6.5/10

Docteur Lautrec et les Chevaliers Oubliés - Test

Un mélange étrange dont le résultat pourra séduire certains, car sortir des sentiers battus est toujours une bonne chose. Mais à réserver en priorité aux amateurs de nouveaux genres, de réflexion, non allergiques à l'Histoire de France et à une dose de RPG. Fans d'énigmes pures s'abstenir ? Peut-être... ou pas. Aspect ludo-éducatif non négligeable, donc excellent pour les plus jeunes.

Docteur Lautrec, bien qu'il arrive en même temps que Pr Layton sur DS et James Noir sur 3DS, est finalement bien différent et d'une toute autre nature. Sa genèse en est d'ailleurs complètement indépendante. Noriaki Okamura rêve depuis son enfance de se « promener avec une carte à la main à la recherche d'un trésor ». Aujourd'hui , après deux ans et demi de travail, il donne vie à ce rêve au travers de ce qu'il fait le mieux : les jeux vidéo.


Je suis misanthrope et j'assume !
Ainsi, il nous offre avec Konami ni un jeu de point & click, ni in jeu d'énigmes, ni un jeu d'enquête, ni un jeu d'aventure, mais un mélange d'un peu tout cela qui donne un résultat à peu près inclassable, innovant, loin d'être la somme d'une bête juxtaposition, mais au contraire une matière propre, à part entière, comme un alliage. Pour les uns, ce drôle d'éclectisme sera séducteur, pour les autres, amateurs de vrais jeux d'énigmes ou d'aventure, il pourra être décevant à chaque pas.

Navigation dans le Paris du XIXème, via un scénario solide sur un trésor secret de Louis XIV ; divers personnages bien trouvés, une bonne dose d'humour typiquement japonais (dialogues parfois saugrenus, propos décalés, expressions de visages caricaturales etc…). ; images animées dans le pur style manga ; une cinquantaine de quêtes, 150 trésors habités par des esprits surnaturels à maîtriser ; gestion de la montée de niveau de ces êtres ; exploration de labyrinthes pour les trouver avec infiltration et résolution d'énigmes au passage ; achat d'objets magiques au cœur d'un repaire...

Et tout cela donne :

Docteur Lautrec : Journal d'un érudit-aventurier


On peut courir même si on est vu !
"Aventurier ? Peuh ! Je n'ai rien à voir avec cette engeance d'ignorants cupides ! Ni richesses, ni pillage... seule la vérité m'intéresse et elle éclate nécessairement sous le jour de la logique. Je découvrirai le mystère de ces trésors habités, avec l'aide de cette petite écervelée de Sophie. Mmmh, certes, elle a du potentiel, sinon je ne la laisserai pas me suivre, car il n'y a point de mystère que je ne puisse percer, avec ou sans aide.

Et vous petits joueurs de jeux vidéo paresseux ? Êtes-vous capables de déchiffrer les mystères ? Serez-vous capables de me guider au sein de Paris grâce aux indices des cartes de cette intriguante Milady ? Serez-vous apte à utiliser mon petit dictionnaire pour trouver les lieux adéquats à explorer (et au passage vous cultiver un peu bande d'ignares qui ne savez même pas que Napoléon est enterré aux Invalides) ? Saurez-vous me faire échapper à ces imbéciles de gendarmes dans tous ces labyrinthes, et à pousser les bonnes caisses ? Ils seront loin d'être aisés ces petits labyrinthes et ils énerveront les moins patients. Vous n'êtes pas là pour flâner, qu'est-ce que vous croyez ? Tsss. Votre intelligence d'escargot sera-t-elle assez vive pour résoudre les cinq type d'énigmes bloquant les portes (jeu des différence, mots croisés, suites logiques, puzzles à chiffre et à blocs) ?


Explo dans Paris un peu trop passive
Pourquoi se donner tant de mal ? Mais pour l'excitation intellectuelle petit malheureux ! C'est là la véritable aventure ! Je te propose une somme de démarches aussi différentes que sympathiquement imbriquées et tu fais le difficile ! Arrrh, si jeunesse savait ! Et bien, si tu n'aimes pas réfléchir, si tu n'aimes pas les labyrinthes, un peu d'actions et t'infiltrer, passe ton chemin et tourne la page vers autre chose. Krinein regorge de suggestions pour d'autres loisirs.

Et toi, si tu apprécies tout cela, viens avec moi et fais fi de mon sale caractère, de mes monologues interminables, car nous passerons de très nombreuses heures ensemble dans la capitale de ton pays en plus, tu as de la chance. Alors ne te plains pas. Je te ferai écouter des musiques agréables également. Je vais aussi beaucoup te parler mais tu auras le droit de faire passer mes paroles, surtout qu'elles seront en anglais, ce que je ne m'explique pas d'ailleurs. Mais où avais-tu la tête Noriaki-san ? Toi aussi tu as fait ton paresseux, je parle la langue de Molière et non celle de Shakespeare ! Tu as un peu tout gâché !

Tu ne regretteras pas de venir avec moi jeune joueur de console impudent. Je t'attends. A bientôt."

 

Ce qui signifie en résumé

- Un mode scénario, long mais ralenti par un peu trop de dialogues inutiles ;

- Des quêtes indépendantes subdivisées en étapes toujours identiques :


3 objets max à bien choisir et
à faire attaquer au bon moment.
1) exploration de Paris ou du château de Versailles à l'aide d'une carte et d'indices, mais où le joueur a trop peu de part ;

2) infiltration de base manière Yu-Gi-Oh et non pas manière Splinter Cell et autres jeux du même genre ; phase de jeu pas toujours simple car si on se fait voir, on revient au début de la salle ; on peut néanmoins courir vers la sortie et s'échapper si le gendarme était suffisamment loin ; des petits pièges s'ajoutent au fur et à mesure, pimentant ainsi un peu l'action ;

3) résolutions d'énigmes, rapidement ardues mais jamais trop  ; cinq genres seulement cependant : jeu des différences, mots croisés, suites logiques, puzzles à chiffres et à blocs ; très dommage pour le manque de variété même si la difficulté augmente au fur et à mesure ; les mots croisés n'ont en tout cas aucun intérêt ;

4) maîtrise d'esprits via un petit combat de magie assez subtil, car on est limité en objets, on doit les sélectionner à l'avance, puis choisir les bons emplacements et les bonnes attaques, et créer aussi des synergies ; cela se corse au fur et à mesure. Deux esprits par labyrinthe au minimum. On peut revenir à tout moment au labyrinthe si on a oublié d'en explorer une partie ;


Toujours les 5 mêmes types d'énigme
- Système d'indices + explications sur les solutions (ce qui est très bien) ;

- Des commandes alternant entre stylet et boutons, très pratiques et fluides ;

- 20H environ pour finir l'histoire ;

- 40 à 50H pour achever toutes les quêtes ; donc une excellente durée de vie (trop rares sont les jeux qui atteignent ces sommets de nos jours) mais qui sera peut-être rognée par une certaine lassitude vu le manque de variété et un peu trop de dialogues par rapport aux phases de jeu ;

- Aspect ludo-éducatif non négligeable, donc excellent pour les plus jeunes ;

- Langue anglaise qui gâche complètement les cinématiques ; sous-titre français pas toujours bien visibles sur les vidéos ; vu le public plus jeune visé, choix encore plus incompréhensible ;

- aucune utilisation des fonctions de la 3DS ; le jeu aurait pu être édité sur DS ou presque ; vision en 3D néanmoins agréable mais sans grand éclat ;

- deux unités de sauvegarde (un peu juste mais c'est toujours mieux qu'une).

En bref, un mélange étrange dont le résultat pourra séduire certains car sortir des sentiers battus est toujours une bonne chose. Mais à réserver en priorité aux amateurs de nouveaux genres, de réflexion, non allergiques à l'Histoire de France et à une dose de RPG. Fans d'énigmes pures s'abstenir ? Peut-être... ou pas.

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • jaiina

    17/04/2011 à 19h05

    Répondre

    La bande annonce a l'air sympa mais j'attends tout de même de voir ce que donnera concrètement le jeuhttp://jeux-video.krinein.com/nouve ... 15770.html

  • jaiina

    07/06/2011 à 15h13

    Répondre

    Prometteur, une date de sortie prévue ?
    http://jeux-video.krinein.com/noria ... 16192.html

  • Guillaume

    07/06/2011 à 15h21

    Répondre

    Je ne crois pas qu'une date officielle soit sortie. Au dernières nouvelles c'était troisième trimestre de cette année.

  • Islara

    07/06/2011 à 21h16

    Répondre

    En effet, pas de date sûre. ^^' Au mieux septembre, sinon novembre.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques