7/10

Diabolical Pitch - Test

Diabolic Pitch est arrivé dans ma console avec une idée, une seule : finir de démolir mon épaule droite qui souffre depuis quelques temps. L'âge sans doute, les tests de jeux Kinect encore plus, alors que dire lorsque je dois tester un jeu de taré, qui a été développé par des mecs qui planent au dessus de notre galaxie, dont le but est de dégommer des ennemis avec des lancers de balles de baseball. C'est ma kiné qui va se frotter les mains, je vous le dis.

Le titre de Grasshoper, les géniteurs de No More Heroes entre autres, est un petit jeu Xbox Live Arcade qui utilise donc Kinect à merveille, car il est vrai que mimer un lancer de balle au bras est instinctif. L'histoire narre la vie de McAllister, une star du baseball, le champion de la “muerte”. Le genre de type
Un bras made in Crash Test Dummies
qui rendra fou n'importe quel ricain amateur de troisième base, de batte et de homerun. Mais, grand malheur, notre champion, suite à un lancer de malade, finit par détruire son épaule. Son bras n'a plus rien dans la chaussette, la blessure est trop grave, sa carrière est finie. On aurait eu envie de ne pas le plaindre, mais voilà que notre poissard se coltine un grave accident de la route qui va le finir à bon coup de “c'était pas ton jour mon pote”. Et c'est là, que le terme “un jeu de taré, qui a été développé par des mecs qui planent au dessus de notre galaxie” que j'ai employé plus haut prend tout son sens : McAllister réussit le pari d'atterrir, suite à ce drame, dans un monde encore plus torché que la ville de Silent Hill. Point de paradis pour notre star de baseball, non ! Pour la peine, il se retrouve dans un parc d'attractions complètement stone, où une tête de vache (oui de vache) sur un corps humain lui raconte qu'il va devoir se battre contre des monstres à têtes d'éléphants, d'oiseaux géants, de lapins, enfin bref, de N'IMPORTE QUOI avec comme seule arme, un nouveau bras bionique pour remplacer celui qui est meurtri.

Pourquoi dégommer des lapins-hommes, des avatars d'éléphants disjonctés ou autres espèces chelous ? On s'en fiche, on utilise son épaule et son bras pour faire comme McAllister dans notre TV, pour ne pas que notre bonhomme ne se fasse re-tuer. C'est en gros un purgatoire de joueur de baseball déchu qui a
Tu vas prendre un bon coup de... balle.
trop sniffé de la coke. Original non ? Vous l'aurez compris, l'histoire n'est qu'un prétexte pour le grand n'importe quoi, et mine de rien on rentre dans le trip. Il est très simple de prendre en main Diabolical Pitch et Kinect répond plutôt bien. Plus on mime fort son geste de lancer, plus la balle part fort pour toucher et tuer ces ennemis. Lorsqu'un monstre vous envoie un coup spécial on peut le bloquer avec un gant (de baseball bien sûr) en mettant ses bras en avant. Si un lapin à deux pattes vous colle trop les miches, vous pouvez lui foutre un bon coup de crampons dans la tronche en levant le pied. Et enfin, un coup spécial, une sorte de furie qui se charge à force de dégommer ces monstres s'exécute en levant les bras puis en faisant un mouvement sec vers le bas. Voilà c'est tout. Ah si, avec son autre main on peut viser, mais ce n'est pas très utile.

Avec ses graphismes plutôt basiques et bien crades, Diabolical Pitch réussit malgré tout à avoir un certain charme. C'est pas beau, mais cela colle bien au voyage qu'on nous propose. Les cinématiques en images fixes, au grain très
The Walking Dead Circus est en ville
présent, et au gris abondant nous ramènent des années en arrière, mais bordel, étonnamment, cela claque bien du slip. En plus, le truc ultime, c'est qu'on peut jouer à deux, bon il faut faire attention de pas se foutre des baffes en voulant lancer la balle, mais cela reste amusant. Diabolical Pitch réussit à proposer aux joueurs Kinect adultes un titre simple d'accès, mais bien fun, qui ne prend pas la tête. Pour les fanas de scoring il y a de quoi faire, si on essaye de choper tous les items de type casino (pièces, cerises, bars, 7) qui apparaissent à l'écran pendant que les ennemis arrivent vers vous tels des zombies déguisés pour Halloween. Heureusement d'un côté, car le titre se torche sinon en deux petites heures, ce qui sera bien suffisant pour finir en rééducation pour une épaule déboitée, ou un ligament qui lâche. Diabolical Pitch aurait été plus long, il aurait été interdit par la Sécu.

Une vraie bouffée d'air frais pour les possesseurs de Kinect qui désespéraient devant des jeux de gamins, ou des titres prétentieux mais injouables. Là, c'est pour les grands, cela ne coûte pas cher, cela ne mange pas de pain, mais ça remplit bien son contrat de petit jeu Xbox Live Arcade à posséder sur son disque dur. J'y retourne... dès que j'ai un bras bionique !


Que dire à part : WTF !!!!

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques