Le dernier Yu-Gi-Oh! DS et 5D's : une apothéose de fin d'ères ?

On ne peut que saluer les surprenants efforts fournis par Konami pour ce dernier opus, et que l’on voit un peu comme une apothéose pour cette fin de série et cette fin de console. Rendez-vous en mars pour la conclusion de l’histoire.

C'est en fanfare et sous le signe de la nouveauté que Yu-Gi-Oh! s'offre son dernier épisode sur DS et dans 5D's avec Over The Nexus, car l'année prochaine c'est en 3D et dans l'univers 3D Bonds Beyond Time que nous jouerons aux cartes.

Si les années passées, on pouvait noter quelques améliorations ponctuelles, une certaine linéarité se faisait sentir depuis l'opus 2008. Aujourd'hui, les choses changent et pour de bon.

 

Des évolutions profondes : de forme...


Un terrain qui s'approche
de celui de la PSP
Ce qui surprend immédiatement, c'est avant tout le très fin travail graphique effectué sur le menu qui se présente, pour cette apothéose, sous la couleur or, pas moins. Et cette fois, le menu est transformé, on ne retrouve pas du tout les mêmes options aux mêmes endroits comme sur les opus précédents. En bas à droite, c'est le pratique calculateur de duel. En haut à droite, c'est un menu spécial de réglage des paramètres notamment techniques (nous y reviendrons). En haut à gauche, c'est désormais l'accès au mode histoire, qui se fait directement et de manière bien plus fluide qu'auparavant. Toujours sur l'aspect graphique, la remarque vaut aussi pour le terrain de duel : si sa présentation se fait toujours et idéalement à plat avec vue de haut, on sent des modifications profondes résultant probablement d'une influence du graphisme PSP, notamment pour les animations de combat, de pioche ou de destruction de cartes. Konami a même caché, dans le menu des sauvegardes de recettes, une petite option permettant de mettre des protège-cartes sur son deck ! Quel sens du détail ! La DS se veut bel et bien être à la hauteur du jeu réel (même si elle l'est déjà à notre sens). Alors, oui, un premier bravo.

 

Ensuite, ce sont nos oreilles qui sont alertées : si quelques rares thèmes classiques sont repris, c'est en bien moins grande quantité que d'habitude et on a ainsi droit à un véritable panel de nouvelles mélodies, toujours sous le signe de l'électro-futuriste mais aussi du Far-West ! Les sonorités ne sont pas en reste non plus, elles sont revues et corrigées en grande majorité. Non que les anciennes étaient désagréables, mais au bout de 4 ans, la lassitude se faisait sentir. Point d'orgue, le jeu nous offre même la possibilité de choisir le thème musical de duel dans le mode duel libre. Du jamais-vu sur Yu-Gi-Oh!, même si c'est du classique dans beaucoup de jeux vidéo.

Toujours dans un aspect purement formel, dans le menu des paramètres (vous vous souvenez en haut à droite), il y a un véritable outil de gestions des données sauvegardées avec l'indication des blocs occupés et disponibles. N'oublions pas que la petite cartouche DS contient une place limitée (250 Mo) et que Yu-Gi-Oh! est un jeu qui occupe tout cet espace. Savoir ce qui nous gaspille le plus de place (fantômes, puzzles, replays, recettes, ban listes ou amis etc...) est donc très pratique. Il serait bien dommage de supprimer des données auxquelles on tient pour ne gagner au final que peu d'espace.

Enfin, si vous êtes lecteur attentif, oui, vous avez bien lu, il y a un nouveau système de replay pour enregistrer nos plus beaux duels et les revoir, soit pour les savourer, soit pour les étudier. A la fin de chaque duel, le jeu vous proposera d'enregistrer la partie. A n'en point douter, ce dernier opus devient véritablement professionnel pour notre plus grand plaisir (même si ce système de replay n'est pas une nouveauté non plus en matière vidéo-ludique).

Mais tout ceci est bien formel me direz-vous. Qu'à cela ne tienne, deux grandes nouveautés de fond s'ajoutent à ce très beau travail.

 

... et de fond

Primo, on ne s'y attendait pas mais c'était pourtant si évident, car là encore c'est classique, Konami nous offre pas moins qu'un éditeur de puzzle. Après TrackMania, Rooms, Lemmings, Mario vs Donkey Kong : Pagaille à Mini-Land, Heroes of Might & Magic, Yu-Gi-Oh! entre dans la grande cour des jeux où le joueur se voit devenir créateur et en découvre l'immense difficulté, mais aussi et surtout le savoureux plaisir. Et parce que ce n'est pas tout, ces puzzles, fruits de notre propre imagination, ou éventuellement de notre expérience de duel et ses situations rocambolesques, peuvent être partagées en ligne ! Le potentiel est extraordinaire. Et on peut même voter pour les puzzles proposés. Pour le moment, les créations ne se bousculent pas au portillon, mais n'oublions pas que le jeu vient tout juste de sortir au Japon et ne sortira aux Etats-Unis qu'après l'Europe. En tout cas, on ne peut que saluer cette géniale initiative et souhaiter qu'elle perdurera sur les opus suivants (et ce, même si tout le monde n'aime pas les puzzles).

Autre belle surprise côté puzzles, il y a en a déjà dix disponibles en téléchargement, et à 1000 DP le puzzle résolu, c'est plutôt bien payé. En revanche, les cinq premiers sont identiques à ceux proposés en début de mode histoire. Bug ou étourderie des créateurs ?


Un mode histoire toujours sous le
même modèle
Secundo, le wi-fi se voit notablement enrichi : outre le menu de partage des puzzles, une toute nouvelle section « tournoi de duels » voit le jour et permet enfin de faire des tournois en ligne sans passer par d'obscurs forums plus ou moins bien organisés. Restera à savoir si son fonctionnement sera bien pensé. Une autre nouvelle option du wi-fi nous illumine le cœur d'espoirs : il est apparemment possible de louer un deck, et donc de pouvoir immédiatement profiter du savoureux mode wi-fi avec un bon deck et non avec le deck chétif dont on dispose en début de jeu. Restera aussi à savoir ce que seront exactement ces decks loués, les joueurs ne se bousculent pas encore au portillon en wi-fi, toujours pour la même raison. Dernier ajout non négligeable, les turbos duels se voient eux aussi enfin offrir le wi-fi.

Evidemment, quelques constantes se maintiennent, et il semble que le mode histoire, qui sera le dernier de l'univers 5D's (puisque va arriver l'univers 3D Bonds Beyond Time où Yusei voyagera dans le temps pour s'allier à Jaden et Yugi), fonctionne toujours de la même façon. Il est également à craindre que le système de déblocage des cartes soit encore trop long et fastidieux. Seuls 8 boosters sont disponibles au départ... On ose encore espérer que moins de 50H suffiront, même si on n'y croit pas trop. Quoi qu'il en soit, ce temps nous paraît le maximum supportables en la matière.

Bref, vous l'aurez compris, il y aura encore bien des choses à discuter sur ce dernier opus Yu-Gi-Oh! DS et 5D's. Mais on ne peut qu'encore une fois saluer ces surprenants efforts fournis par Konami et que l'on voit un peu comme une apothéose pour cette fin de série et cette fin de console. Rendez-vous en mars pour la conclusion de l'histoire.

A propos de l'auteur

6 commentaires

  • Nicobalt

    02/12/2011 à 20h14

    Répondre

    Salut !

    Ca fait un moment que je n'ai plus touché à mes anciennes cartouches (spirit caller notamment). Et justement dans ce dernier, on mettait un temps fou à collecter des cartes intéressantes pour se constituer un deck correct.

    Ici apparemment, c'est plus rapide bien que je me souvienne de quelques méthodes détournées dans d'autres versions (où l'on gagnait un nombre faramineux d'xp en jouant contre des ghost surévalués mais construit pour vous laisser gagner).

    Du coup, 50h de jeu, je trouve ça 'achement plus lent quoi.
    Enfin j'imagine que ça doit être bien moins sur Spirit caller que j'ai lâché en une poignée de semaines, puisque ça n'avançait pas...

    Est-ce que ce jeu se situe bien - à ce sujet là - dans l'entre-deux ?http://jeux-video.krinein.com/yu-gi-oh- ... 15674.html

  • Islara

    02/12/2011 à 21h33

    Répondre

    Salut !

    Merci pour ton commentaire.
    J'ai fait une soluce qui donne qq astuces pour gagner plus de DP, mais il est vrai que gagner contre un fatôme pirate avec une évaluation de malade, ça ne marche plus... ^^'

    solution-complete-world-championship-2011-t17968.html?hilit=solution%20yu%20gi%20oh#p205786

    Sinon, le jeu se situe largement après Spirit Caller, dans l'univers 5D's qu'on avait vu sur le jeu 2009 et 2010.

  • cubik

    02/12/2011 à 23h44

    Répondre

    perso, j'ai pas du tout accroché à l'univers 5d, par rapport à l'époque yugioh ou gx
    là au moins, même si je ne connaissais pas les persos (dans gx notamment), ça restait un jeu de cartes
    avec 5d, j'ai cru comprendre qu'il y avait aussi une partie course à laquelle j'ai rien capté, alors j'ai vite laché l'affaire

  • Islara

    03/12/2011 à 10h55

    Répondre

    La partie course dans les 3 derniers Yu-Gi-Oh de l'univers 5D's est toujours restée secondaire. Elle n'a été incluse, je pense, que pour respecter l'univers et ajouter aussi un peu de variété. Cette partie est même encore plus secondaire dans Over The Nexus, ce qui a d'ailleurs déçu certains. ^^'

    Il n'y avait rien de spécial à comprendre, il y avait juste des course à moto de temps en temps, d'un niveau assez facile. Over The Nexus est un vrai jeu de cartes !

    Le seul jeu Yu-Gi-Oh qui fut de la course à 100 % ou presque, ça a été Wheelie Breakers et il était très réussi ! http://jeux-video.krinein.com/yu-gi-oh- ... -9211.html

  • cubik

    03/12/2011 à 14h29

    Répondre

    Perso, ça m'a completement saoulé
    En plus, je suis pas fan de la mode 3d dans les 5d
    j'aurai préféré retrouvé la série initiale

  • Nicobalt

    08/12/2011 à 12h34

    Répondre

    Est-ce qu'il est facile de collecter un bon nombre de cartes en une paire d'heures ?

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques