A DECOUVRIR
8/10

Diablo III - Test PC

Comme beaucoup, vous avez anticipé les évènements et mis la main au portefeuille pour acquérir le titre plusieurs jours (semaines ? mois ?) avant sa sortie, espérant pouvoir tabasser du démon dès l'ouverture des serveurs le 15 mai à minuit. Douze ans que vous attendiez ça, à moins que vous ne soyez l'un des curieux happés par le mouvement, totalement profanes de la série mais convaincus avant l'heure par vos proches ou vos sources préférées. Diablo est en effet un phénomène, il est l'alpha et l'oméga du Hack'n Slash. En tant que tel, il peut se faire attendre plus d'une décennie et se faire pardonner les ratés techniques de son démarrage qui, on n'en doute point, seront complètement résolus à l'heure où j'écris ces lignes. Car quand des millions de joueurs appuient sur « jouer » en même temps, forcément, un câble pète quelque part.

La tâche qui m'incombe aujourd'hui est ardue, elle représente dans une infiniment plus petite mesure toute la difficulté à laquelle s'est confrontée les développeurs de Blizzard. Comment faire du neuf avec du vieux, comment fédérer une communauté avec des anciens aux attentes somme toute conservatrices et des nouveaux qui attendent quelque chose d'exceptionnel ? S'il n'y avait pas un prédécesseur, on jurerait que c'est impossible, mais pourtant Blizzard l'a fait en ressuscitant Starcraft. S'il n'a pas inventé le fil à couper le zombie, le studio a eu l'intelligence de livrer un produit réfléchi et bien fini, sans pour autant révolutionner le STR. Pas besoin. On oublie trop souvent qu'un excellent jeu n'est pas forcément original, il faut juste qu'il réponde aux attentes des joueurs. Et nous allons donc essayer, en extrapolant, de répondre à cette question : Diablo III répond-il aux attentes des joueurs ?



DR.
Comme de coutume, foutre un pied dans le monde de Diablo commencera par un choix, celui de l'archétype de héros que vous voudrez incarner. Barbare, sorcier, féticheur, chasseur de démons ou moine, il y en a pour tous les goûts et toutes les humeurs. Et si leur gameplay n'a au fond rien d'original pour un jeu du genre, chacun est suffisamment différent de l'autre pour avoir envie de créer plusieurs personnages et se retaper la quête principal avec le sourire. Outre les caractéristiques et le style de combat, c'est sur les compétences et la source d'énergie que la distinction se fait. Autant le barbare doit se jeter dans le tas en hurlant pour récolter sa précieuse fureur et continuer à se jeter dans le tas, autant le sorcier devra garder sa distance et attendre que sa puissance arcanique remonte toute seule – et elle est rapide, la bougresse. A vous donc de voir ce qui vous sied le mieux, en vous rappelant d'une chose : c'est qu'aucune classe n'est plus faible que l'autre, les gens de Blizzard ayant équilibré au mieux chaque archétype sans pour autant révolutionner le pool de ce type de jeu. Mieux, ils sont complémentaires, à la façon des MMORPG : chaque personnage a un rôle à jouer dans une équipe et lui apporte quelque chose, ce qui rend les parties multi diablement plus intéressantes. Pourtant, nous sommes encore loin du jeu de rôle de masse : si l'on peut enfin décliner chaque classe au féminin et au masculin, ce sera la seule personnalisation possible, et rien ne ressemblera plus à un moine qu'un autre moine.


DR.
Jusqu'ici, nous étions en terrain connu, et les premières minutes de jeu nous rappellent à notre bon souvenir le plaisir que l'on a pu avoir par le passé à détruire physiquement notre souris en cliquant frénétiquement sur la racaille démoniaque. Grâce à vos bientôt regrettés boutons, vous pourrez déplacer votre personnage et le faire attaquer. Limite, il est possible de jouer à une main ! Mais très vite, le jeu va en appeler à votre dextérité. A mesure de votre avancée, des slots se libèreront et vous permettront d'ajouter jusqu'à quatre compétences supplémentaires, respectivement affectées aux touches 1 à 4 du clavier. Blizzard nous fait même une petite blague : il n'est apparemment pas possible d'affecter une attaque primaire à une touche de clavier, chaque type de compétence étant restreinte à une touche bien précise. Ceci, jusqu'à ce que l'on débloque le mode personnalisable (dans les options) qui vous permettra enfin de faire n'importe quoi. Difficile d'expliquer cette restriction de base. Peut-être une manière d'éduquer la jeune génération sur les principes de base du hack'n slash ? Quoi qu'il en soit, si le système de « deck » n'est pas la plus grosse originalité du titre, il a le mérite de tirer le gameplay un cran vers le haut en permettant de créer un ensemble de compétences personnalisé à défaut d'une succession de caractéristiques. Ne froncez pas les sourcils, et ne me dites surtout pas que vous n'avez pas dépensé quasiment tous vos points de compétences de Diablo 2 dans une ou deux capacités en méprisant volontairement les autres.


DR.
Ce qui me permet de transiter vers le premier débat occasionné autour de ce Diablo : la personnalisation de son avatar. Dans l'opus précédent, chaque niveau vous octroyait des points de caractéristique (pour renforcer sa force, sa vitalité, etc.) et un point à dépenser sur l'arbre de compétence (pour acquérir un nouveau pouvoir, en renforcer un, ou débloquer une nouvelle partie de l'arbre). Dans Diablo III… peau de balle. Oh rassurez-vous, vous cumulez toujours de l'expérience en déchiquetant du monstre, et votre personnage gagne des niveaux à paliers réguliers. Mais désormais, vos caractéristiques sont augmentées automatiquement et vos compétences se débloquent à des niveaux prédéfinis. En d'autres termes, un barbare niveau 60 à poil, qu'il soit joué par un européen, un coréen ou un américain, sera strictement identique à un autre barbare niveau 60 à poil de l'autre bout du monde. Pour personnaliser votre personnage, il n'y aura donc que deux vecteurs :
- l'équipement, à récupérer sur les cadavres calcinés de vos ennemis ou à acheter auprès des revendeurs autorisés. Comme d'habitude, il existe quantité de pièces d'armures et d'armes de qualité et de rareté différente. On retrouve d'ailleurs la possibilité de sertir certaines armes avec des gemmes pour leur conférer des propriétés magiques supplémentaires, procédé totalement réversible ;
- et votre deck de compétences, qu'il est possible d‘influencer via des runes qui se débloquent exactement de la même façon que les compétences. Chacune de ces dernières dispose de cinq runes qui modifieront légèrement les effets de la compétence, si bien qu'il y a peu de chances de tomber sur un clone parfait – même si le paramétrage en devient extrêmement plus balisé qu'à l'accoutumée. De même la dynamique de choix est moins engageante pour le joueur : votre deck n'est jamais figé, vous pouvez à tout moment modifier les compétences et les runes choisies, en subissant néanmoins un léger cooldown.


DR.
Quel est l'intérêt d'avoir « simplifié » aussi durement un concept qui avait pourtant déjà fait ses preuves ? La réponse est pourtant simple : accessibilité. Bien sûr, les anciens de Diablo 2, plein de souvenirs dans les yeux et les oreilles, vont regarder (et regardent déjà) tout ça d'un œil très circonspect, car il est clairement établi que les changements de gameplay visent à attirer un public nouveau, moins hardcore. Pourtant, il est indéniable que le jeu est remis au centre des intentions, en limitant certes les excentricités (tout dans la force, tout dans une compétence) pour obliger le joueur à construire une variable plutôt qu'une valeur fixe. Dans une plus large mesure, les gros changements visent à également à rendre le concept moins lourds tout en limitant les abus. Il n'est ainsi plus possible d'avaler potions de vie sur potions de vie, puisque celles-ci sont désormais – à l'image d'une banale compétence – soumise à un cooldown assez contraignant. Elles deviennent donc l'ultime rempart contre la mort, le joueur devra avant tout user d'astuce et de dextérité pour se sortir d'un mauvais pas au lieu de massacrer sa touche de potions. De même, plus besoin de parchemin, le personnage peut revenir à la ville en incantant un Town Portal pendant quelques secondes, et identifier les objets rares selon le même procédé. C'est à la fois plus simple et plus délicat à gérer. Et peut-être un peu moins frustrant, il était toujours assez pénible d'avoir du mal à revenir au bercail à cause d'une pénurie de parchemins.


DR.
Tout comme Diablo 2, ce troisième volet se découpe en quatre actes plutôt bien remplis, au moins suffisamment pour vous occuper une dizaine d'heure (au moins) en mode normal. Ne faites pas attention à ces idiots (c'est le seul mot qui me vient à l'esprit) qui ont attendu douze ans pour se torcher le jeu en moins de cinq heures, un Diablo s'apprécie sur la durée. Alors certes, vous aurez parfois l'impression que le jeu n'est pas bien dur, que les boss sont moins redoutables qu'avant, bref de vous faire voler sur la durée de vie. Mais de la même façon qu'auparavant, l'appât du gain et du niveau à gogo vous poussera à enchaîner les modes supérieurs, qui se débloquent au fur et à mesure. Une fois fini le mode normal, vous passerez en cauchemar, puis en enfer, et si vous avez des baloches, ce sera le mode inferno. Ce n'est ni plus ni moins que le cheminent habituel, à ceci près que la topographie des lieux est générée aléatoirement à chaque partie. La mort est également gérée de manière moins abrupte que par le passé : votre personnage revient au dernier checkpoint passé (généralement pas trop loin de votre déroute) en possession de toute sa santé, son expérience, son argent. Il n'en a pas toujours été le cas, on se souvient avec effroi de la fameuse barre d'expérience diminuée à chaque trépas. Ici, on ne perd que de la durabilité d'équipement, si bien qu'un grand nombre de décès très rapproché risque d'invalider rapidement votre armure et vos armes. Mais sinon, vous pouvez directement et joyeusement vous jeter dans la mêlée après un passage chez les morts. Encore une fois, il s'agit d'une simplification visant à rendre le jeu moins frustrant.


DR.
Même s'il est désormais passé dans la moulinette 3D intégrale, Diablo ne va pas vous crever les yeux par sa beauté. Ne prenez pas ça de travers, le résultat graphique est tout à fait sérieux, bourrés de détails, et à des kilomètres de ce qu'était Diablo II. Comment peut-on pester contre le rendu graphique en mettant en avant la noirceur de ce précédent volet ? Certes, il y a peut-être désormais un peu plus de couloir et de lumière, mais il suffit de s'approcher d'un peu plus près pour voir que l'aspect macabre de la franchise est intact. Mieux encore, les niveaux sont remplis de piège et d'éléments du décor à détruire ou à utiliser contre ses adversaires. Il n'est pas rare d'ailleurs de provoquer des interactions involontaires avec l'environnement lors de joutes particulièrement massives et sanglantes, renforçant l'idée commune dé démolition primaire qui sied à la série Diablo. On retrouve avec bonheur le bruit si caractéristique du morceau d'équipement que l'on jette par terre au milieu des centaines de bruitages bizarres affectés aux monstres, du doublage français quasi-parfait. Peut-être est-là la plus belle façon de mettre en valeur le respect que Blizzard porte à ses fans tout en cherchant à renouveler l'expérience de jeu.


DR.
Diablo III intègre deux grosses nouveautés indissociables d'internet. Il est ainsi possible d'accéder à un hôtel des ventes où l'on pourra échanger ses objets contre des pièces d'or du jeu ou contre de l'argent réel. Blizzard y ponctionne une commission dans ce dernier cas, ce qui a suscité une vive réprobation de la part de la communauté, probablement à tort. D'abord parce que le concept existe depuis toujours de manière officieuse, et a entraîné de nombreuses dérivations. Et puis, cela n'affecte pas le jeu, pour le moment. Ramasser de l'item rare reste un plaisir, et si certains préfèrent se vider le portefeuille dans du contenu fictif, cela les regarde.
Et il y a Battle Net. Le nouveau système refondu par Blizzard fonctionne à merveille, permet de trouver une partie publique rapidement ou de rejoindre ses amis en un clic, et encourage l'aspect communautaire. J'y émets toutefois un bémol : pourquoi ne pas avoir mis en place une interface de discussion à l'image de celle de Starcraft II ? En sachant que votre liste d'amis enregistrés comportera aussi bien les copains de Starcraft, World of Warcraft et Diablo 3, et que l'intégralité des messages apparaitra dans le même petit encart au milieu des messages et des dialogues du jeu, il est facile de passer à côté d'un « salut ». Espérons qu'une prochaine mise à jour mettra cet aspect à niveau.

Dernier paragraphe, promis j'arrête après (éventuellement une petite conclusion...) : l'obligation d'être en ligne. Alors oui, je suis d'accord, un mode solo nécessitant une connexion internet permanente est une aberration, surtout lorsqu'il s'agit d'un jeu très attendu et que des milliers de joueurs vont vouloir tabasser du monstre en même temps. Du coup, même ceux qui voulaient se faire plaisir tout seul dans leur coin n'ont pas pu jouer le jour du lancement. C'est un raté, une manière de lutter contre le piratage au détriment du joueur honnête, oui, je suis d'accord, une nouvelle fois. Mais de là à arroser les forums et la page Metacritic de commentaires négatifs pour râler sur ce point (d'autant que tous ces commentaires ont été motivés par les problèmes de connexion du day one), franchement, j'ai du mal à en voir l'intérêt. Pourquoi ne pas remettre le jeu au centre de l'attention, attendre 24h et l'apprécier à sa juste valeur ?

Tout Diablo III tient en un mot : du fun. Malgré les simplifications plus ou moins justifiées, la connexion internet permanente, la personnalisation revue à la baisse, on s'amuse toujours autant à traverser les niveaux la souris au poing, à ramasser de l'or et de l'item laissés par de frêles chauve-souris, et à recommencer le jeu plusieurs fois pour gagner des niveaux supplémentaires ou choisir une nouvelle classe. Et pour tout ça, Diablo reste intact, même si vous ne retrouvez pas votre petit « plus » à côté de votre score de vitalité. Croyez-le ou non, il aura fallu douze ans de tâtonnement pour en arriver là. Mais la réussite est quasiment égale à celle de Starcraft II : pas de révolution, juste une mise au paroxysme de concepts déjà existant. Ça fonctionne.

Partager cet article

A propos de l'auteur

64 commentaires

  • EvilPNMI

    29/06/2008 à 03h17

    Répondre

    A signaler tout de même histoire de compléter, vidéo de gameplay disponible en HD sur le site officiel.


    http://eu.blizzard.com/diablo3/media/#movies



    569Mo, mais ça permet de se donner une idée. En attendant, je reste trop mitigé sur mon avis, donc comme on dit "live and let die".



    Heu nan. Wait and see.

  • Guillaume

    25/07/2011 à 08h21

    Répondre

    L'attente est forte !!http://jeux-video.krinein.com/diabl ... 16640.html

  • Plax

    25/07/2011 à 08h26

    Répondre

    C'est sur...c'est toujours ça quand ils laissent énormément de temps entre plusieurs épisodes d'une série à succès !

  • gyzmo

    01/08/2011 à 15h58

    Répondre

    Hé bé... Pas glop du tout comme initiative.http://jeux-video.krinein.com/diabl ... 16780.html

  • Plax

    01/08/2011 à 16h40

    Répondre

    Pas trop non...

  • OuRs256

    01/08/2011 à 16h45

    Répondre

    Snif Snif Pigeon ? Snif Snif Vache à lait ? Snif Snif Blizzard !

  • kanarticho

    01/08/2011 à 20h01

    Répondre

    Douteux... Diablo III n'étant pas un MMO, l'impact devrait être moindre que sur WoW mais j'imagine déjà les abus...

  • Plax

    22/09/2011 à 16h28

    Répondre

    J'en connais qui sont prêt à tout pour cette clé...http://jeux-video.krinein.com/diablo-ii ... 17202.html

  • Anonyme

    22/09/2011 à 16h37

    Répondre

    ba oué moi j'en voudrai bien une^^

  • Plax

    22/09/2011 à 17h57

    Répondre

    Moi aussi

  • Nicolas

    23/09/2011 à 14h50

    Répondre

    Une info vient de tomber : le jeu sortira début 2012, sans plus de précisions...

  • Canette Ultra

    23/09/2011 à 15h21

    Répondre

    Que dit le calendrier Maya sur le sujet ?

  • gyzmo

    23/09/2011 à 17h28

    Répondre

    Pour le calendrier Maya, c'est prévu pour Décembre 2012, normalement !


    Croisons les doigts !!!

    Autrement, en voyant tourner Diablo 3 sur PC, on se dit que c'est vachement jolie et l'ambiance a l'air d'être vraiment dans la lignée des précédents opus, bien dark et gothique comme il faut. Seul gros bémol : l'ingrédient JdR revu à la baisse. Si j'ai bien tout compris, on aura pas beaucoup de choix quant à la customization de ses persos. Ca fait un peu froid dans le dos... Espérons que ça ne soit que de l'intox^^

  • SuperGu

    26/09/2011 à 12h45

    Répondre

    Hate...

  • OuRs256

    10/10/2011 à 15h19

    Répondre

    C'est le genre de truc qui va encore tuer ma vie sociale ça... ^^'http://jeux-video.krinein.com/diablo-ii ... 17348.html

  • cubik

    24/11/2011 à 09h10

    Répondre

    J'ai vu passer l'info comme quoi Amazon aurait mis une date de sortie au 17 février.
    Bon, rien n'est sur tant que Blizzard n'a rien annoncé, mais ça donne un ordre d'idée je pense.

  • Plax

    26/01/2012 à 08h41

    Répondre

    Mouais...un peu facile comme excuse quand même, mais autant qu'ils pondent des jeux aboutis !http://jeux-video.krinein.com/blizzard- ... 18082.html

  • Choucroot

    26/01/2012 à 12h03

    Répondre

    la dernière blizzcon n'avait pas servi à grand chose... Ha si, Kung Fu Pandwow...

  • OuRs256

    26/01/2012 à 12h20

    Répondre

    Plax a dit :
    Mouais...un peu facile comme excuse quand même, mais autant qu'ils pondent des jeux aboutis !
    http://jeux-video.krinein.com/blizzard- ... 18082.html


    Bah Blizzard ne bâcle pas ses titres en général (amenez Diablo 3 allez )

  • kobra

    18/02/2012 à 20h49

    Répondre

    Je ne pense pas qu'il sortira avant juin, enfin j'ai pas de boule de cristal! ^^http://jeux-video.krinein.com/-10122/di ... 18190.html

  • Choucroot

    19/02/2012 à 02h19

    Répondre

    Mheu si ! Moi, suis comme Mulder...

  • Plax

    19/02/2012 à 13h39

    Répondre

    "I want to believe" LOL

  • Nicolas

    15/05/2012 à 10h49

    Répondre

    Des coréens auraient déjà fini le jeu, bouclant le mode normal en moins de cinq heures.
    Ils ont dû rusher comme des sangliers, je ne vois même pas l'intérêt...http://jeux-video.krinein.com/-10122/di ... 18929.html

  • Maverick

    15/05/2012 à 11h37

    Répondre

    Un classique^^

  • cubik

    15/05/2012 à 13h59

    Répondre

    acheté mais ne sera certainement défloré qu'en revenant de vacances, dans 2 semaines

  • Plax

    15/05/2012 à 14h02

    Répondre

    Trop de monde à la soirée de lancement hier !

  • Choucroot

    15/05/2012 à 14h48

    Répondre

    En meme temps, si le mode normal est aussi facile qu'on a pu le tester, et obligatoire (mais quelle connerie), je vais surement le rusher a mort aussi, qu'est ce que c'était chiant !

  • el viking

    15/05/2012 à 15h20

    Répondre

    Et voilà. Baal et Diablo vont encore se faire traquer comme des bêtes, à répétition sur plusieurs plans à la fois par des tarés d'aventuriers avides de richesse et d'Xp...

    Sans déconner, faudrait les laisser souffler trente secondes, on parle presque d'une extermination d'espèce, là!

  • Ryo

    15/05/2012 à 20h48

    Répondre

    Oui enfin "Diablo 3 est disponible" c'est un bien grand mot. Tous les serveurs sont tellement saturés que c'est impossible de se connecter et d'y jouer pour l'instant. Ah oui car au cas ou vous ne le sauriez pas, il faut forcément être connecté à Battlenet pour pouvoir jouer... même en solo... C'est vraiment du grand n'importe quoi...!!!

  • Choucroot

    15/05/2012 à 23h50

    Répondre

    "Battle.net est en cours de maintenance. Veuillez réessayez plus tard"

  • Nicolas

    16/05/2012 à 09h01

    Répondre

    J'avoue, c'était bien pénible hier, mais bon il s'agit juste d'être un peu patient.

    Je suis allé faire un tour sur Metacritic, il y a une masse énorme de joueurs qui ont collé des sales notes au jeu parce qu'il ne pouvait pas se connecter Pauvres petits joueurs lésés parce qu'ils n'ont pas pu y toucher à 1H du mat'

  • Maverick

    16/05/2012 à 09h32

    Répondre

    Ca me fait toujours marrer les joueurs frustrés.

    C'est comme ceux qui note un jeu juste sur des photos ou vidéos^^

  • Akashinai

    16/05/2012 à 09h46

    Répondre

    Nicolas a dit :

    Je suis allé faire un tour sur Metacritic, il y a une masse énorme de joueurs qui ont collé des sales notes au jeu parce qu'il ne pouvait pas se connecter Pauvres petits joueurs lésés parce qu'ils n'ont pas pu y toucher à 1H du mat'


    Ca contrebalance avec ceux qui mettent 10 juste parce que le jeu s'appelle Diablo 3

  • Nicolas

    16/05/2012 à 09h53

    Répondre

    Oui, aussi. Comme quoi, en fait, faut pratiquement jamais faire confiance aux commentaires

  • gyzmo

    16/05/2012 à 11h00

    Répondre

    Une question me turlupine : le niveau de difficulté est toujours fixé sur normal ? C'est possible de commencer une partie en plus hard ?

  • Nicolas

    16/05/2012 à 11h09

    Répondre

    Non, t'es obligé de te coltiner le mode normal, qui porte plutôt mal son nom...

  • Ryo

    16/05/2012 à 11h19

    Répondre

    C'est vrai que je viens de finir l'acte 1 et ça se fait finger in the nose... J'aurai presque pas besoin de regarder... enfin si quand même un peu parce que c'est super beau...;o)

  • Nicolas

    16/05/2012 à 11h39

    Répondre

    Après, je ne sais pas s'il est possible de commencer un personnage en mode hard si l'on a déjà fini au moins une fois le mode normal avec un autre perso...

  • Choucroot

    16/05/2012 à 13h42

    Répondre

    Alors en fait j'ai résolu le problème en un clic en modifiant la zone du serveur qui par défaut est "amérique". En mettant sur Europe me suis connecté direct, vers minuit.
    http://jeux-video.krinein.com/-10122/di ... 18939.html

  • Choucroot

    16/05/2012 à 13h45

    Répondre

    Nicolas a dit :
    Après, je ne sais pas s'il est possible de commencer un personnage en mode hard si l'on a déjà fini au moins une fois le mode normal avec un autre perso...

    L'horreur si faut se retaper le mode normal à chaque fois
    Par contre j'ai trouvé le mode normal un peu plus sérieux que sur la démo, avec certains random elite bien costauds. Bon ça reste facile, mais j'ai faillit y passer...une fois !

  • gyzmo

    16/05/2012 à 14h15

    Répondre

    Sur la bêta, la premier chapitre était vraiment trop facile. Mais je pense que sur les chapitres suivants, ça va aller crescendo et se corser. En espérant que les modes hardcore se débloquent pour tous les persos une fois le jeu un chouilla rushé.

  • gyzmo

    16/05/2012 à 19h34

    Répondre

    NOM D'UN DÉMON VELU (jusqu'à la taille) EN RUT !

    On vient de m'offrir le jeu pour mon naniversaire de dans quelques jours
    Finalement, moi aussi je vais pourvoir faire comme tout le monde ! Galérer pour me connecter au jeu !!!



    Merci à qui tu sais, toi lecteur averti !

  • hiddenplace

    16/05/2012 à 19h37

    Répondre

    Gyz demain devant son ordi


  • gyzmo

    16/05/2012 à 19h38

    Répondre



    T'ain, c'est exactement ça en plus !

  • Nicolas

    16/05/2012 à 20h34

    Répondre

    Je te rassure, ça marche bien désormais.

  • el viking

    18/05/2012 à 13h46

    Répondre

    Bah moi pour ne rien faire comme tout le monde, je vais continuer à jouer au II sur le net! (ça va être bien vide à mon avis...)

  • Guillaume

    19/05/2012 à 18h31

    Répondre

    Il s'agit du test pc, mais n'oublions pas que le jeu existe sur mac http://jeux-video.krinein.com/-10122/di ... 18940.html

  • Guillaume

    19/05/2012 à 18h33

    Répondre

    J'ai envie de replonger

  • Sylvain

    20/05/2012 à 00h44

    Répondre

    Ca y est, j'ai fini le jeu en mode trop facile, en moine avec uniquement du bourrinage et du lvl up sur tous les objets qui donnent de la vitalité. Les passages plus délicats sont (avec ce perso) plutôt dû à une grosse masse de monstres qu'à un boss...

  • barbamaman

    20/05/2012 à 08h47

    Répondre

    Pourquoi ne pas remettre le jeu au centre de l’attention, attendre 24h et l’apprécier à sa juste valeur


    Je dirais simplement que lorsque l'on achète un jeu, on entend pouvoir y jouer quand on le souhaite... Et ne pas oublier que tout le monde n'a pas le net, loin s'en faut, et encore moins avec des connexions permettant de jouer dans de bonnes conditions. C'est désolant d'en être à accepter servilement tous ces DRM et je remercie ceux qui s'en offusquent à juste titre.

    Pour D3, en l'occurrence, la connexion permanente n'a rien à voir avec le piratage (éternel bouc-émissaire alors même que c'est bien souvent le marché de l'occasion qui est visé) mais a été mis en place à cause de l'HDV en argent réel.

  • Nicolas

    20/05/2012 à 10h58

    Répondre

    Ce que je pointe du doigt dans mon article, ce sont tous ceux qui se sont offusqués de ne pas pouvoir jouer le premier et qui ont collé des sales notes un peu partout à cause de ça. Bien sûr, ça découle de la connexion permanente, mais à la base c'était surtout pour râler et faire entendre qu'ils avaient du attendre un jour de plus pour toucher le jeu.

    Sinon, je suis d'accord que la connexion permanente n'est pas des plus pratiques, mais va falloir s'y habituer. Ça devient petit à petit un standard, un habitué de la configuration minimum requise sur PC, au même titre qu'avoir de plus en plus de RAM ou de disque dur à allouer.

    Pour l'hôtel des ventes, je ne suis pas sûr, c'est davantage une fonctionnalité accessoire, je doute un peu qu'il ait un succès fracassant. Mais peut-être suis-je trop naïf ?

  • Sylvain

    20/05/2012 à 14h36

    Répondre

    Pour l'HDV, je l'utilise intensivement en play money, je craft, je vends, j'achète pour crafter, c'est marrant
    Sinon, si on parlait des différentes classes ? Le moine me plaisait au début, mais au final je l'utilise comme un barbare, je vais sans doute switcher vers ce dernier pour voir.

  • Nicolas

    20/05/2012 à 14h40

    Répondre

    Bon là, Battle net est en maintenance, donc bien sûr je râle un peu Mais avec le sourire ->

    Moi je suis fidèle à mes principes depuis le début : sorcier. Il se jette au milieu de la bataille, se fout des protections diverses, fait des dégâts de zone et tape à distance avec un rayon désintégrateur. J'aime

    Si je refais un perso, ce sera certainement un moine, j'aime bien la dynamique d'attaques façon assassin de Diablo II.

  • Ryo

    20/05/2012 à 17h11

    Répondre

    Perso j'ai essayé avec la chasseuse de démons : c'est une classe qui me correspond bien : attaque à distance avec une vitesse de frappe assez fulgurante : c'est l'équivalent de l'amazone du 1 mais en beaucoup plus punchy et avec un équipement un peu plus high-tech. Je l'ai couplé avec un perso non joueur templier : lui au corps à corps et me soigner en cas de galère et moi en attaque à distance à arroser : ça dépote ! Après le sorcier me tente bien...

  • Ryo

    20/05/2012 à 17h18

    Répondre

    Super : BattleNet en maintenance depuis le début de l'aprèm : c'est sur que si ils font leurs maintenance à chaque fois sur les weeks end ou les seuls moments ou les gens peuvent jouer, on va pas aller bien loin...

  • gyzmo

    20/05/2012 à 19h41

    Répondre

    Tout s'explique... Voilà pourquoi ce matin, en me connectant, j'ai eu la bonne surprise d'avoir ma Barbare et sa bannière qui avaient complètement disparu (et pourtant toujours présent dans l'écran de sélection de personnage). Diablo 3, la bonne blague...



  • Sylvain

    20/05/2012 à 20h15

    Répondre

    Je suis sur les serveurs US, la maintenance est indiqué, mais on peut se connecter quand même en insistant un peu.

  • Nicolas

    21/05/2012 à 11h06

    Répondre

    Hey, si vous trouvez des baguettes sympas pour sorcier (beaucoup d'intelligence et de vitalité en plus), pensez à moi

  • shushu

    21/05/2012 à 11h42

    Répondre

    Merci pour la critique.

    Quelques réflexions sur le jeu :

    1. le gameplay est simplifié vs les épisodes précédents et je pense qu'il s'agit surtout de rendre plus facile une adaptation console.
    2. j'ai pas vu le sujet abordé dans la critique, mais je trouve le scénar à chier. Alors certes ce n'est pas ce qu'on lui demande, certes je n'ai vu que les 2 premiers actes... mais... voilà, c'est super décevant !
    3. aucun mot sur les compagnons ? Ils apportent au moins quelques petits plus dans l'immersion. Autant le templier est insupportable autant le roublard est savoureux.
    4. sinon, je conchie l'idée de la connexion permanente

    Ce soir, j'y retourne.

  • Nicolas

    21/05/2012 à 12h08

    Répondre

    Pour ma part, je trouvais déjà les scénarios du 1 et du 2 pas terrible, mais c'est pas ce que je demande à ce genre de jeux Je n'ai pas voulu parler des compagnons parce que j'ai trouvé ça très accessoire, mon templier ne sert qu'à tanker un peu et à me taper la discussion de temps en temps. Par contre, j'aurais du parler un peu plus de la "caravane", c'est vachement utile.

    La simplification, je vois ça surtout comme une évolution logique. On ne peut plus faire des jeux comme il y a dix - quinze ans, il faut que la prise en main soit plus rapide et convienne à différents styles de jeu. Le fait de passer trente heures sur un personnage pour s'apercevoir que l'on a fait n'importe quoi avec les caractéristiques et le choix des compétences est beaucoup plus frustrant aujourd'hui pour la "jeune" génération et les "vieux" qui ont moins de temps pour jouer.

    En fin de compte, on s'aperçoit que les bases du succès de Diablo c'est la course à l'armement : on veut looter

  • Canette Ultra

    21/05/2012 à 13h35

    Répondre

    Le loot, c'est le nerf de Diablo ^^

    Pour le scénar', bien d'accord, on s'en foutait et c'était nawak

  • Maverick

    21/05/2012 à 13h45

    Répondre

    autant jouer à un jeu de foot ou un jeu de bagnoles alors!

  • Lanfeust_deTroy1

    22/05/2012 à 17h15

    Répondre

    Mais quand même, connexion obligatoire pour un solo ...

  • Daenaerys

    24/05/2012 à 22h12

    Répondre

    Bonjour à tous !

    Une petite info pour les fans de Diablo : Orange jeux organise deux concours sur sa page Facebook : www.facebook.com/OrangeJeux/app_288039794617740

    Le premier à commencé lundi et se termine le 29 mai. Pour participer, rien de plus simple ! Il suffit de trouver les différences entre les deux visuels du jeu pour tenter de gagner des Tshirts Diablo 3 en série limitée, des packs de livres Diablo 3, des cartes graphiques NVIDIA® GEFORCE® GTX série 600 (dont les nouvelles GEFORCE® GTX 680 et GEFORCE® GTX 670 !) ou encore un kit Steelseries Diablo 3! (casque, souris et tapis)

    A partir du 30 mai jusqu'au 11 juin, un second concours est lancé pour tenter de gagner d'autres Tshirts collectors ou packs de livres, ainsi qu'un second kit Steelseries Diablo 3! Pas de difficulté, il suffit simplement de jouer en répondant à un testpour découvrir quel personnage de Diablo 3 vous correspond le plus, et à remplir le formulaire d'inscription. Vous êtes fans de Diablo ? Vous avez attendu Diablo 3 pendant des années, et vous rêvez de remporter ces goodies et accessoires exclusifs ?

    Rendez-vous sur http://www.facebook.com/OrangeJeux/app_288039794617740

    Bonne chance à tous !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques