8.5/10

Dragon Age - Origins Awakening - Test

Dragon Age Origins prend de l'ampleur grâce à cet excellent add-on. Une intrigue complexe avec des personnages décompléxés auquels viennent s'ajouter des nouvelles classes intéressantes et tactiques. Réussite sur toute la ligne!

Dragon Age Origins a été une grande réussite pour les amateurs de jeux de rôle. En particulier pour les possesseurs de console de salon. Un jeu de rôle mature et riche en terme de possibilités (scénaristiques et techniques) est rare autant que précieux. Chez Bioware, ce type de jeu devient une spécialité puisque outre leur glorieux passé, il nous ont offert Dragon Age Origins et Mass Effect 2 en l'espace de 3 mois. Dragon Age Awakening est le premier add-on officiel. Il y avait certes du contenu additionnel qui ajoutait une quête ou une armure mais ici, nous sommes en présence d'un chapitre entier, d'un véritable prolongement de l'aventure initiale. Cette suite saura t-elle satisfaire les amateurs de défis et les aficionados de jeux de rôle ? Quel destin attend votre héros (ou héroïne) ?

Dans la famille Howe, je voudrais le fils cadet !
Dans la famille Howe, je voudrais le fils cadet !
Vous saviez que votre destin de garde des ombres n'avait rien d'une sinécure mais la défaite de « l'archidémon » avait tout de même enlevé un certain poids sur le monde. Votre vie était même très reposante si vous vous étiez sacrifié pour sauver le royaume de « Ferelden ». Pas de repos pour les forces du mal car les engeances sont de retour, prêtes à en découdre et elles semblent maintenant obéir à des forces qui les feraient se battre entre elles et même réfléchir ! Rien de bien brillant me diriez-vous ? Heureusement, la royauté de Ferelden ou « d'Orlais » vous envoie résoudre ce problème qui pour l'instant est confiné au territoire du nord et « d'Amaranthine ». Selon votre souhait, vous pouvez reprendre du service avec votre héros du précédent épisode ou créer un nouvel avatar en provenance directe des gardes des ombres d'Orlais. La mort n'est pas un problème puisque vous pouvez reprendre du service illico et de manière injustifiée. Mais si vous décidez de servir le bien sous une autre identité, vous pouvez créer un nouveau personnage qui débutera directement niveau 18. Vous déciderez de votre race (humaine, elfique ou naine), de votre sexe (homme, femme) et de votre classe (guerrier, mage ou voleur).

Ton mascara n'est pas au point ...
Ton mascara n'est pas au point ...
Très vite, vous allez entrer dans le vif du sujet et vous constaterez l'étendu des quêtes proposées. La quête principale vous enverra aux quatre coins du nouveau territoire et les routes seront multiples : contrecarrer les conspirateurs ou les rejoindre, rendre la justice, renforcer ou non les défenses de la forteresse, exécuter certains renegats ou les faire rejoindre vos rangs. Vous l'aurez compris, vous aurez le choix. On regrettera l'absence de nouvelle romance mais les nouveaux personnages sont attachants malgré tout. Là encore, gagner leur loyauté par vos actes et paroles vous sauvera la vie et on ne cachera pas notre joie lorsque qu'Oghren vous rejoindra. En effet, le guerrier nain est le seul compagnon de la précédente aventure à combattre à vos côtés. Les autres sont soit morts, soit voguent vers d'autres horizons. Le nain a même gagné en humour et ses démêlés avec l'alcool sont toujours présents.

2 dragons pour le prix d'1
2 dragons pour le prix d'1
Du côté des spécialisations et autres talents, vous allez être gâté. Deux nouvelles spécialisations sont disponibles par classe. Chez le guerrier, le « guerrier spirituel » (axé combat/magie) et le « gardien » (sorte de paladin) répondent à l'appel alors que chez les mages, ce sont le «  mage de guerre » (dégâts de zone au corps à corps) et « l'archiviste » (sorte de druide) qui sont présents tandis que la voie de « l'ombre » (esquives et dégâts grâce à des techniques liées à l'ombre) et le « légionnaire de la mort » (sorte de guerrier très résistant) viennent garnir l'arsenal du voleur. Il faut ajouter à cela une voie supplémentaire dans chaque aptitude de base (épée à deux mains, magie élémentaire, tir à l'arc, etc.) et des nouveaux talents (les talents regroupent les capacités de rhétorique, d'herborisme ou de poisons) comme celui de fabriquer des runes.

ça va couper chérie !
ça va couper chérie !
Du point de vue de la technique pure, rien de neuf sous le soleil de Ferelden : même graphisme, même musique et même système de combat et de déplacement d'une zone à l'autre grâce à la carte. C'est efficace et l'action demeure toujours lisible. Les musiques et les cinématiques sont toujours aussi prenantes que ce soit pour courir face à l'ennemi l'arme à la main ou pour décider du sort de la nation.  Le système de combat et sa pause tactique restent une valeur sûre de la série bien que le petit dernier et ses graphismes soient moins léchés que le petit chouchou de Bioware à savoir Mass Effect 2. Malgré ces menus défauts, Dragon Age Awakening est un excellent add-on qui prolonge véritablement l'aventure grâce à ses quêtes nombreuses et ses nouveautés. En sa qualité d'add-on (et stand alone), il est tout de même recommandé de posséder l'opus original afin de profiter pleinement de l'expérience.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques