8/10

Conduit 2 - Test

Peaufiné et travaillé en détails sur tous les aspects (commandes fluides, variées et personnalisables, immense richesse des modes de jeu, cinq niveaux de difficulté, compatibilité Wi-Fi, univers graphique et sonore soigné, excellente durée de vie), Conduit 2 a tout pour plaire (sauf le scénario), surtout pour une console telle que la Wii où les FPS ne sont pas légion. Shootez comme si vous y étiez.

La Wii a ses limites et des défauts. Mais elle offre une telle révolution en matière de gameplay, qu'un titre comme The Conduit ne peut susciter que l'enthousiasme lorsqu'on apprend qu'il génère un nouvel épisode : Conduit 2. Certains préfèrent probablement un FPS sur leur bonne vieille manette à boutons ou leur PC, mais il en est, notamment chez Krinein, qui aiment aussi profiter de la wiimote et de sa gâchette pour tirer sur tout ce qui bouge comme si on y était.

Et c'est ainsi que Conduit 2, peaufiné et travaillé en détails sur tous les aspects (commandes fluides, variées et personnalisables, immense richesse des modes de jeu, cinq niveaux de difficulté, compatibilité wi-fi, Wii Motion Plus, oreillette, univers graphique et sonore soigné, excellente durée de vie) a tout pour plaire.

Ainsi, lorsqu'on s'y plonge, ça peut donner ça :

« Mmmh, sympa le menu. très futuriste avec un côté glauque. Bizarre, y a pas d'intro. Alors, qu'est-ce qu'il y a dans les options ? Oh, et ben je peux en régler des paramètres ! Sensibilité du curseur ou de la wiimote, personnaliser mes commandes, prendre ou non le Wii Motion Plus, mettre une oreillette. De toute façon, moi je ne prends pas la manette. On verra le reste après. Sinon, le son à fond, évidemment.

Et c'est quoi tout ça ? Ah ouais, le magasin, le journal de mission et le journal.

Bon allez, c'est parti. Ah ben la voilà l'intro. Classe, oh oh, on va bien s'amuser.


Des armes à gogo
(Quelques minutes plus tard) Ah tiens il pleut, j'avais oublié que ça existait la pluie [ndlr : à l'été 2011, eut lieu une des plus grandes sécheresses en France]. Ouh là, ah oui, c'est sensible, ça faisait longtemps que je n'avais pas eu un FPS en main sur Wii. Bon, je vais diminuer un peu la sensibilité. Oh, c'est bien je peux le faire directement depuis le jeu. Bien vu les gars, j'avais pas envie de retourner au menu principal.

(Quelques cadavres plus tard). Et ben, j'ai déjà 4 choix d'armes.  Rigolo l'ŒIL [ndlr : ŒIL = Orbe Endo-Intuitif Luminescent].Ca donne un vrai côté futuriste. Par contre, qu'est-ce qu'ils sont petits les sous-titres, je vois rien ! J'ai pas un écran géant moi. J'ai rien suivi au dialogue. Heureusement, je peux aller voir le journal.


Des boss
(D'autres cadavres et une mort plus tard). Aaah, ça fait vraiment du bien un FPS sur Wii, y a pas à dire. Et ces petits sons bien science-fiction tout le temps, ça rend bien. Très oppressant en plus ce premier niveau. Ha ha ha, on l'entend même s'essouffler quand il court Jon St. John [ndlr : Jon St. John est la célèbre voix qui double le personnage Michael Ford]. C'est bien aussi que ça sauvegarde assez souvent.

Wahou ! Ca c'est du boss ! Je sens que mon taux de mortalité va exploser, surtout avec ces sous-titres riquiquis, j'ai encore rien suivi à ce qu'il faut faire. Direction journal de mission. Ca commence sérieux à être lourd là.

(Bien de morts plus tard) Bon, je vais baisser un peu le niveau de difficulté, cool qu'on puisse le changer en court de route.

(Bien des gros mots plus tard, une fois le boss mort) YES ! Ah, je me suis bien lâché(e) ! Excellent ! Alors où je vais aller après ? J'ai pas envie de m'arrêter. (Après une vidéo) Eh, on se croirait dans Starship Troopers. Chouettes quand même ces univers. Ouh, c'est résistant ces bêtes-là, mazette, c'est comme dans le film…


Des univers très variés
(Un Washington, une Chine et une Sibérie plus tard) Je ne m'attendais pas à autant changer d'univers. C'était quand même très classe la Chine. Je crois que j'arrive à la fin. Je ressemble à un agent de Space Hulk maintenant, hé hé. Faut dire, c'était bien pratique de gagner des crédits en Wi-Fi. Vraiment pas mal la durée de vie du mode solo. Presque 10H. Mais bon, il y a des parties que je referai bien en mode difficile, je laisse tomber le très difficile en tout cas, j'ai pas envie de casser ma télé.

Vous avez dit quelque chose ? Ah l'histoire. Ben y en a pas, quelle question ! C'est pour ça que je n'ai rien dit. De toute façon, y en a pas souvent dans les FPS ou les jeux d'action. C'est pas vraiment indispensable. Ca ajoute juste un plus.


Mode multi local personnalisable à souhait
Je crois aussi que je vais encore passer du temps en Wi-Fi. Ca se bouscule moins "en surprise par équipe" (12 joueurs) ou "extrême par équipe" (8 joueurs) mais il y a toujours du monde en "chacun pour soi extrême" (6 joueurs) ou "chacun pour soi surprise" (8 joueurs). V'là les noms quand même, ha ha. J'ai pas essayé tous les paramètres ni tous les modes. Faut dire, il y en a tellement des modes… Le multi local, il est carrément bien aussi. Il y a un paquet d'aspects que l'on peut paramétrer.
Chapeau High Voltage. On n'a pas souvent droit à un tel degré de personnalisation et de choix. Ils ont vraiment amélioré les choses de ce côté-là par rapport au 1. »

Conclusion : SEGA et HIGH VOLTAGE : MISSION COMPLETE.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques