E3 - Assassin’s Creed: Unity

Quand une licence est rentable, autant l'exploiter. C'est en substance le message d'Ubisoft lors de la présentation d'Assassins Creed Unity lors de l'E3. Si ce nouvel opus ne semble guère innovant en termes de gameplay, les graphismes next-gen sont bluffants.

L'E3 fut l'occasion de découvrir le prochain Assassins Creed. Cocorico, ce cinquième opus se déroule en France en 1789, dans un Paris révolutionnaire. Assassins Creed Unity ne met pas en scène un assassin, comme dans chacun des autres jeux de la franchise, mais quatre. Oui messieurs (mesdames c'est non, on vous expliquera plus tard), ce sont bien quatre vaillants tueurs au coeur pur qui prennent La Bastille à eux seuls au cours d'un trailer épique. Niveau gameplay, la démonstration n'a pas permis d'entrevoir de grandes nouveautés, sinon qu'il s'agira d'un "systemic open world"... En d'autres termes, les ennemis cesseront de rester plantés sur les toits comme des idiots, même assis sur un banc, vos poursuivants continueront leurs recherches, etc. Tout cela est bien entendu à confirmer. Assassins Creed Unity sortira le 28 octobre prochain.

Pourtant, six mois avant la commercialisation, le jeu est déjà sujet à polémique. En effet, de nombreuses associations féministes pointent du doigt l'absence de femmes au casting. Explications : sur quatre assassins, quatre sont des hommes. Pourtant, l'Histoire de la France révolutionnaire regorge de personnages féminins, d'Olympe de Gouge à Marie-Antoinette, en passant Pauline Léon. L'assassin le plus célèbre de cette période fut d'ailleurs Charlotte Corday, la meurtrière de Jean-Paul Marat, une des figures de la Terreur. 

Ubisoft justifie ce choix par un souci de réduire le travail de production. En effet, créer les animations d'un personnage sans avoir de bases établies demande du temps et de l'énergie… Sauf qu'un épisode d'Assassins Creed avait pour principal protagoniste une femme. Dans Assassins Creed Liberation, on incarnait Aveline de Granpré. Donc les animations existent et pourraient aisément être reprises du portage HD du jeu. Alors sexisme ou désaveu d'un portage relativement médiocre ? 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques