4/10

Diablo 2 : Lord of Destruction - Test

Vous avez tué le malveillant Diablo du jeu éponyme dans sa seconde version ? Alors Lord of Destruction vous tend les bras (si ce n'est pas le cas au bout d'une semaine de jeu intensif, je ne peux plus rien pour vous... vous êtes sûrement un débutant dans l'univers du jeu vidéo) !

Le programme des réjouissances est simple, et laisse sur sa faim... Un nouvel acte de six quêtes vous attend, avec, au final, le privilège de terrasser l'ignoble Baal. En plus de ces explorations, vous allez pouvoir allonger la durée de vie de Diablo II en recommençant le jeu avec les nouvelles classes de personnages : le druide, qui se transforme en bête sauvage, invoque des esprits de la nature... un mix entre le nécromancien et la sorcière en fait. Et l'assassin (féminin) qui contrairement à ce que son nom peut faire croire, ne fait pas dans la discrétion ni dans la dentelle, elle pose des pièges et surtout balance des attaques boostées (grâce à un système de charges).

Ensuite, de nouveaux objets magiques apparaissent, ce sont les charmes -qui donnent des bonus quand ils sont dans l'inventaire- et les joyaux -qui s'enchassent, tout comme de nouvelles capacités pour le objets. Voilà !

A priori tout cela à l'air bien, et j'avoue qu'on passe un moment plaisant à aller à la rencontre de Baal. Mais le moment passé est "vraiment" petit! Pour peu que vous ayez déjà fini le jeu dans tous ses modes normal - cauchemar - enfer (super balèze soit dit en passant à cause de ses monstres insensibles aux blessures non magiques) vous risquez de rigoler ! En effet, votre barbare, sorcière, paladin, nécromancien ou amazone niveau 50/80 risque de littéralement traverser le nouvel acte sans anicroche (une bonne résistance contre le feu et les éclairs ça aide) !

D'ailleurs, si vous souhaitez finir lord of destruction en moins d'une heure, rien de plus facile : il suffit d'explorer les cartes en courant, sans prendre la peine de tuer les méchants ennemis... il suffit de s'arrêter à Baal ! Donc niveau de vie, c'est zéro !

Il y quand même les quêtes qui peuvent être sympathiques : aller sauver 10 hommes emprisonnés, aller délivrer une femme prise dans la glace... captivant ! Et tout ça pour obtenir quelles récompenses ? La possibilité d'ajouter un emplacement pour sertir, et la possibilité de donner son nom à un objet ("l'épée du criquet migrateur sans pitié de... nalrem" - supra-top!). Mouais... on repassera.

Les autres innovations apportées par lord of destruction sont minimes. Les charmes et les joyaux sont jolis, mais vraiment trop peu puissants... Mais heureusement, il y a une idée grandiose... mais mal exploitée, celle de pouvoir enfin être accompagné d'un mercenaire de qualité ! On l'engage puis, par la suite, au fil des combats, il va augmenter de niveau (plus vite que le personnage principal). On peut, l'équiper : une épée ou un arc (selon sa classe), une armure, un heaume, et voilà ! Hé oui, c'est tout ! On ne peut pas lui donner d'amulettes, ni d'anneaux, ni de bottes, ni de ceintures. Il n'utilise pas de réelles capacités, il ne se soigne pas tout seul et il est vraiment super idiot ! Y a pas à dire, l'intelligence (artificielle) c'est pas son truc : au lieu de s'écarter du combat lorsqu'il se fait maîtriser, il préfère mourir ! Tant pis, dans ce cas on peut le ressusciter en ville. Donc concept intéressant mais si mal pensé que ça rend malade. Pourquoi un unique mercenaire, pourquoi ne peut-il pas s'équiper de pied en cape, pourquoi est-il si bête ? Autant de questions qui risquent de rester sans réponses (un petit patch serait le bienvenu. Je rêve de pouvoir me balader avec mon armée de mercenaires... Au moins là, ce serait fun).

Donc pour conclure, vous l'aurez compris, Lord of Destruction est loin d'être un add-on incontournable. Il n'apporte rien d'essentiel si ce n'est de nouvelles zones de jeu (à quand l'éditeur de cartes,de missions et de graphismes ?). Si vous le trouvez d'occasion, achetez-le, sinon, vous pouvez sans doute vous en passer (à moins d'être un gros fan de Diablo II), vous ne perdrez rien !

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

1 commentaires

  • Anonyme

    24/05/2003 à 00h00

    Répondre

    Ouais, C'est un peu court tout ça... En plus Bhaal il est pas très coriace... Heureusement que je ne l'ai pas acheté... C'est bien pour ceux qui cherchent une aventure en plus, quelques objets, les amis des ours du druide et des pièges de l'assassin...
    En tout cas, les gars de Blizzard ont l'air d'aimer la neige, et la montagne, superbe graphisme au sommet du mont arreat, si on se met au bord (sans tomber).

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques