3/10

Dreamworks Super Star Kartz - Test Wii


Marty (Mc) Fly.
Inutile de ménager un faux suspense, disons-le tout de go, Dreamworks Super Star Kartz fait partie des gros ratés du jeu vidéo. On sort une licence sympathique d'un tiroir, on y colle un gameplay copié d'un jeu reconnu, ici Mario Kart Wii, et... et on n'en fait rien. On n'essaie pas de surpasser le maître, on se contente de le copier, et bien mal.

L'idée est plutôt amusante sur le papier : pouvoir être en compagnie de bonnes têtes comme Shrek, l'âne, Harold, Alex ou Marty des studios Dreamworks... Gros capital sympathie qui ne demande qu'à être exploité. Mais les convier à faire du Kart... gros bide en perspective !

Pourtant la recette a su marcher : Mario Kart Wii a su trouver son public, dont je fais même partie. Mais ce n'est pas pour la joie de retrouver les têtes de chez Nintendo, oh non ! Ça fait plutôt copier/coller de têtes dans un contexte artificiel... Mais là où Nintendo a réussi à apporter une maniabilité et un gameplay très bien foutus qui permettent de s'affranchir de cette absurdité, Activision se rompt les dents.


Bouclier activé.
Il fallait que Dreamworks Super Star Kartz soit au moins aussi bon que son aîné à moustache. Mais on en est bien loin... à commencer par la maniabilité et le fun de la chose. Honnêtement, ils n'ont jamais conduit un Kart ? C'est beaucoup plus maniable que ça ! Certes, on est dans l'arcade, et bien loin de la simulation, mais alors il faut un peu de fun... Ce que ne permettent pas la conduite approximative, les circuits mal balisés et les powerups tout bonnement ineptes. Rôter sur ses ennemis ? Ohohoh ! Ramasser un truc orange (une citrouille ?) pour la balancer sur les adversaires ? Ahaha ! C'est original n'est-ce pas ?

Côté graphismes et animations... Oh My God ! On sait que la Wii est à la ramasse, mais quand même. S'il vous plaît, faites au moins quelque chose d'agréable à regarder. Pas beaucoup de polygones, d'accord, mais j'aimerais pouvoir reconnaître quel personnage je joue (j'exagère à peine). J'apprécierais aussi de ne pas mourir de tristesse devant toutes ses couleurs blafardes. Un peu plus de peps' et tout irait pour le mieux.

A la décharge du titre, on a l'habitude de voir les héros de Dreamworks au cinéma, en DVD, dans une qualité graphique irréprochable. Alors, le transfert sur Wii ne résulte qu'en une boucherie désagréable à regarder.


Vas-y, l'aspi !
Même les petits côtés sympas, comme les voix des personnages, sont rapidement soûlants tellement ils sont répétitifs. En fait, on passe tout son temps de jeu à se dire que c'est raté, que ce n'est pas fun, que ce n'est vraiment pas intéressant.

Rendons-nous à l'évidence, ce n'est pas malin de recopier bêtement les mécaniques d'un autre titre. Si on veut jouer à Mario Kart, on jouera à Mario Kart. Pas à Dreamworks Super Star Kartz... C'est le bon sens dans toute sa splendeur.

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques