9.5/10

Donkey Kong Country Returns - Test

Donkey Kong Country Returns est le parfait hommage de la bonne vieille plateforme 2D exigeante mais parfaitement jouable. Il faudra de la patience et de la dextérité pour finir le jeu à 100%, mais au final, une seule chose restera sur votre visage : la banane !

Donkey Kong Country, sorti il y a à peu près 16 ans, avait surpris son monde à l'époque, avec ses sprites en 3D pré-calculée donnant l'impression de jouer avec des persos en images de synthèse. Pour un jeu de plateformes estampillé Super Nintendo c'était en effet assez inattendu. Véritable perle du genre, avec quelques suites au compteur, voici le grand retour du singe héros de son propre jeu, et cette fois, pas de kongas, on parle d'un vrai titre de plateformes qui va mettre les habitués de Mario à genoux : Donkey Kong Country Returns. Retro Studios, le relanceur de la saga Metroïd, va-t-il transformer l'essai avec notre mangeur de banane préféré, abandonné depuis le départ de Rare du giron de Nintendo ?

Pour avoir un bon jeu de plateformes 2D, ce qui est primordial c'est la jouabilité. C'est bien pour ça que les Mario sont toujours aussi recherchés, pour leur gameplay au poil de moustache. Ici, le pelage du gorille est aussi réactif, que ce soit à la Wiimote seule ou en combo avec le Nunchuk, pas de mauvaises surprises. Allez on serre les fesses Diddy !!!
Allez on serre les fesses Diddy !!!
Attention par contre, jouabilité de qualité ne veut pas dire jeu simple. En effet, le timing est exigeant dans Donkey Kong Country Returns. Donkey aimant bien se balader dans les airs entre les canons et les lianes, il n'est pas toujours évident d'enchaîner les bons mouvements, surtout que les sauts doivent être très précis, sous peine de tomber comme un singe déchu, surtout quand on est habitué à courir tout le temps avant de sauter (technique Mario Bros). Un singe qui court puis qui saute, c'est bizarre, mais ça freine pas aussi bien qu'un plombier italien, alors prévoyez le stock de prozac pour finir certains niveaux retords. Heureusement, les vies sont faciles à collecter, elles ne manqueront jamais, et de plus, si vraiment le niveau n'arrive pas à être terminé, il est possible de se faire aider par ce bon vieux Super Kong qui finira à notre place (bien entendu sans les bonus hein, y a pas marqué la Poste !).

Les connaisseurs des premiers DKC ne seront pas perdus dans Donkey Kong Country Returns : outre une bande son qui rappelle certains bons thèmes de la série, les niveaux ont également une architecture en parfaite adéquation avec le style de la maison. Les passages secrets sont monnaie courante, afin de pouvoir Hé Donkey! J'ai l'impression qu'on nous observe...
Hé Donkey ! J'ai l'impression qu'on nous observe...
collecter un max de fruits et autres pièces de puzzles dans des grottes bien sombres. Finir le jeu est faisable en moins de dix heures (voire beaucoup moins pour les super rapides) mais le terminer à 100%, il y a de quoi y passer l'hiver. Chacun trouvera midi à sa porte au niveau de la durée de vie, surtout que la possibilité de jouer en coopération avec un(e) ami(e) qui contrôle Diddy Kong apporte son lot de fun, et aussi de difficulté, vu que jouer à deux équivaut à perdre deux fois plus de vies. Mais pas de quoi nous empêcher de s'amuser, et puis surtout  cela permet d'attraper des bonus difficiles d'accès ! Calquée sur le principe de New Super Mario Bros Wii, mais seulement pour deux joueurs, cette option de jeu, très recherchée de nos jours, est la bienvenue et apporte un cachet supplémentaire au titre, qui n'en avait même pas besoin d'ailleurs pour être un hit.

En effet, Donkey Kong Country Returns est une vraie merveille. Le toucher, c'est l'adopter, seul ou à deux. Graphiquement de très bonne qualité, avec un level design tout juste parfait et une animation qui fait plaisir à voir, rien ne gâchera le tableau idyllique que nous propose Retro Studios. A la rigueur on aurait aimé ne Avoir une cravate rouge, c'est primordial pour un singe
Non Diddy, le truc rouge c'est ma cravate !
pas devoir gesticuler avec la Wiimote pour certaines actions de jeux, mais bon, on est sur Wii, et c'est la consigne de la maison : il faut qu'il y ait de la détection de mouvements. Mis à part ça, comment ne pas craquer sur ces niveaux en ombre chinoise, ou encore ces canons qui nous envoient sur un autre plan de profondeur au fond de l'écran ? Et puis, quel plaisir de se prendre la tête dans les niveaux des chariots de mine, comme à la bonne époque. D'accord, faut être un peu maso et aimer recommencer un passage retord, mais c'est l'essence même du jeu de plateformes : réussir le passage parfait. Et on ne peut bouder notre plaisir de retrouver un titre de la trempe de Donkey Kong Country Returns, qui nous ramène une quinzaine d'années en arrière avec un emballage d'aujourd'hui (sans la HD malheureusement, mais ce n'est pas de sa faute ça). A essayer d'urgence, vous ne trouverez pas mieux dans le genre, un point c'est tout !

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    2 commentaires

    • Anonyme

      17/12/2010 à 12h31

      Répondre

      Donkey Kong est beau, Donkey Kong est bien, mais ce jeu est d'une difficulté absolument déconcertante pour ce genre de jeu... un enfant ne le terminera jamais, c'est garanti

    • Anonyme

      21/12/2010 à 08h37

      Répondre

      Je confirme, ce jeu se destine principalement aux joueurs acharnés, certains niveaux pouvant nécessiter des dizaines de tentatives avant de les boucler (le fameux apprentissage par l'échec)... mais à ceux-là, je dirai foncez, ce jeu est une merveille de level design !

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques