8.5/10

Colin McRae Dirt 2 - Test

Très bon numéro deux pour une saga tous terrains et tous joueurs. Un travail  graphique de pointe avec un réalisme un peu rehaussé par rapport à son petit grand frère sensiblement plus arcade. C'est du très bon fun au programme. Vroom Vroom !

Dirt premier du nom avait posé la nouvelle donnée d'une expérience de jeu tout public dans un domaine où les jeux de rallye étaient portés jusque là sur le réalisme. Aidé d'une grosse machine de course et de graphismes assez épatants pour l'époque, il en avait bluffés plus d'un avec cette nouvelle formule qui comprenait 4X4 et buggies en plus de l'approche caisse sur gravier.

Dirt 2 est encore plus joli et fait une fois de plus passer beaucoup d'autre titres pour des amateurs de la foire aux asperges de Bordeneuve du Cuq. C'est criant de réalisme (je ne parle pas encore de conduite bien sûr) et ça laisse vraiment baba car les environnements choisis sont tous plus majestueux les uns que les autres.  Ils servent donc le sujet avec majestuosité. Enfin, oui et non. Il faut avouer que les
circuits en ville laissent plus indiférents que les magnifiques paysages de Chine, de Malaisie ou encore les petites routes gravillonneuses de la Croatie bordées de petites églises pitoresques et de murs rudimentaires. Toutefois on ne leur retirera rien de leur charme et il est à supposer que les courses au Japon laisseront aussi bien des amateurs de civilisation verticale dans un état de transe. Quoi qu'il en soit, les tracés sont toujours très interessants à suivre et on se retrouve assez rarement en pleine contemplation. En effet, être au volant de bolides à la manipulation assez sélective est une activité où il faut savoir faire attention. Pas de rêveurs  ici. Les replays sont là pour ça et se permettent en plus d'être d'une acuité à vous couper en deux d'un souffle violent, d'avoir un aperçu des vues disponibles ce qui  rajoute au côté reportage des vidéos et vous rend spectateur d'une course qui ne semble pas être la vôtre, comme une télérealité dont vous êtes le héros. Mais où diable sont les caméras ?

Mais Colin McRae Dirt 2 est le digne successeur de son grand frère  au niveau gameplay également et fait une fois de plus dans l'echantillonnage version large. Ce
qui peut géner les puristes du genre est toutefois une bonne idée pour l'amateur de sensations qui ne sait pas faire mieux que ça et s'en sort grâce à un tracé à la main assez approximatif. Hé oui, on remercie Codemasters d'avoir penser à nous autres, qui n'avons pas notre permis et à qui on vend du rêve avec un titre tel que celui ci. C'est comme un didacticiel de la conduite pour les incompétents du volant.  Certains détails de rigidité ont été revus pour s'éloigner un peu du mode arcade  un peu poussé auquel Dirt prenait beaucoup part et on se rend compte dans cette nouvelle mouture de la différence de conduite et de maniabilité entre un bolide Nissan 350, un truck Dodge Ram ou encore une voiture de tallye Cross GM. C'est donc un plaisir de changer d'arsenal dans chacune des disciplines proposées en se mettant dans la peau d'un as de la route en tous genres. Certes, on reste dans un mélange d'arcade et de simulation mais tout le monde peut y prendre du plaisir. 

L'habillage du jeu et tout ce qui va avec est là pour soutenir ce très bon titre qui s'appuie sur une franchise ayant déjà fait ses preuves. Du menu 3D coloré, bien que légèrement répétitif lorsqu'on le pratique entre chaque course, à l'affichage des
épreuves dans votre caravane pleine de menus, vous vous sentirez chez vous assez instinctivement et pourrez y passer quelques heures à chaque fois que vous y mettrez les pieds, histoire d'enchaîner quelques courses ... vite fait. Le mode de difficulté est à votre discretion ainsi que votre parcours d'initiation. Vous débloquerez ainsi des niveaux qui vous permettront de débloquer d'autres challenges, lesquels vous proposeront des défis un peu musclés avec de vrais pilotes tels que Ken Block, le grand gagnant de cette édition en terme de représentation. Puis viendront les X games, Europe et asie et un peu plus tard US ainsi que les tours du monde qui cumulent plusieurs épreuves pour votre plus grande joie.

La conduite possède son lot de surprises et l'option flashback vous permettra de revenir en arrière sur un écart de trajectoire. Cette option vous permet donc de réparer quelques erreurs ce qui devient vite necessaire lorsque vous pilotez dans L'Utah avec une voiture qui va à plus de 145 mph (230 km/h) et que la route étroite
est bordée de caillous ou de zones d'ombre des canyons. Une fois le jeu terminé vous pourez bien sûr y revenir pour vous perfectionner. Ce nouveau Colin McRae se termine d'ailleurs assez vite tant il est addictif. Pourtant il compte une centaine d'épreuves et propose un multijoueurs  assez complet qui comprend plusieurs modes de jeu dont des courses jusqu'à huit online. Les courses que vous parcourez sont tellement agréables à vivre qu'on en oublie le temps, ce qui n'est pas une mince affaire et devrait assurer un place de choix à Dirt 2 dans la plupart des étagères de joueurs invétérés. On lui reprochera tout de même un étalage un peu léger de voitures car 35 caisses au garage en fin de carrière pour un titre aussi chouette et qui propose quatre types d'épreuves différentes (donc quatre types d'armatures bien distinctes) rend un peu nostalgique des écuries de luxe d'un Gran Turismo 4 (700 voitures) ou des optionelles voitures à tout faire d'un Burnout Paradise (75 bolides en casse).

Un titre qui se donne donc la peine d'agrandir un peu sa famille, laissant l'expérience complète disponible pour chacun selon ses envies. Les courses sont phénoménales et laissent de petits graviers de Croatie ou du Sable Marocain entre vos dents. Un pur bonheur des sens pour un jeu pas trop demandant envers les joueurs.  Mais jouez-y en difficile et on en reparle car vos adversaires ne seront pas toujours très tendres.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    11/09/2009 à 13h52

    Répondre

    quelles 35 voitures ? il y en a moins que ca :/ qui plus est il n'y a pas de gros changements d'une a l'autre, les epreuves sont tres mais tres repetitive d'autant plus que elles sont tres courtes, passé la claque initiale on se demande ou ets le jeu parce que ca ressemble plus a une demo de dirt1 qu'autre chose question contenu 

  • knackimax

    11/09/2009 à 16h45

    Répondre

    Je te trouve un peu dur dirtfail (tout comme tu pense l'inverse de mon test d'ailleurs). Le jeu s'enchaine vite parce qu'on s'acharne dessus mais en terme de temps de jeu sa durée de vie/plaisir est assez longue ... à mon goût.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques