Dona Morano contre les moulins à vent

Nadine Morano, décidément jamais la dernière pour partir en croisade au nom de « la cause juste », a profité d'un récent passage au micro de RMC, le 26 novembre dernier dans l'émission de Jean-Jacques Bourdin, pour réitérer sa volonté de faire haro sur le jeu vidéo. Si l'on en croit ses propos, les jeux vidéos « violents » seraient « trop accessibles aux jeunes », les jeux vidéo en général favoriseraient chez eux « la violence et l'addiction » et la signalétique du SELL (Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs) serait « mal connue et peu visible », aussi a-t-elle créé une commission d'experts (psychologues et journalistes, mais personne de la profession) pour étudier la question et revoir cette signalétique, quitte à inscrire en gros sur les jaquettes « attention, jeu violent ! » car beaucoup de parents seraient « en pleine détresse » (sic !). Haaaaa, qu'il a bon dos « le jeune ».

On se demande quand même ce qui trotte dans la tête de la secrétaire d'état chargée de la famille et de la solidarité quand on sait que, non seulement la signalétique en question est difficile à ignorer, mais qu'en plus cette réglementation, la norme PEGI (Pan European Game Information) a été adoptée par 16 états membres de l'union européenne et est considérée par la commission européenne comme « un modèle d'harmonisation européenne en matière de protection des mineurs ». Du coup le SELL « s'étonne des prises de position de la ministre qui vont à l'encontre de la tendance européenne, de l'absence totale de concertation avec les professionnels du secteur, et surtout de la stigmatisation excessive de toute une industrie », et s'inquiète de « l'élaboration d'une nouvelle signalétique (qui) risquerait de bouleverser les consommateurs qui sont habitués aux normes PEGI et surtout de heurter l'harmonisation du système de classification européen ».  

Force est quand même de constater qu'à chacune des sorties de Nadine Morano, de certains membres d'âge canonique du sénat ou de l'association « familles de France » sur la question des jeux il apparait que, premièrement ces gens là ne savent visiblement pas de quoi ils parlent et n'ont vraisemblablement jamais pris la peine de prendre trente secondes une manette en main (que l'on se souvienne par exemple de la « polémique » concernant le jeu Rule of Rose, où on pouvait, toujours d'après ces esprits « éclairés » (illuminés ?), « violer et tuer des petites filles », ce qui n'était bien évidemment pas le cas mais en disait long sur le temps qu'ils avaient passé à s'essayer au titre, avant bien sûr de réclamer une interdiction pure et simple des jeux dits « adultes » sur notre beau territoire, interdiction de nouveau souhaitée aujourd'hui par madame Morano), et que deuxièmement ils fassent systématiquement semblant de ne pas entendre quand on leur dit que les consoles et PC d'aujourd'hui sont tous équipés d'un système de contrôle parental restreignant l'accès aux titres adultes, et oublient dans la foulée que pour se procurer les titres en questions ce sont généralement les parents qui passent à la caisse pour leurs minots, et sont donc à même de savoir ce pour quoi ils dépensent 70€. Parce que des gamins de 6 à 11 ans qui se pointent seuls en magasin avec la somme pour acheter le dernier GTA, y'en a pas des masses (sans oublier que même quand ça arrive, les vendeurs refusent de leur vendre le titre sous peine d'avoir de vrais problèmes avec les parents et la justice). Ou alors ça veut dire qu'on ne leur fait pas confiance (aux parents), et que là aussi il faut agir et décider à leur place pour « le bien de l'équilibre des générations futures » (re-sic !). Par contre regarder en boucle de la télé réalité sur les chaînes câblées en se gavant de pubs racoleuses et débilitantes, ça, ça doit être bon pour les neurones…

Alors s'agit-il de stigmatiser une industrie qui fait peur à certains parce qu'ils n'y comprennent rien ou de se trouver des boucs émissaires pour rassurer (électoralement ou par souci d'ordre moral) les esprits bien pensants ? Ce qui en tout cas en dit long  sur la question ce sont les refus répétés de Nadine Morano de rencontrer les dirigeants du SELL malgré leurs demandes répétées. C'est bien pratique après tout, car comme on le sait, les absents ont toujours tort…

A propos de l'auteur

11 commentaires

  • pastis-mirabelle

    07/12/2009 à 20h38

    Répondre

    Mais elle s'en fout du SELL, et des jeux vidéo en général d'ailleurs ! Son discours est purement électoraliste à l'approche des régionales (je m'arrête ici, la politique n'ayant pour moi pas vraiment sa place sur Krinein). Pas de quoi s'énerver à mon avis.


     Quant au fait de parler d'un sujet sans savoir de quoi il s'agit, on a déjà pu le constater pendant les débats sur Hadopi...

  • nazonfly

    07/12/2009 à 21h03

    Répondre

    Les politiques sont quand même vachement forts pour s'offusquer de choses qu'ils ne connaissent pas.

  • Anonyme

    07/12/2009 à 22h20

    Répondre

    La politique n'a pas sa place sur krinein : aucun sage du Sénat ne perdra son temps à lire un Mandark qui les traite d'esprits "illuminés" . 

  • Mandark

    08/12/2009 à 00h23

    Répondre

    Et qui es tu pour décréter que la politique n'a pas sa place ici? Le terme vient du grec (eh oui petit, j'ai fait du grec!), et signifie "ce qui concerne le citoyen", et en l'occurrence en tant que "citoyen joueur", je me sens un minimum inquiet quand j'entends ce genre de propos plutôt "réacs" dans la bouche d'une ministre d'état qui est censé faire autorité en la matière. C'est en gardant perpétuellement la tête dans le sable quand ça commence à sentir mauvais que les idées les plus nauséabondes ont toutes les chances de se répandre tranquillement dans l'atmosphère. Et si un jour, en imaginant le pire des scénars, on nous supprime par une loi gravée dans le marbre la liberté de jouer à ce qu'on veut sous prétexte que "c'est pour notre bien", tu diras quoi? (non laisses, j'ai déjà ma petite idée là dessus en fait). Quoi qu'il en soit je ne cherchait qu'à souligner le fait que le jeu vidéo se retrouve toujours et encore pointé du doigt quand ça en arrange certains, nonobstant le fait que la richesse de ce média ne se limite pas, très loin de là, à (l'excellent!) GTA IV. Quand au fait qu'aucun "sage du sénat" ne lise Mandark, je n'avais aucun doute sur la question dés le départ (et en plus ça se saurait).

  • Anonyme

    08/12/2009 à 09h46

    Répondre

    krinein est un verbe grec tu as raison. Mais il veut seulement dire trier, classer (domaine concret) ou crtiiquer, juger  (domaine abstrait). Ici il me sembalit que les jugements de valeurs se limitaient aux domaines  artistiques, et j'appréciais les critiques du 7° art (précieuses pour mes choix de films).


    Si je dois y lire des injures sur des gens que je respecte, je m'étonne. Et si tu refuses le droit d'expression aux gens qui ne pensent pas comme toi, c'est antidémocratique. Ton vocabulaire( "idées auséabondes" etc ) est celui de la gauche dite bien-pensante : je respecte tes choix mais  au Sénat il y a des gens de droite et des gens de gauche,  tu peux les laisser réfléchir ensemble sans les injurier, non ?

  • pastis-mirabelle

    08/12/2009 à 10h23

    Répondre

    Mandark, si tu relis bien mon post, tu verras que je ne décrète rien du tout (cf. « pour moi » ).


    Par ailleurs, sur le fond je suis tout à fait d'accord avec toi mais je trouve qu'il y a suffisamment de sites dédiés à la politique pour ne pas en parler ici. C'est pourquoi je n'ai pas développé mon analyse.


    Enfin, je joue les blasés parce que je suis à peu près certain que les arguments plus que discutables de Mme. Morano ne valent pas grand chose face à une industrie aussi puissante que celle du jeu vidéo. Sans parler du fait qu'en tant que Secrétaire d'État chargée de la Famille, j'ai quelques doutes sur son "autorité"...


    Bref, elle ne fait que brasser de l'air et le jeu vidéo a encore de beaux jours devant lui.

  • Mandark

    08/12/2009 à 12h34

    Répondre

    Ok, calmons les esprits, au saut du lit. Pastis Mirabelle, à aucun moment je ne faisait référence à ton post dans ma réponse, donc désolé si je t'ai donné cette impression et si je t'ai blessé. Quant à Agecanonix, je suis entièrement ouvert au débat, mais une certaine politesse veut, à mon sens qu'on choisisse bien la façon de formuler sa remarque. En l'occurrence ne pas donner l'impression sentencieuse que les choses sont comme ça et pas autrement en sous entendant, à tord ou à raison, que je poète plus haut que mon Q.I, parce que là c'est toi qui m'a donné l'impression d'être intolérant. Etant rédacteur j'ai bien pesé ma décision d'écrire cet article avant de passer à l'acte. Et je suis d'accord avec vous deux sur ce point: Krinein n'est pas un site qui a vocation à aborder la politique. Seulement voilà, outre le fait que la stigmatisation facile des jeux vidéo me hérisse le poil depuis des années pour les raisons citées plus haut, c'est pour moi et pas mal de gens un réel sujet d'inquiétude quand on sait que certaines personnes aux idées arrêtées se trouvent pouvoir être en mesure de concrètement passer un cap un de ces jours et prendre des mesures restrictives en s'appuyant sur une vérité qui les arrange (cf l'affaire Rule of Rose entre autres, assez édifiante). C'est pour ça qu'il me semblait important d'en parler, justement pour ne pas oublier que le secteur du jeu vidéo doit aussi faire face à ce genre de réalité sérieuse. Du coup, Agecanonix, je trouve ça un peu vexant de lire une réflexion du genre "c'est comme ça et c'est pas autrement, merci au revoir". Du moment ou j'ai pris la décision de le faire on peut en débattre (et je te rappelle, que ça te plaises ou pas, que je suis rédacteur sur le site et ai toute liberté d'aborder le sujet. Si tu étais mon rédac chef ce serait autre chose, mais ça n'est pas le cas, donc si tu n'est pas d'accord avec moi laisses au moins la porte ouverte au dialogue et exprimes toi de sorte à ce que). Pour finir c'est vrai que j'ai tendance à être extrême parfois et, je m'en rend compte, donner l'impression d'être intolérant. Alors oui Agecanonix, tu as raison, il y a au sénat des gens très bien, mais en ce qui concerne le sujet principal il y en a hélas peu qui savent de quoi ils parlent et une majorité qui soutient sans réfléchir les croisades répétées d'une Nadine Morano ou d'une association comme "famille de France", dont la position sur la question des jeux vidéo est pour le moins ignorante et intolérante depuis des années. Ces gens là ne veulent pas discuter, ils veulent sévir au nom d'idéaux moraux qui les rassures, quitte, encore une fois, à pousser des cris d'orfraies et à user de la désinformation pour que passe leur message. Le jeu vidéo est aussi pratique à pointer du doigt que le Hard Rock il y a 30 ans, dés lors qu'il faut fédérer les esprits sur "une menace", d'où mon papier visant surtout à ce qu'on se pose les bonnes questions quand on entend la teneur de certaines déclarations de la part de "gens qui savent". Voilà, encore une fois je n'ai rien contre toi, et si tu veux discuter, c'est no problémo, mais STP fais attention à ta façon de formuler ton point de vue.Keep on having fun   

  • Anonyme

    08/12/2009 à 13h15

    Répondre

    Désolé si ma façon de formuler mon point de vue t'a choqué. Surtout je n'ai pas le souvenir d'avoir donner un point de vue sur la question........ je n'en ai pas : je suis trop mal informé pour en avoir. J'étais seulement choqué de lire des mots injurieux sur une catégorie de gens considérés comme cons parce que d'âges canoniques.


    Maintenant j'entends tout le monde donner son avis sur tout, et la grippe 1 par-ci, et Coppenhague pa-là, ça devient saoulant. A chacun ses compétences et comme tu le dis très justement chacun croit ce qu'il a intéret à croire.


    I'll keep on having fun if I could read something on "Le concert" ou "Le vilain"  !   Le concert je l'ai vu, j'ai trouvé un peu outrancier mais rigolo quand même ("mnié panravilis" = ça m'a bien plu), et Dupontel a une philosophie de la vie qui m'intrigue un peu, alors  j'attendais le feu vert de krinein pour aller voir ce conte ? ( Catherine Frot j'aime bien.) 


    ours blanc, qui ne dira jamais "c'est comme ça et pas autrement"  car il est bien placé pour savoir que tout change tout le temps, te souhaite une bonne journée.

  • Mandark

    08/12/2009 à 15h54

    Répondre

    No problémo. Je précise juste un petit point, ce n'est pas parce qu'ils sont d'un certain âge que ce sont des abrutis, mais beaucoup de ceux qui montent au créneau contre l'industrie vidéo-ludique ont un certain âge, c'est juste un fait (car comme chacun le sait, la bêtise n'a pas d'âge, Brassens le disait bien mieux que moi). Et effectivement beaucoup de gens parlent à tort et à travers pour donner leur avis sur tous les sujets, ce que j'essaye habituellement de m'abstenir de faire. Mais étant gamer passionné et de surcroit critique de jeux, je m'en serais voulu de ne pas aborder ce point d'actualité précis qui, comme tu l'auras constaté, me tient particulièrement à coeur.En tout cas, merci pour ta réponse, et j'espère qu'une critique avisée de notre excellente rubrique ciné saura t'aiguiller dans tes choix.Good day to you too. 

  • Anonyme

    08/12/2009 à 18h47

    Répondre

    En ce qui me concerne, je me fais peu de doutes quant à l'avenir de la video-ludique. Son utilisation se fera grandissante dans tous les domaines. Ce qui est plus sournois, c'est l'impact de son contenu et ses morales choisis, qui peuvent sans aucun doute etre tactiques, sur les cultures, les esprits faibles et ignorants. Il suffit de constater à quel point la TV réalité, en marche vers l'interactivité, se soit fait une place aussi importante après un soufflet de critiques virulentes. C'est presque devenu la "normalité". Et puis il y aura toujours des questions basiques, liées au déni de ce qu'est VRAIMENT l'espèce humaine, dont la source n'est pas au bon endroit, gravitant autour de l'exemple du siècle: des types apprennent les rudiments du pilotage d'un Boeing 747 sur simulateur grand public et vont ensuite les crasher en vrai sur des tours. (ou encore l'ado qui joue a Doom et qui fait un massacre dans son école). Le problème ne vient pas de la diffusion du soft, juste des hommes et de leurs mauvaises intentions.

  • kou4k

    15/12/2009 à 05h27

    Répondre

    Avec un peu de chance, elle va finir au second tour des présidentielles...


     


    Tiens, ça me rapelle quelqu'un... 

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques