu-Gi-Oh! WC2007 ont eu communication d'une fausse adresse et n'ont pu avoir connaissance des conditions et de la date, sauf à farfouiller intempestivement sur le net.


A ce cafouillage, s'ajoute une diffusion tardive de la date de l'événement au sein de la communauté Yu-Gi-Oh! par Abysse Corp. La date n'a été rendue publique que le 25 mai seulement, soit 3 semaines avant le championnat lui-même ! Quant à la liste des limitations, elle n'a été disponible en téléchargement sur le wi-fi que le 4 juin et confirmée par mail que le 8 juin, soit moins de 15 jours avant ! En clair, les joueurs n'ont eu que 3 semaines pour préparer leur deck et 13 jours pour le rééquilibrer en fonction des limitations ! C'est extrêmement court. Sachant que, de surcroît, le jeu n'est sorti que le 26 avril 2007, nous laissons imaginer au lecteur le marathon de duels et d'heures de jeu que cela a impliqué afin de pouvoir débloquer tous les nouveaux boosters et toutes les nouvelles cartes !


Au-delà des effets sur le nombre de participants, ce bricolage dans l'organisation du championnat aura eu ainsi pour regrettable conséquence que les joueurs n'aient pas pu pleinement et complètement se préparer. Ce n'est du coup pas forcément les meilleurs qui ont pu se retrouver en tête de classement, mais ceux qui ont tout simplement eu plus de temps que d'autre (d'où une moyenne d'âge extrêmement faible) et ceux qui habitent à Paris.


On regrettera également que la vision de l'Europe de Konami se réduise à 5 pays (Allemagne, Angleterre, Espagne, France et Italie), tous les autres pays n'ayant tout bonnement pas eu droit à un championnat, alors que l'on voit régulièrement en wi-fi des joueurs Suédois, Belges, Hollandais etc... souvent très bien positionnés dans le classement mondial.


A n'en pas douter, cet état de fait confirme une fois de plus que l'Europe reste malheureusement le parent pauvre de Nintendo, comparé au Japon ou aux Etats-Unis. Ce délaissement et cette injustice finira tôt ou tard par susciter le ressentiment même des plus passionnés et des plus fidèles. Quand l'on sait qu'au championnat du monde 2003, les tableaux des quart de finales ont été modifiés malgré le tirage au sort, pour que les qualifiés américains et japonais se rencontrent (afin d'assurer la présence de l'un d'eux en finale), on reste particulièrement perplexe. La Justice aura sanctionné cette manœuvre déloyale de Konami : le champion français les a éliminés en demi-finale et finale.

 

L'administrateur de http://fer.xooit.com dans le hall
L'administrateur de http://fer.xooit.com dans le hall
Néanmoins, malgré cette accumulation de dysfonctionnements, de ratages et de lacunes, l'on ne peut que louer la grande qualité des 34 joueurs qui sont venus et la prestance des locaux de l'Espace Saint Martin. Décliné dans un décor de hiéroglyphe, sphinx et statues de pharaons, cet Espace sous forme de quasi-musée égyptien ne pouvait pas être plus idéal pour un championnat Yu-Gi-Oh!. Le championnat se déroula plus précisément en salle Louxor.


L'on mettra aussi en exergue la ponctualité et le sérieux des 2 employés de l'organisateur qui étaient présents : contrôle des cartouches, vérification des decks, surveillance et arbitrage lors des duels... Qu'ils en soient remerciés.


Un vrai musée !
Un vrai musée !
Concernant la qualité des participants, étaient notamment présents l'ancien champion du monde 2003, François FERRY, et les anciens champions de France des années 2004 à 2006. Représentant rien de moins qu'une élite, même si forcément de niveau inégal, les 34 duellistes se sont avérés avoir les decks les plus variés et les plus finement préparés, ce qui relève de l'exploit compte-tenu du temps extrêmement court qui leur a été accordé. Cela peut donner une idée de leur passion et de leur motivation. Autre preuve du niveau élevé des duellistes présents, la quasi-totalité des matchs se sont gagnés à la belle, et parfois à l'épuisement du deck ou à la limite de temps (qui est quand même de 45 minutes) !


Intenses et particulièrement serrés, les matchs étaient également empreints de fair-play et de bonne humeur, avec une chaleureuse poignée de main à la fin de chaque affrontement. Les perdants n'étaient pas amers et certains n'hésitaient pas à clamer haut et fort qu'ils étaient venus avant tout pour s'amuser, ce qui était bel et bien le cas. Les joueurs n'hésitaient même pas à se faire des petits matchs non officiels entre 2 duels, que ce soit avec des inconnus ou des amis, en cartes réelles ou sur DS.


On en viendrait presque à se dire que les choses ne sont peut-être pas si mal telles qu'elles sont et que, si l'événement était rendu plus public, il perdrait peut-être de son innocence et de sa sympathie et se prendrait peut-être trop sérieux.


Louxor ? Non, Paris.
Louxor ? Non, Paris.
Cette journée vaut son pesant d'or à tout point de vue. Au delà des lots (même pour les derniers), on y gagne d'y faire des duels d'une qualité inégalée, d'obtenir le fantôme de tous les adversaires que l'on a affrontés enregistrés sur sa cartouche, et bien évidemment on y acquiert cette si précieuse expérience.

Pour 5 €, sur une journée de 7 heures, dans des locaux idoines et luxueux, ce championnat est éminemment profitable et personne n'y a rien à perdre et chacun tout à gagner.


Vainqueur : Yohann DESCAMPS, 24 ans, ancien champion de France 2006.


Nous lui présentons nos félicitations et lui souhaitons très sincèrement bonne chance pour le championnat du monde qui se déroulera les 28 et 29 juillet prochain.

 

Quelques statistiques :

- 34 participants (33 garçons, 1 fille)
- Moyenne d'âge : 20 ans
- Âge du plus jeune : 9 ans
- Âge du plus vieux : 30 ans

Partager cet article

A propos de l'auteur

5 commentaires

  • dark_magician

    18/05/2011 à 22h10

    Répondre

    Très bon article.
    quelques soucis sont intervenus pendant le championnat DS,l'organisation n'a pas été à la hauteur de l'évènement, gérer plusieurs tournois le dimanche n'est pas facile. N'est-il pas préférable de séparer le championnat de france DS du championnat irl? http://jeu-societe.krinein.com/cha ... 16055.html

  • Islara

    19/05/2011 à 10h26

    Répondre

    Si par "souci" tu entends la question du top 4/top 8, je ne vois pas en quoi mettre le championnat DS un autre jour évitera la survenue d'une telle difficulté.

    Laisser le championnat jeux vidéo le même jour que l'IRL, je trouve ça bcp mieux car :

    1) cela fait venir plus de monde, 25-30 personnes ça faisait un peu pitié quand même, ^^' là on était 60.

    2) cela rend ce tournoi plus accessible à ceux qui viennent de Province. C'est déjà assez injuste pour eux qu'ils doivent se déplacer chaque année à Paris, alors si en plus ils doivent se déplacer 2 fois, autant dire qu'ils ne viendront pas au championnat DS et celui-ci restera une compétition bas de gamme, égocentrique, et auto-centrée sur elle-même et le petit monde des Parisiens-Franciliens.

  • Anonyme

    28/12/2011 à 21h18

    Répondre

    comment on si inscrit?juste pour demander.

  • Anonyme

    13/04/2012 à 23h43

    Répondre

    quand se deroulera le championnat de france de yugioh pour etre sur

  • Islara

    14/04/2012 à 15h53

    Répondre

    Date du championnat de France Yu-Gi-Oh 2012 : 28 et 29 avril. Pas de qualification nécessaire, c'est ouvert à tous/toutes.

    Il y aura aussi le championnat des - 13 ans (Dragon Duel).

    Tout est ici : http://www.yugioh-card.com/fr/events/nationals2012.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques