5.5/10

Dynasty Warriors 8 : Empires - Test PS4

La saga des Dynasty Warriors accueille un épisode de plus et en profite pour faire son arrivée sur consoles new-gen avec Dynasty Warriors 8 : Empires, qui inclut certains éléments de stratégie sans pour autant renoncer à sa marque de fabrique : les affrontements avec 10 000 péons sur le champ de bataille. Que vaut donc ce nouvel épisode ?

Avant d'entrer dans le vif du sujet, une petite présentation de Dynasty Warriors s'impose, afin que même les retardataires sachent de quoi on parle. Dynasty Warriors est une série de jeux vidéo mélangeant mêlant action et beat'em all débutée en 1997 par Koei. Depuis, la franchise a généré 27 jeux et presque autant de spin-offs en reposant toujours sur une recette bien éprouvée : mettre le joueur sur le champ d'une bataille de la Chine antique et lui faire affronter plusieurs centaines d'ennemis à grand recours d'attaques spectaculaires afin d'apporter la victoire à son camp.


"Allez, j'ai déjà décimé l'armée adverse, plus que 58 péons et la base m'appartient !"

Le système de jeu de Dynasty Warriors 8 : Empires reprend donc ce concept mais en y ajoutant une dose de stratégie. En effet, le jeu propose le mode Empire qui mettra le joueur dans la peau d'un héros chinois qui pourra rejoindre la cour d'un monarque de l'époque ou se déclarer indépendant et aller guerroyer avec ses voisins. Peu importe la piste choisie, le but sera tout le temps le même : conquérir toutes les régions de la map afin d'unifier le pays. Mais prenez gare, vous ne serez pas seuls à avoir la folie des grandeurs et les seigneurs voisins viendront vous mettre des bâtons dans les roues. La partie s'achèvera après 50 ans, joués mois par mois (looooooong), ou lorsqu'un seigneur quelconque aura unifié le pays. Ce mode de jeu regorge d'options : recruter des armées, trahir le seigneur, faire sécession, piller la populace, etc. La variété des possibilités change un peu des batailles à 100 000 et c'est tant mieux mais en démarrant en mode Empires, on est tout de suite lâché dans le grand bain sans aucun tutorial. Je me doute que les joueurs aguerris sauront quoi faire mais le n00b que je suis a un peu lutté pour comprendre et un tuto n'aurait vraiment pas été de trop. Heureusement, après quelques heures vous aurez compris la plupart des mécanismes et ça ne sera plus un problème. Vous pourrez alors profiter de l'ascension fulgurante de votre personnage dans les plus hauts rangs de la sphère politique et pourrez même décider de lancer des invasions contre les régions voisines.


Le mode Empire regorge de possibilités, notamment militaires.

Une fois les invasions lancées, le joueur rentrera donc dans le vif du sujet : lâché sur une map d'une taille honorable, il faudra aller conquérir les bases adverses sans se faire capturer les siennes. Afin de les capturer, il faudra dézinguer tous les soldats la gardant pour les remplacer par les vôtres et ainsi de suite jusqu'à ce que la base principale soit capturée ou le héros adverse, vaincu. Chaque héros disponible aura son arme de prédilection (lance, épée, etc) ainsi que des coups spéciaux qui lui sont propres. Vous pourrez parcourir la map à pieds ou à cheval et même continuer à taper sur la piétaille du haut de votre fier destrier. Les maps sont assez grandes pour ne pas être parcourues en cinq minutes mais la mini-map montrant les chemins n'est pas excessivement claire et il m'est déjà arrivé de tomber plusieurs fois de suite sur la même map. Malgré un point de départ différent à chaque fois, je trouve ça un peu feignant et rédhibitoire de devoir arpenter sans cesse les mêmes maps, mais le cœur même du jeu repose sur un système répétitif alors bon... En plus des batailles contre les pays voisins, le joueur pourra se lancer dans des petites quêtes, histoire d'occuper son temps entre deux invasions ou conseils de guerre.


Eh oui, après un certain temps, les combo à plus de 200 coups et un millier de KO ne vous surprendront plus ...

Cette variété dans le jeu a su me séduire et j'y ai joué avec plaisir en alternant les combats et la gestion de la vie politique de mon pays. Cependant, d'autres aspects m'ont un peu fait déchanter, à commencer par les graphismes qui ne sont pas du tout new-gen (j'ai l'impression de beaucoup le dire en ce moment...) et n'utilisent pas du tout la puissance de nos belles machines. Ensuite, même si le mode Empire apporte de la variété, le cœur du jeu réside quand même dans les batailles et celles-ci reposent uniquement sur le système de capture de bases/massacre du héros adverse. C'est bien joli et ça défoule son homme mais ça devient très vite lassant surtout quand on massacre les soldats par paquets de 100 avec toujours la même combinaison de touches, ou peu s'en faut. De plus, un élément de gameplay m'a perturbé mais je ne saurais dire si c'est un bug ou un parti pris : lorsque le joueur arrive sur une petite base adverse d'une capacité de 400-500 personnes, les adversaires apparaissent par paquets de 10 ou 20 et rallongent d'autant le temps nécessaire pour les annihiler ...

 «A chaque fin de tour, les régions conquises sont mises à jour

En conclusion, Dynasty Warriors 8 : Empires est un bon défouloir qui vous fera casser du troufion à tour de bras sur le champ de bataille et vous mettra à la tête d'une armée, voire d'un pays, en vous faisant revivre des batailles historiques avec des héros qui le sont tout autant. Malheureusement, ses lacunes (absence de tuto et de variété, graphismes faibles pour une new-gen...) et son système de jeu particulier en font un jeu décent mais qui ne séduira pas les foules et que j'aurai vite oublié.

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques