6/10

Deadly Creatures - Test

Un beat'em all loin d'être anodin, affichant quelques bonnes idées mais manquant peut-être d'un peu d'ambition. Arachnophobes s'abstenir.

Il fut un temps envisagé que l'on puisse jouer un serpent, en ondulant la wiimotte avec la grâce perfide des reptiles. Il n'en fut rien, mais le bestiaire n'en est pas moins dégoûtant pour autant : que les phobiques passent leur chemin, Deadly Creatures est un jeu qui vous permet de prendre le contrôle d'une mygale ou d'un scorpion, toutes deux considérées comme « créatures mortelles » et qui ont le plaisir de se retrouver au casting des Fort Boyard.


L'idée, assez singulière, est donc de vous mettre dans la carapace d'un insecte extrêmement venimeux, au travers d'un beat'em all un peu scénarisé qui se clôturera (ou commencera, puisque cette information fait partie du générique de début) par l'explosion d'une station service. Entre temps, hé bien, vous voici à ras du sol, tentant de survivre à la grande loi du désert, distribuant les coups de pattes et de queue à toute créature qui se mettra sur votre chemin. Il est d'ailleurs étonnant de constater que, si certains font preuve d'un réalisme saisissant, d'autres font dans l'absurdité pure et dure. En remuant la wiimotte au bon moment, vous pourrez par exemple intimer à votre araignée de réaliser un coup circulaire que l'on imagine assez mal exister dans la réalité. Mais qui a dit que l'on voulait du réel ?

Pour les attaques, on est prêt à donner quelques bons points, mais pour le reste des déplacements, nous sommes tentés d'en retirer. Chaque niveau est balisé à mort, par des obstacles a priori invisibles ou bien par des ronces, et ceux qui pensaient pouvoir jouer les Spiderman iront voir ailleurs. Certains murs sont effectivement propices à l'escalade, et d'autres non, pour une raison indéfinissable. Pire, tout se ressemble et regorge de scripts bidons, par exemple ne libérant un passage que lorsque le dernier ennemi dans les environs rend son dernier souffle. Le décor fait vraiment austère, étriqué, et prend place dans un pauvre désert sans grande saveur. Il n'y a que les derniers niveaux pour proposer quelque chose de nouveau. Attribuons néanmoins nos relatifs éloges aux développeurs pour le scénario, pas très élaboré mais plutôt bien inséré au jeu.
Comme dans beaucoup de beat'em all, les niveaux s'achèvent par un boss, réclamant généralement un minimum de précision et de réflexe. Nous retrouvons à ces moments le procédé bien connu des Quick Time Event, qui permettront avec un peu de dextérité de passer outre la difficulté sans trop s'y reprendre. Une fois encore, on a du mal à imaginer dans la réalité une araignée sautant de droite à gauche en tournant sur elle-même pour éviter les assauts d'un serpent, mais la pensée fait sourire.

Dans le paysage des beat'em all, Deadly Creatures est effectivement un jeu bien à part, doté d'un contexte ludique assez original. Inexploité, le concept ne montre ses atouts que dans les derniers instants du jeu, après nous avoir baladé un certain temps dans le désert. Un désert pas très joli à regarder, assez étriqué, et ne laissant guère le champ libre pour les excentricités de gameplay, bizarrement.

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    12/04/2009 à 13h29

    Répondre

    je crois que se jeu doit etre vraiment cool mais il doit faire peur...


    mdr

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques