5/10

Dragon Ball Raging Blast - Test

Un nouveau Dragon Ball certes mais qui sent le réchauffé à plein nez. Moins de personnages que ses illustres aînés mais surtout beaucoup moins vivant et fun. Dragon Ball Raging Blast ne restera pas dans nos mémoires bien longtemps ni sur nos étagères.

Dragon Ball Z Raging Blast sonne l'arrivée d'un nouveau jeu qui s'inspire des aventures de Sangoku, le plus célèbre de tous les Sayans. La saga Dragon Ball connaît depuis ses débuts, des adaptations en jeux vidéo. Du RPG au MMO, tout y passe mais le style le plus fréquent reste le jeu de combat. Depuis 5 ans, deux styles de combat ont émergé dans les Dragon Balls : les Budokaï et les Tenkaichi. Les premiers sont des jeux de baston avec une vue classique et des combats nerveux qui privilégient le corps à corps. Les seconds sont des jeux de combats avec une vue à la troisième personne. Le style oscille entre corps à corps éclairs et jeu de cache-cache. Pour un grand nombre de fans, ce dernier style est le plus proche de la série. Raging Blast s'inscrit complètement dans la lignée Tenkaichi et devient donc le premier représentant du genre sur next-gen. Ce premier venu est-il prêt ? Tortue Géniale a t-il bien entraîné ses recrues ? Ont-ils mis un ascenseur dans la tour Karine ?

 

Le potage du portage.


 Pour ceux qui ont pratiqué les Dragon Ball durant de nombreuses années, l'impression d'avoir un simple portage next-gen est frappant. Les quelques modifications du gameplay comme certains sprints ou la possibilité d'incruster le personnage dans la roche ne sont pas assez bouleversantes pour faire changer d'avis le joueur averti. Les manipulations et l'approche même du combat demeurent inchangés si l'on a joué au Tenkaichi. Le jeu est donc nerveux, fidèle au manga et les coups s'enchaînent très vite. Malheureusement, les travers de ce style de jeu sont eux aussi présents : sentiment d'impuissance lorsqu'on se fait enchaîner de coups, approximation dans les déplacements et les combinaisons, personnages peu réactifs,  impression que le martelage de bouton et l'attaque à outrance sont vos meilleures armes. En effet, très vite, on constate qu'il suffit de foncer tête baissée pour gagner la plupart des combats. L'utilisation des techniques devient presque annexe et ces dernières ne sont pas toujours aussi impressionnantes que dans les précédents opus ou que dans le manga. Le gameplay est aussi très hermétique pour les néophytes et seules de nombreuses heures d'entraînements vous sauveront la mise. N'espérez donc pas voir votre petit frère faire des duels palpitants contre vous.


En parlant d'intensité, on ne peut pas dire également que les graphismes repoussent les canons du genre. A peine plus beau et plus lisse que ces aînés, Raging Blast présente une copie honnête mais pas top. Tout semble figé et vous aurez beau appeler Shenron, il ne pourra pas changer les graphismes. Les modes de jeu et la personnalisation semblent néanmoins légion.

Mode démodé ?


Des modes de jeu, on a voulu nous en donner dans cet opus mais rien de bien grisant pour nos longues soirées d'hiver. En effet, le mode scénario se résume à une poignée de dialogues et une succession de combat qui perd de sa vitalité. C'est toute l'ambiance du titre qui s'en trouve affectée. Vous n'aurez pas de monde à explorer ou de choix déterminants à faire. Vous débloquerez des personnages ou des transformations mais vous aurez la sensation que 73 personnages, ça fait radin. Les derniers Tenkaichi dépassaient les 120. Ici, pas de géants, de nombreux absents comme Mr. Satan ou Tortue Géniale. Les championnats du monde ont perdu de leur superbe également. Le ring out n'existe plus et seul le bon vieux KO est toujours présent. La personnalisation des combattants n'apporte rien et sera sans intérêt pour la plupart des joueurs. Vous ne pourrez même pas vous rattraper sur une musique sympa car ces dernières ont été complètement délaissées pour ce jeu.

Qui aime bien ...


L'avalanche de reproches qui envahit cette critique n'enlève rien au fait que nous sommes en présence de la meilleure adaptation next-gen de la série. C'est avec plaisir que l'on dévore les premières minutes mais l'impression de rester sur sa fin est trop grande. Moins de persos, pas de vie et techniquement peu palpitant. Raging Blast ressemble à un jeu test, un réglage pour la franchise. C'est avec un grand espoir que nous attendrons la suite en espérant voir un vrai jeu plutôt qu'un portage ou qu'une béta.

A découvrir

WipEout HD Fury - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques