8/10

Dance Central 2 - Le retour du Roi - Test

Dance Central 2 reste la référence du genre, mais la bonne concurrence lui met un peu des bâtons dans les roues, pour son aspect moins accessible mais surtout une tracklist un peu décevante. Mais la reconnaissance de mouvements impressionne et mets ces concurrents en dehors de la piste.

Dance Central, sorti en novembre 2010, était directement devenu le jeu le plus réussi pour le nouvel accessoire hype qui utilisait la reconnaissance de mouvements, je viens bien entendu parler de Kinect. Du moins pour ceux qui aiment les jeux de rythme, sinon on se tournait sur Kinect Sports, plus facile d'accès pour le commun des mortels. Pile poil, ou presque, un an plus tard, sa suite est déjà de sortie, avec Dance Central 2. Mais cette fois, la concurrence est coriace, avec le très sympathique Just Dance 3. Le roi va-t-il garder sa couronne ?

Le gros point fort de Dance Central premier du nom était la reconnaissance de mouvements. Largement plus efficace que la plupart des titres sortis (à la va vite) l'année dernière, le titre de Harmonix était une véritable vitrine pour le Kinect. Dans cet épisode 2, les développeurs ont encore peaufinés tout cela, avec une
Une petite pièce s'il vous plait!
précision chirurgicale : si vous mettez le bras un peu trop haut, ou si vous faites un mouvement en rab, eh bien le jeu nous l'indique, avec du rouge sur les membres qui ne sont pas en phase avec le danseur qu'on voit à l'écran. C'est pire qu'à l'école. Si vous voulez jouer en difficile, vous avez intérêt à prendre des cours de danse le soir en rentrant du boulot si vous voulez cartonner le score. Au moins le challenge est présent, et réussir une danse parfaite, c'est parce qu'on le vaut bien, et pas grâce à la bonté du jeu : Just Dance 3 est accessible alors que Dance Central 2 est pointu. Mais rassurez-vous, en jouant en facile, le titre est amusant, et on peut faire des scores très sympas, et avancer dans le jeu sans finir à l'hôpital avec un lumbago.

Au niveau des améliorations par rapport au premier épisode, la principale est sans aucun doute de pouvoir enfin jouer à deux en même temps. En effet, un deuxième joueur peut à tout moment rejoindre la piste, ce qui ouvre un peu plus le jeu au soirée festive. Il est clair que cette possibilité manquait dans le premier
Ça va saigner... des ampoules aux pieds.
épisode, car Kinect est avant tout un accessoire multijoueurs, très sympathique lorsqu'on reçoit du monde à la maison. En plus, on peut se la péter dorénavant en parlant directement à la console pour lui demander de choisir le mode de jeu, la chanson que l'on désire, ou même la difficulté. Cette nouvelle fonctionnalité, amène un peu plus d'ergonomie au titre, même si les menus sont très soignés et accessibles en donnant des ordres avec ses bras comme dans l'ancien épisode. Enfin, notons qu'il est possible également de créer des playlists, un ajout indispensable quand on y réfléchit bien, afin d'éviter de devoir se balader tout le temps dans les menus pour danser sur les titres qui nous plaisent le plus.

A côté de la tracklist énorme de Just Dance 3, il est vrai que celle de Dance Central 2 est un peu plus faiblarde. Rien de catastrophique, mais le titre de Ubisoft ayant mis la barre tellement haut dans ce domaine, il est difficile de l'égaler. En effet, même si on retrouve des hits vraiment cools, où le corps se trémousse tout seul rien qu'avec le rythme de la chanson, il faut bien reconnaitre que cette tracklist n'est pas forcément adaptée aux joueurs français avec des titres et des artistes inconnus chez nous (du moins pour les non connaisseurs). Dance Central 2 est de toute façon un titre destiné aux DLC, alors il est clair que pour avoir des titres qui nous plaisent un max, il faudra passer par là. Saluons tout de même la présence d'une carte de 240 MS points dans la boite du jeu. C'est pas énorme mais bon, d'autres ne l'auraient pas fait.

Dance Central 2 est un titre beaucoup mieux fini que la concurrence, avec une réalisation aux petits oignions que ce soit graphiquement, ou au niveau de la reconnaissance des mouvements. Les modes de jeux sont nombreux, avec un mode Histoire prenant. Les entrainements sont complets et nous permettent de
Come on Baby!
vraiment peaufiner nos pas de danse, et apprendre les chorégraphies sans trop criser. Nous sommes face au meilleur titre de danse, toute plateformes confondues, c'est évident. Mais, le joueur devra tout de même se demander avant de choisir quel titre acheter, s'il préfère un jeu exigeant et une playlist de base anglo-saxonne pas toujours connue dans nos contrées qui va sans doute lui faire cracher la carte bleue sur le marketplace, ou alors un titre accessible de suite, avec des chansons qui font mouche mais sans réel challenge pour les mordus de jeux de rythmes compliqués. A vous de voir, mais Dance Central 2 mérite un beau 8 car c'est un très bon titre qui montre que le Kinect est un formidable accessoire lorsque l'on sait l'utiliser.

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques